The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE À TORONTO,
À CIUDAD DE GUATEMALA ET À CIUDAD DE MÉXICO  

XVIIème JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE

CÉRÉMONIE DE BIENVENUE

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II

Toronto - Aéroport international, mardi 23 juillet 2002

 

Monsieur le Premier Ministre Jean Chrétien,
Chers amis canadiens!

1. Je vous suis profondément reconnaissant, Monsieur le Premier Ministre, pour vos paroles de bienvenue et je me sens très honoré par la présence, à mon arrivée, du Premier Ministre de l’Ontario, du Maire de la grande ville de Toronto et de plusieurs hauts représentants du gouvernement et de la société civile. À tous, j’exprime de tout cœur un chaleureux «merci»: merci d’avoir répondu favorablement à l’idée d’accueillir la Journée mondiale de la Jeunesse au Canada, et merci pour tout ce qui a été accompli afin que cela devienne réalité.

Chers Canadiens, je garde un souvenir très vif de mon premier voyage apostolique en 1984 et de la brève visite accomplie en 1987 auprès des peuples indigènes dans la terre de Denendeh. Cette fois-ci, je dois me contenter de rester seulement à Toronto. De ce lieu, je salue tous les citoyens du Canada. Vous êtes présents dans ma prière de reconnaissance envers Dieu qui a comblé de ses bénédictions votre immense et splendide pays.

2. Voici que se rassemblent des jeunes de tous les points du monde pour la Journée mondiale de la Jeunesse. Avec leurs dons d’intelligence et de cœur, ils sont l’avenir du monde. Mais ils portent aussi les marques d’une humanité qui, trop souvent, ne connaît ni la paix ni la justice.

Trop de vies commencent et s’achèvent sans joie et sans espérance. Une des principales raisons d’être des Journées mondiales de la Jeunesse est celle-ci: les jeunes sont en train de se rassembler pour s’engager, avec la force de leur foi en Jésus Christ, à servir la grande cause de la paix et de la solidarité humaine.

Merci à toi, Toronto! Merci à toi, Canada, pour l’accueil offert à bras ouverts à tous ces jeunes!

3. Dans la version francophone de votre hymne national «O Canada», vous chantez: «Car ton bras sait porter l’épée, il sait porter la croix». Les Canadiens sont les héritiers d’un humanisme extraordinairement riche, grâce à l’association de nombreux éléments culturels divers. Mais le noyau de votre héritage, c’est la conception spirituelle et transcendante de la vie, fondée sur la Révélation chrétienne, qui a donné une impulsion vitale à votre développement comme société libre, démocratique et solidaire, reconnue dans le monde entier comme un chantre des droits de la personne humaine et de sa dignité.

4. Dans un monde marqué par de fortes tensions éthiques et sociales, et par une sorte de confusion sur le but même de la vie, les Canadiens ont, comme contribution, un trésor incomparable à offrir. Ils doivent donc préserver ce qui est profond, ce qui est bon, ce qui est valable dans leur héritage. Je prie pour que cette Journée mondiale de la Jeunesse soit pour tous les Canadiens une occasion de redécouverte des valeurs qui sont essentielles pour une vie bonne et pour le bonheur humain.

Monsieur le Premier Ministre, Mesdames et Messieurs les représentants des Autorités, chers amis: puisse la devise de la Journée mondiale de la Jeunesse résonner d’un bout à l’autre du pays, rappelant à tout chrétien son devoir d’être «sel de la terre et lumière du monde» !

Que Dieu vous bénisse. Que Dieu bénisse le Canada !

top