The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE À TORONTO,
À CIUDAD DE GUATEMALA ET À CIUDAD DE MÉXICO  

XVIIème JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE

VEILLÉE AVEC LES JEUNES

SALUT INITIAL DU PAPE JEAN-PAUL II

Toronto - Downsview Park, samedi 27 juillet 2002

 

Chers Jeunes du monde, chers amis!

1. Au nom du Seigneur, je vous salue tous avec affection ! Je suis heureux de vous rencontrer une nouvelle fois, après les jours de catéchèse, de réflexion, de partage et de fête que vous avez vécus. Nous nous approchons de la phase conclusive de cette Journée mondiale, qui trouvera son couronnement demain dans la célébration de l’Eucharistie.

C’est en vous, qui êtes réunis à Toronto des quatre coins de la terre, que l’Église lit son avenir et qu’elle entend l’appel à cette jeunesse dont l’Esprit du Christ l’enrichit constamment. L’enthousiasme et la joie que vous manifestez sont les signes de votre amour pour le Seigneur et de votre désir de le servir dans l’Église et dans vos frères.

2. Ces jours derniers, à Wadowice – ma cité natale –, s’est déroulé le troisième Forum international des Jeunes, qui a rassemblé des catholiques, des grecs-catholiques et des orthodoxes provenant de Pologne et de l’Europe de l’Est. Aujourd’hui, à l’inverse, au même endroit, ce sont rassemblés des jeunes de toute la Pologne pour s’unir à nous au moyen de la télévision et pour vivre ensemble cette veillée de prière. Permettez que je les salue en polonais:

Je salue les jeunes de langue polonaise, qui sont venus très nombreux de notre patrie et des autres pays du monde, ainsi que les milliers de jeunes qui, de toute la Pologne et des pays de l’Europe de l’Est, sont rassemblés à Wadowice pour vivre avec nous cette veillée de prière. À tous, je souhaite que ces jours apportent des fruits abondants pour un élan généreux dans leur adhésion au Christ et à son Évangile.

3. Au cours de la veillée de ce soir, nous accueillerons la Croix du Christ, témoignage de l’amour de Dieu pour l’humanité. Nous acclamerons le Seigneur ressuscité, lumière qui brille dans les ténèbres. Nous prierons avec les psaumes, reprenant les paroles mêmes que Jésus a prononcées quand il s’adressait à son Père durant sa vie terrestre. Ils constituent aujourd’hui encore la prière de l’Église. Nous écouterons enfin la Parole du Seigneur, lampe pour nos pas, lumière sur notre route (cf. Ps 119, 105).

Je vous invite à être la voix des jeunes du monde, de leurs joies, de leurs désespoirs, de leurs espérances. Regardez Jésus, le Vivant, et refaites-lui la même demande que les Apôtres: «Seigneur, apprends-nous à prier»! La prière sera comme le sel, qui donne de la saveur à votre existence et qui vous tournera vers Lui, lumière véritable de l’humanité.

top