The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS À L’ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE DU CONSEIL PONTIFICAL POUR LES LAÏCS

Samedi 23 novembre 2002

 

1. "La grâce du Seigneur Jésus-Christ, l'amour de Dieu et la communion du Saint Esprit soient avec vous tous!" (2 Co 13, 13).

Je vous adresse à tous ce salut de l'Apôtre Paul aux Corinthiens, très chers frères et soeurs, réunis ces jours-ci pour la XX Assemblée plénière du Conseil pontifical pour les Laïcs.

Je  salue  avant  tout le Président, Monsieur le Cardinal James Francis Stafford, le Secrétaire, le Sous-Secrétaire, ainsi que tous les collaborateurs du dicastère. Je vous salue, chers membres et Consulteurs de ce Conseil pontifical, provenant de divers pays et continents.

J'adresse une pensée particulière à vous, chers frères et soeurs, qui représentez les diverses expériences des christifideles laici, et qui prêtez votre service au Successeur de Pierre dans le domaine des compétences de votre dicastère. En souhaitant à chacun une cordiale bienvenue, je désire exprimer ma profonde gratitude pour la généreuse disponibilité avec laquelle vous offrez votre collaboration fidèle et compétente.

2. Les travaux de l'Assemblée plénière se déroulent à l'occasion du 40 anniversaire de l'ouverture du Concile Vatican II,  le  plus grand événement ecclésial de notre temps, qui a fait converger dans l'Eglise un vaste courant de promotion du laïcat dans le contexte de la conscience renouvelée de l'Eglise d'être un mystère de communion missionnaire. A l'occasion du Jubilé de l'Apostolat des Laïcs en l'An 2000, j'ai invité tous les baptisés à revenir au Concile, à reprendre en main les documents du Concile Vatican II, pour en redécouvrir sa richesse d'encouragements doctrinaux et pastoraux.

Comme il y a deux ans, je renouvelle aujourd'hui cette invitation aux fidèles laïcs. C'est à eux que "le Concile a ouvert des perspectives extraordinaires de participation et d'engagement dans la mission de l'Eglise", en rappelant leur participation particulière à la fonction sacerdotale, prophétique et royale du Christ. Revenir au Concile signifie donc collaborer à la poursuite de sa réalisation selon les orientations tracées dans l'Exhortation apostolique Christifideles laici et dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte. Aujourd'hui, nous avons besoin de fidèles laïcs, conscients de leur vocation évangélique et de leur responsabilité qui découle du fait d'être des disciples du Christ, pour témoigner de la charité et de la solidarité dans tous les milieux de la société moderne.

3. Vous avez choisi comme thème de votre Assemblée:  "Il faut continuer à marcher en repartant du Christ, c'est-à-dire de l'Eucharistie". Il s'agit d'un thème qui complète le parcours sur les Sacrements de l'initiation chrétienne, commencé avec l'approfondissement du Baptême et de la Confirmation au cours des deux Assemblées plénières précédentes. La réflexion sur les Sacrements de l'initiation chrétienne porte naturellement l'attention sur la paroisse, communauté dans laquelle ces grands mystères sont célébrés. La communauté paroissiale est le coeur de la vie liturgique; il s'agit du lieu privilégié de la catéchèse et de l'éducation à la foi (cf. Catéchisme de l'Eglise catholique, n. 2226). Dans la paroisse s'accomplit l'itinéraire de l'initiation et de la formation pour tous les chrétiens. Comme il est important de redécouvrir la valeur et l'importance de la paroisse comme lieu dans lequel sont transmis les enseignements de la tradition catholique!

De nombreux baptisés, notamment à cause des profonds courants de déchristianisation, semblent avoir perdu le contact avec ce patrimoine religieux. La foi est souvent limitée à des épisodes et à des fragments de vie. Un certain relativisme tend à alimenter des comportements discriminatoires à l'égard des contenus de la doctrine et de la morale catholique, acceptés ou rejetés sur la base de préférences subjectives et arbitraires. La foi reçue cesse ainsi d'être vécue comme un don divin, comme une opportunité extraordinaire de croissance humaine et chrétienne, comme un événement de sens et de conversion de vie. Seule une foi qui puise ses racines dans la structure sacramentelle de l'Eglise, qui s'abreuve à la source de la Parole de Dieu et de la Tradition, qui devient vie nouvelle et compréhension renouvelée de la réalité, peut rendre les baptisés effectivement capables de soutenir l'impact de la culture sécularisée dominante.

4. L'Eucharistie, "source et sommet de toute la vie chrétienne" (Lumen gentium, n. 11) complète et couronne l'initiation chrétienne. Elle affermit notre union au Christ, nous sépare et nous préserve du péché, renforce les liens de charité, soutient les forces le long du pèlerinage de la vie, fait goûter à la gloire à laquelle nous sommes destinés. Dans la célébration eucharistique, les fidèles laïcs, qui participent à la mission sacerdotale du Christ, confient leur existence - leurs joies et leurs souffrances, la vie conjugale et familiale, le travail et les engagements qu'ils assument dans la société - comme un don spirituel apprécié du Père, consacrant ainsi le monde à Dieu (Lumen gentium, n. 34).

Eglise et Eucharistie se compénètrent dans le mystère de la communio, miracle d'unité entre les hommes dans un monde où les rapports humains sont souvent troublés par la peur de la différence, lorsqu'ils ne sont pas totalement déchirés par l'inimitié.

Très chers amis, je vous encourage à avoir toujours présente à l'esprit cette place centrale de l'Eucharistie dans la formation et dans la participation à la vie des communautés paroissiales et diocésaines. Il est important de toujours repartir du Christ, c'est-à-dire de l'Eucharistie, dans toute l'étendue de son mystère.

5. Le Rosaire, devenu pour moi et pour d'innombrables fidèles une expérience contemplative familière, est une prière qui aide à pénétrer le mystère du Christ à travers le regard de la Vierge. Très chers frères et soeurs, confiez-vous à Marie à travers cette prière. Dans son sein immaculé s'est formé le corps humain de Jésus de Nazareth, mort et ressuscité, qui vient à notre rencontre dans l'Eucharistie.

Chers  membres et consulteurs du Conseil pontifical pour les Laïcs, dicastère auquel je me sens particulièrement lié, ayant été, en tant qu'Archevêque de Cracovie, au nombre de ses Consulteurs, c'est l'Eucharistie qui vous rendra capables d'accomplir votre mission importante au service d'une "épiphanie mûre et féconde du laïcat catholique" (Audience générale du 25 novembre 1998).

Avec ces sentiments, je vous donne une Bénédiction apostolique particulière, ainsi qu'à tous ceux qui vous sont chers.

 

 

 

top