The Holy See
back up
Search
riga

   DISCOURS DE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS À L'ASSEMBLÉE PLÉNIÈRE
DE LA COMMISSION PONTIFICALE BIBLIQUE 

Mardi 29 avril 2003

 

Monsieur le Cardinal,
Chers membres de la Commission pontificale biblique!

1. C'est avec une grande joie que je vous accueille au cours de cette rencontre, qui se déroule à l'occasion de votre session annuelle romaine de travail, au cours de laquelle vous conduisez à leur maturation progressive et organique les recherches que chacun a accomplies. Je remercie le Cardinal Joseph Ratzinger, qui a voulu se faire l'interprète des sentiments communs.

Deux motifs rendent cette rencontre particulièrement précieuse:  l'anniversaire du centenaire de l'institution de votre Commission et le thème auquel vous travaillez depuis quelques années. La Commission pontificale biblique sert la cause de la Parole de Dieu selon les objectifs qui lui ont été fixés par mes prédécesseurs, Léon XIII et Paul VI. Elle s'est développée au cours du temps, partageant les problèmes et les préoccupations des époques successives, se souciant de trouver dans le message de la Révélation la réponse que Dieu offre aux graves problèmes qui, à chaque époque, troublent l'humanité.

2. L'un d'entre eux constitue l'objet de votre recherche actuelle. Vous l'avez résumé sous le titre "Bible et morale". Chacun peut constater une situation qui est paradoxale:  l'homme d'aujourd'hui, déçu par tant de réponses insatisfaisantes aux questions fondamentales de l'existence, semble s'ouvrir à la voix qui provient de la Transcendance et qui s'exprime à travers le message biblique. Cependant, dans le même temps, il fait toujours davantage preuve d'intolérance face à la demande d'un comportement qui soit en harmonie avec les valeurs que l'Eglise présente depuis toujours comme fondées sur l'Evangile. On assiste alors aux tentatives les plus variées de séparer la révélation biblique des propositions de vie plus exigeantes.

L'écoute attentive de la Parole de Dieu apporte des réponses à cette situation, qui trouvent leur pleine expression dans l'enseignement du Christ.

Chers professeurs et chercheurs, je désire vous réconforter dans votre travail, en vous assurant qu'il est plus que jamais utile pour le bien de l'Eglise. Afin que les fruits de votre travail soient abondants, je vous assure de ma prière et je vous accompagne de ma Bénédiction apostolique.

 

       

top