The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II 
À MGR SERAFINO SPROVIERI, ARCHEVÊQUE DU BÉNÉVENT 
À L'OCCASION DU CONGRÈS EUCHARISTIQUE DIOCÉSAIN


A mon Vénéré frère Serafino SPROVIERI
Archevêque de Bénévent

1. J'ai appris avec joie que cet archidiocèse conclut la célébration du Congrès eucharistique par des solennités particulières, en la fête liturgique du Corpus Domini. Je suis donc heureux de vous envoyer, par l'intermédiaire du cher Cardinal Joseph Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, qui présidera la célébration, mon plus cordial salut, vénéré frère, ainsi qu'à toute l'Eglise bien-aimée de Bénévent, profondément unie par de multiples liens au Siège de Pierre. Je reviens en esprit à la visite que j'ai eu l'occassion d'accomplir, il y a environ douze ans, dans la Communauté ecclésiale de Bénévent et, alors que je pense avec gratitude à l'Archevêque Carlo Minchiatti, votre prédécesseur de vénérée mémoire, je me souviens de la visite au nouveau séminaire, que j'ai eu la possibilité de bénir.

Avec vous, Vénéré frère, je salue les prêtres, les religieux et les religieuses, les membres de l'Action catholique, les membres des associations et des mouvements ecclésiaux, et toute la communauté chrétienne, qui affronte avec courage, sous votre direction éclairée et clairvoyante, les défis de la post-modernité. Je m'unis avec affection à ceux qui sont rassemblés sur la plus grande place de la ville, pour la solennelle concélébration de conclusion des diverses manifestations en l'honneur de l'Eucharistie, puis la consécration au Christ qui suivra, sceau de tout le Congrès. J'encourage chacun à offrir au "Seigneur des seigneurs" un coeur sincère et une âme renouvelée, en se confiant à Lui avec une espérance certaine.


2. Je sais que cette intense semaine de célébrations a été préparée par de nombreuses initiatives, en harmonie avec les orientations et les suggestions présentes dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte. Je m'en réjouis avec vous, avec le clergé, les religieux et les fidèles de cette très ancienne Eglise particulière, en souhaitant à tous de poursuivre ensemble le chemin commencé lors du grand Jubilé "non seulement comme mémoire du passé, mais aussi comme prophétie de l'avenir" (n. 3). Tout doit converger vers le Tabernacle, "nouvelle tente du rassemblement" et lieu privilégié pour contempler, "jusqu'à ce que le coeur en soit vraiment amoureux" (ibid., n. 3), le visage du Seigneur:  le visage empreint de souffrance du Christ crucifié "dans lequel est cachée la vie de Dieu et est offert le salut du monde" (ibid., n. 28); le visage glorieux du Christ ressuscité dans lequel l'Eglise, "l'Epouse, contemple son trésor, sa joie" (ibid.).

Je désire vous répéter aujourd'hui ce que je disais déjà au début de mon pontificat:  "Le Christ est le Rédempteur de l'homme!". Lui, qui demeure identique au cours des siècles (cf. He 13, 8), est véritablement l'unique Sauveur de l'homme, car "il n'y a pas sous le ciel d'autre nom donné aux hommes, par lequel nous devions être sauvés" (Ac 4, 12). La vie chrétienne ne peut donc se développer qu'à partir de Lui. Nous devons chaque jour "repartir du Christ", en visant à un "haut degré" de la vie évangélique, en mettant en acte une "vraie pédagogie de la sainteté" (cf. Novo millennio ineunte, n. 31).


3. Eglise de Bénévent, rassemblée autour du Christ vivant dans l'Eucharistie! Poursuis avec constance et générosité l'engagement de l'adoration eucharistique hebdomadaire, récemment reprise, en ouvrant des "écoles de prière" nombreuses et fréquentées, dans lesquelles on pourra accueillir les nombreux jeunes souhaitant découvrir en Jésus leur compagnon de voyage. Valorise les "centres d'écoute", pour approfondir le mystère eucharistique avec tes frères dans la foi, en mobilisant les familles afin qu'elles assument de façon responsable le rôle difficile mais exaltant de l'éducation à la foi de leurs enfants. Multiplie tes attentions et ton témoignage de solidarité à l'égard des malades et des personnes âgées, des pauvres et des exclus, en faisant participer chacun à une croisade de prière pour le triomphe du Christ et de son Eglise.

Eglise de Bénévent! Efforce-toi de réaliser ce que j'ai voulu proposer à tout le Peuple de Dieu à propos du caractère central de l'Eucharistie, en accomplissant tous les efforts pastoraux possibles pour donner un élan toujours plus puissant à la célébration communautaire de l'Eucharistie dominicale (cf. Novo millennio ineunte, n. 35), afin de valoriser le "jour du Seigneur" comme "jour de l'Eglise et de l'homme", en en tirant un nouveau souffle de communion pour tous les membres de la communauté ecclésiale, qui sera alors davantage prête à intervenir de façon efficace pour affronter les multiples formes de pauvreté présentes sur le territoire, à travers de nombreuses initiatives de solidarité et d'amour concret.

Eglise de Bénévent! Sois une "véritable communauté eucharistique", qui tente de retrouver "ceux qui sont loin", à travers l'oeuvre incessante de la "chaîne des messagers", une initiative plus que jamais opportune, dans le but de mener à bien la reconversion du milieu, en éliminant des régions du Sannio et de l'Irpinia les zones résiduelles de superstition, où règnent des conceptions inadaptées de la religiosité.

4. Bien-aimée Eglise de Bénévent! Que la Très Sainte Vierge des Grâces et les nombreux saints qui veillent sur toi - de saint Bartolomeo Apôtre à saint Gennaro et saint Barbato, de saint Pompilio à saint Giuseppe Moscati e saint Alberico Crescitelli, jusqu'au bienheureux Pio de Pietrelcina - t'aident à poursuivre avec un élan renouvelé ton chemin de foi et de témoignage des valeurs chrétiennes éternelles. Qu'ils obtiennent pour toi de nombreuses et saintes  vocations  sacerdotales  et de consécration spéciale, afin que ne manquent jamais à tes fils ceux qui fractionnent le pain de la Parole et de l'Eucharistie.

Avec ces sentiments et ces voeux, je donne volontiers au Cardinal Ratzinger, Porteur de ce Message, ainsi qu'à vous, vénéré frère, au clergé, aux religieux, aux religieuses, aux séminaristes, aux Autorités civiles auxquelles est confié le chemin futur de ces terres, et à la bien-aimée communauté de Bénévent, la Bénédiction apostolique implorée.

Du Vatican, le 1er juin 2002

top