The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX P
ARTICIPANTS AU CONGRÈS CATÉCHÉTIQUE INTERNATIONAL PROMU PAR LA CONGRÉGATION POUR LE CLERGÉ

Vendredi, 11 octobre 2002

 

1. Je suis particulièrement heureux d'intervenir à ce Congrès catéchétique international, réuni pour célébrer le dixième anniversaire de la publication de l'édition originale du Catéchisme de l'Eglise catholique et le cinquième anniversaire de la promulgation de son édition type latine.

Dans le même temps, à l'occasion d'une réunion d'une telle importance, il faut aussi rappeler d'autres événement qui ont marqué, ces dernières décennies, la vie catéchétique ecclésiale: le XXV anniversaire de la IV Assemblée générale du Synode des Evêques, en 1977, consacrée à la catéchèse, et le V anniversaire de la publication, en 1997, de la nouvelle édition du Directoire général pour la Catéchèse. Mais j'ai par dessus tout à coeur de souligner qu'il y a exactement quarante ans, le bienheureux Jean XXIII ouvrait solennellement le Concile oecuménique Vatican II: le Catéchisme fait constamment référence à ce dernier, si bien que l'on pourrait à juste titre l'appeler le Catéchisme de Vatican II. Les textes conciliaires constituent une "boussole" sûre pour les croyants du troisième millénaire.

2. Je remercie de tout coeur Monsieur le Cardinal Joseph Ratzinger, Préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi, des paroles à travers lesquelles il a introduit notre rencontre et présenté votre travail, ainsi que Monsieur le Cardinal Darío Castrillón Hoyos, Préfet de la Congrégation pour le Clergé, d'avoir, avec l'accord de tous, promu et présidé ce Congrès. Je vous adresse également un salut cordial et reconnaissant, vénérés frères dans l'Episcopat, ainsi qu'à vous tous, représentants des diverses Eglises locales, engagés à divers titres, mais tous avec le même enthousiasme et le même courage, dans les différents Organismes internationaux et nationaux, institués pour la promotion de la catéchèse.

3. Ces derniers jours, vous avez prié, réfléchi et dialogué ensemble sur la manière de mettre en pratique, dans le contexte actuel, la préoccupation durable et toujours nouvelle de l'Eglise catholique: annoncer le joyeux message que le Christ nous a confié. Le thème choisi pour ce Congrès l'exprime de façon remarquable: "Se nourrir de la Parole, pour être des "serviteurs de la Parole" dans l'engagement de l'évangélisation: euntes in mundum universum".

Au cours de ces intenses journées de travail, vous avez cherché à mettre en oeuvre ce que j'ai écrit dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte: "Ouvrir le coeur au flot de la grâce et permettre à la parole du Christ de passer à travers nous avec toute sa force: Duc in altum!" (n. 38).

Nous accueillir et partager avec les autres l'annonce du Christ, qui "est le même hier et aujourd'hui, [et qui] le sera à jamais" (He 13, 8): voilà la préoccupation constante qui doit caractériser la vie de chaque chrétien et de chaque Communauté ecclésiale.

4. Pour ce troisième millénaire, tout juste commencé, le Seigneur nous a offert un instrument particulier pour annoncer sa Parole: le Catéchisme de l'Eglise catholique, que j'ai approuvé il y a dix ans.

Celui-ci conserve aujourd'hui encore sa dimension de don privilégié, mis à la disposition de toute l'Eglise catholique, et offert également "à tout homme qui nous demande raison de l'espérance qui est en nous et qui voudrait connaître ce que croit l'Eglise catholique", comme je l'écrivais dans la Constitution apostolique Fidei depositum, à l'occasion de la publication de l'édition originale du Catéchisme.

En tant que présentation complète et intégrale de la vérité catholique, de la doctrina tam de fide quam de moribus valable toujours et pour tous, il permet, à travers ses contenus essentiels et fondamentaux, de connaître et d'approfondir, de façon positive et sereine, ce que l'Eglise catholique croit, célèbre, vit et prie.

En présentant la doctrine catholique de manière authentique et systématique, bien que sous un aspect synthétique (non omnia sed totum), le Catéchisme ramène chaque point de la catéchèse à son centre vital, qui est la personne du Christ-Seigneur. Le large espace accordé à la Bible, à la Tradition occidentale et orientale de l'Eglise, aux saints Pères, au Magistère, à l'hagiographie; la place centrale réservée au riche contenu de la foi chrétienne; l'interconnexion des quatre parties qui constituent, de manière complémentaire, l'ossature du texte et qui mettent en évidence le lien étroit entre lex credendi, lex celebrandi, lex agendi, lex operandi, ne sont que quelques-unes des qualités de ce Catéchisme, qui nous donne une nouvelle fois l'occasion de nous émerveiller face à la beauté et la richesse du message du Christ.

5. Mais cela ne doit pas nous faire oublier sa dimension de texte magistériel collégial. Il fut en effet suggéré par le Synode des Evêques de 1985, rédigé par des évêques après la consultation fructueuse de tout l'Episcopat, que j'ai approuvé dans son édition originale de 1992 et promulgué dans son édition type latine de 1997. Il est destiné en premier lieu aux évêques, qui possèdent une autorité comme maîtres de la foi et sont les premiers responsables de la catéchèse et de l'évangélisation. Ce texte est donc destiné à devenir toujours davantage un instrument précieux et légitime au service de la communion ecclésiale, jouissant de l'autorité, de l'authenticité et de la véridicité qui est celle du Magistère ordinaire pontifical.

Par ailleurs, le bon accueil et la large diffusion qu'il a eus au cours de la dernière décennie dans les diverses parties du monde, même dans des milieux non-catholiques, représentent un témoignage concret de sa validité et de son actualité durable.

Cela ne doit pas nous conduire à diminuer, mais plutôt à intensifier notre engagement renouvelé en vue de sa diffusion plus large, de son accueil encore plus joyeux et de sa meilleure utilisation dans l'Eglise et dans le monde, comme cela a également été largement souhaité et indiqué de façon concrète durant les travaux de ce Congrès.

6. Le Catéchisme est appelé à jouer un rôle particulier dans l'élaboration des catéchismes locaux, pour lesquels il est proposé comme "texte de référence" sûr et authentique dans la tâche délicate de transmission au niveau local de l'unique et durable dépôt de la foi. En effet, il est nécessaire de conjuguer, avec l'aide de l'Esprit Saint, la merveilleuse unité du mystère chrétien avec la multiplicité des exigences et des situations des destinataires de l'annonce de celui-ci.

Pour réaliser cet objectif, l'édition remise à jour du Directoire général pour la Catéchèse est également disponible depuis cinq ans. S'agissant de la révision du Directoire de 1971 voulue par le Concile Vatican II, le nouveau texte constitue donc un document important pour orienter et promouvoir le renouveau catéchétique, toujours indispensable pour toute l'Eglise.

Comme il est clairement indiqué dans sa préface, en assumant les contenus de la foi proposés par le Catéchisme de l'Eglise catholique, il offre en particulier des normes et des critères à leur présentation, ainsi que des principes de fond pour l'élaboration des catéchismes destinés aux Eglises particulière et locales, formulant en outre les orientations essentielles et les axes fondamentaux d'une pédagogie de la foi riche et saine, s'inspirant de la pédagogie divine et attentive aux situations multiples et complexes des destinataires de l'annonce catéchétique, immergés dans des contextes culturels fortement diversifiés.

7. Je souhaite vivement que vos travaux contribuent à donner un nouvel élan à la priorité pastorale pour une catéchèse claire et fondée, intégrale et systématique et également, si nécessaire, apologétique. Une catéchèse qui soit en mesure de s'ancrer dans l'esprit et dans le coeur, afin de nourrir la prière, d'imprimer un style à la vie et d'orienter le comportement des fidèles.

Sur les participants au Congrès et sur vos travaux, j'invoque la protection de la Vierge Marie, la parfaite "servante de la Parole", qui nous précède toujours, pour nous indiquer le Chemin, pour maintenir nos regards fixés sur la Vérité et pour nous obtenir toutes les grâces de la Vie, qui jaillit uniquement de Jésus-Christ, son Fils et notre Seigneur.

Avec ma Bénédiction.

 

top