The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II 
AUX PÈLERINS RÉUNIS 
POUR LA CANONISATION DE 5 BIENHEUREUX

Lundi 20 mai 2002


Très chers frères et soeurs!

1. La lumière et la joie de Pentecôte qui, hier, ont caractérisé la proclamation solennelle de cinq nouveaux saints, se prolonge et s'intensifie même en cette joyeuse rencontre, à l'occasion de laquelle nous nous arrêtons pour réfléchir sur l'action de l'Esprit dans leur existence, afin d'apprendre à être, à notre tour, disponibles à la grâce du Seigneur.

La sainteté est véritablement le fruit de l'Esprit  Saint,  qui  agit en l'homme, le transformant en une créature nouvelle, en lui communiquant la vie même de Dieu. Je renouvelle à tous ma plus cordiale bienvenue!


2. Je salue tout d'abord les pèlerins venus du Piémont qui, aux côtés de leurs chers Capucins, se réjouissent de la canonisation de Ignazio da Santhià. L'amour pour le Christ, le désir de perfection, la volonté de servir ses frères poussèrent votre compatriote à abandonner un ministère ecclésial déjà bien commencé pour embrasser la pauvreté et l'austérité de l'Ordre des Capucins.

Les chroniques le décrivent toujours attentif et disponible lorsqu'il accueillait les nombreuses personnes qui s'adressaient à lui. Il était à l'écoute de leurs problèmes et de leurs difficultés, et il se faisait chaque jour pour eux le ministre quotidien du pardon de Dieu, au point qu'on l'appela le "père des pécheurs et des affligés".


3. Je suis également heureux de vous saluer, chers religieux de l'Ordre franciscain des Frères mineurs, ainsi que le groupe de fidèles qui représente ici la noble terre de Calabre. Vous fêtez la canonisation du Frère Umile da Bisignano. L'action de l'Esprit Saint dévoila progressivement au Frère Umile la beauté du choix de la vie évangélique selon le style de François d'Assise, le configurant toujours davantage, à travers un chemin continu de purification et d'ascèse, au Christ chaste, pauvre et obéissant.

Humble de nom et dans ses actes, il s'offre à tous les croyants comme le modèle d'une fidélité héroïque à l'amour, vécue dans l'humilité d'une vie cachée et dans l'abandon à la sainte volonté de Dieu.


4. Je salue maintenant avec affection les pèlerins espagnols venus pour la canonisation de Alonso de Orozco, frère augustin, homme de la région de la Manche d'une dimension universelle. Les grandes qualités qui le caractérisent nous laissent entrevoir la figure d'un homme de lettres et de piété, de service et de charité, de culture et d'abnégation.

Parmi les éloges qui lui ont été faits, je désire souligner celui d'"image vivante de l'Evangile" car c'est l'objectif auquel les chrétiens sont appelés:  être des imitateurs de Jésus, en le suivant chacun selon sa vocation particulière. Saint Alonso de Orozco le fit comme religieux augustin. Que la vie et les enseignements de ce nouveau saint soient pour tous une aide et un encouragement à suivre Jésus-Christ.


5. Je salue avec affection les pèlerins brésiliens réunis à Rome pour participer à la cérémonie solennelle de canonisation de sainte Paolina du Coeur agonisant de Jésus, Fondatrice de la Congrégation des Petites soeurs de l'Immaculée Conception. Son témoignage chrétien, la poussant à réaliser des gestes héroïques de renoncement et d'abnégation pour le bien des âmes, en particulier pour les pauvres et les malades, fut comme une petite semence plantée par le divin Semeur qui, aujourd'hui, tel un arbre luxuriant, s'étend sur toute la terre du Brésil.

Tel fut le charisme laissé par Mère Paolina à sa Congrégation, fait de disponibilité pour servir, au sein de l'Eglise, aussi bien les plus indigents que les victimes de situations d'injustice, avec simplicité, humilité et une riche vie intérieure. De là naît son exemple de foi, pour chercher et accepter toujours en toute chose la volonté de Dieu; et son exemple de charité, fil conducteur qui relie toutes les étapes de l'existence de Mère Paolina, à travers un don total de soi-même à ses frères, en particulier les plus démunis.


6. Je salue maintenant les pèlerins réunis à Rome, notamment de Ligurie, pour la canonisation de Benedetta Cambiagio Frassinello et, en particulier, les Soeurs bénédictines de la Providence, dont elle est la Fondatrice. La nouvelle sainte s'efforça tout au long de sa vie d'accomplir fidèlement la volonté de Dieu, toujours attentive au Christ crucifié, exemple d'obéissance parfaite au Père céleste.

A l'école exigeante de la Croix, dans son expérience conjugale comme dans la vie religieuse, Benedetta témoigna de la "Providence pleine d'Amour de Dieu", qui pourvoit aux nécessités de ses fils. Je vous souhaite, chères soeurs bénédictines de la Providence, ainsi qu'à tous ceux qui, comme vous, s'inspirent de la spiritualité et de l'exemple de la nouvelle sainte, de continuer à marcher avec générosité dans le sillon qu'elle a tracé. Vous pourrez ainsi témoigner aux jeunes générations de la beauté d'une vie entièrement consacrée au Seigneur et à ses frères.


7. Très chers frères et soeurs, avec toute l'Eglise, nous rendons grâce au Seigneur pour ces cinq nouveaux saints. Ils sont nos amis et nos protecteurs, des intercesseurs et des exemples de vie. Nous les invoquons à travers la prière, nous en approfondissons la connaissance, nous imitons les vertus qui les ont rendus maîtres en humanité et en ascèse évangélique.

Que la Vierge Marie, que nous invoquons en ce mois de mai avec un amour et une dévotion plus intenses, vous assiste et vous protège toujours. Que vous accompagne également ma Bénédiction, que j'accorde avec affection à chacun de vous ici présents, tout en l'étendant volontiers à tous ceux qui vous sont chers.

 

top