The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN PAUL II
AU CHAPITRE GÉNÉRAL DE LA CONGRÉGATION
DES MISSIONNAIRES DE MARIANNHILL

 

 

Chers Missionnaires de Mariannhill,

Je vous salue avec affection dans le Seigneur, à l'occasion de votre Chapitre général, et j'adresse mon encouragement chaleureux au Supérieur général nouvellement élu, le Père Dieter Gahlen. Au début du troisième millénaire chrétien, la Congrégation des Missionnaires de Mariannhill, tout comme l'Eglise en général, est confrontée au défi de "repartir du Christ" (cf. Novo Millennio ineunte, chap. III). En accord avec le thème choisi pour votre Chapitre général: "Examiner notre identité et notre spiritualité à l'aube d'une nouvelle ère", votre chemin vers l'avenir est un chemin de renouveau authentique de votre vie consacrée, dans une nouvelle ère de croissance spirituelle et apostolique (cf. Repartir du Christ, n. 19).

Votre Congrégation est le fruit des nombreux dons accordés par le Seigneur à votre fondateur, l'Abbé Franz Pfanner. Ces dons continuent de façonner votre Communauté et, comme j'y avais invité les Instituts de Vie consacrée dans mon Exhortation apostolique post-synodale Vita consecrata, vous êtes vous aussi appelés à "retrouver avec courage l'esprit entreprenant, l'inventivité et la sainteté" de votre fondateur "en réponse aux signes des temps qui apparaissent dans le monde actuel" (n. 37). En effet, ce n'est qu'à travers une fidélité renouvelée à votre charisme fondateur que votre Congrégation pourra faire face avec confiance à la mission d'annoncer le message salvifique de l'Evangile dans un monde de plus en plus globalisé, qui est frappé, de nombreuses façons, par une "crise de sens" et par "une forme de pensée ambiguë" (Fides et ratio, n. 81).

C'est pour cette raison que les paroles de Jésus à Pierre d'"avancer en eaux profondes" ("Duc in altum", Lc 5, 4) doivent également retentir dans votre vie de missionnaires. Dans la nouvelle ère qui s'ouvre, vous devez être de véritables missionnaires et de véritables saints, car la sainteté est au coeur de votre vocation (cf. Redemptoris missio, n. 90). Comme l'avait bien compris votre fondateur, la sainteté doit être activement recherchée et invoquée. C'est ce qu'il soulignait dans sa devise: Currite ut Comprehendatis - "je vais droit de l'avant, tendu de tout mon être, et je cours vers le but, en vue du prix que Dieu nous appelle à recevoir là-haut, dans le Christ Jésus" (Ph 3, 13-14). L'Abbé Pfanner, fervent constructeur du Royaume, un homme qui persévéra avec courage face aux obstacles, vous exhorte à aller "de l'avant dans l'espérance" (Novo Millennio ineunte, n. 58) alors que vous répondez à l'appel de Dieu en Jésus-Christ.

Fidèle à la tradition bénédictine-trappiste sur laquelle votre vie consacrée est fondée, votre apostolat missionnaire fleurira et portera du fruit dans la mesure où il sera solidement enraciné dans le principe "Ora et Labora". C'est également de cette manière que vous obtiendrez ce qui est décrit dans votre Instrumentum laboris comme "l'équilibre du missionnaire contemplatif, le témoin qui demeure plongé dans la prière même au coeur de l'urgence de son engagement actif". Je vous exhorte donc à intensifier votre formation sous cet aspect crucial de votre vocation. La prière et la contemplation ne peuvent être considérées comme allant de soi. Il faut apprendre à prier pour pouvoir converser avec le Christ comme des amis intimes (cf. Novo Millennio ineunte, n. 32), et la contemplation quotidienne du visage du Christ renforcera en vous la réalité de votre consécration.

Mes très chers frères dans le Christ, dans un monde où le drame humain est trop souvent marqué par la pauvreté, la division et la violence, la "sequela Christi" exige que les personnes consacrées répondent avec courage à l'appel de l'Esprit à une conversion permanente. Pour donner une nouvelle vigueur à la dimension prophétique de leur vocation (cf. Repartir du Christ, n. 1). En tant que missionnaires, votre témoignage du Christ signifie qu'il vous faut vous charger de la Croix, par amour du Seigneur et de votre prochain. Tel est le coeur d'une proclamation authentique de l'Evangile. L'Eglise compte sur votre engagement et votre enthousiasme pour la mission ad gentes, confiante dans le fait que vous contribuerez "de manière particulièrement profonde au renouveau du monde" (Vita consecrata, n. 25).

Que la Bienheureuse Vierge Marie, votre Patronne, qui a présenté le Christ comme Lumière des Nations, continue à être votre guide dans tous vos efforts missionnaires. Qu'Anne, sa mère, dont vous avez toujours été de fidèles disciples, aux côtés des nombreux témoins de votre Institut, vous protège et vous encourage le long du chemin vers la sainteté. En vous assurant de mon souvenir dans mes prières, j'accorde de tout coeur à toute la communauté des Missionnaires de Mariannhill, ma Bénédiction apostolique.

Du Vatican, le 26 octobre 2002

 

IOANNES PAULUS II

 

 

top