The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE PAPE JEAN-PAUL II
AUX
PARTICIPANTS
À LA III RENCONTRE INTERNATIONALE
 "JEUNES VERS ASSISE"

Palais Apostolique de Castelgandolfo
Samedi 9
août 2003

     

Très chers jeunes!

1. Je suis heureux de vous adresser mon salut affectueux, à l'occasion du Congrès international "Jeunes vers Assise", qui vous a réunis de nombreuses parties du monde autour de la figure et du message de saint François. Je désire saluer le Père Joachim Giermek, Ministre général, que je remercie des paroles courtoises à travers lesquelles il a retracé les principaux thèmes de votre "Meeting". Je salue avec lui également les chers Pères conventuels, qui vous accompagnent dans un pèlerinage évocateur dans certains des sanctuaires franciscains les plus anciens.
Au cours de ces journées de réflexion et de fraternité, vous avez l'occasion de redécouvrir le charme des lieux qui témoignent aujourd'hui encore du passage du Poverello d'Assise. En particulier, il vous est donné d'approfondir le contenu de la célèbre prière de François devant le Crucifix de saint Damien, et spécialement l'actualité de l'invocation:  "Illumine mon coeur" (cf. Sources franciscaines, 276).

De la contemplation du visage souffrant du Christ crucifié, le jeune François a puisé l'expérience de la communion profonde avec Jésus, qui le poussa, vers la fin de son existence terrestre, à s'identifier tellement avec lui qu'il porta sur son corps les signes de la Passion.

2. Chers participants à la III Rencontre internationale "Jeunes vers Assise"! Je désire vous renouveler l'invitation que j'ai adressée à l'Eglise tout entière au seuil du nouveau millénaire:  contemplez le visage du Christ, le visage du mourant et le visage du ressuscité! "Le cri de Jésus sur la Croix n'exprime pas l'angoisse d'un désespéré, mais la prière du Fils qui offre sa vie à son Père dans l'amour, pour le salut de tous" (Lettre apost. Novo millennio ineunte, n. 26). Il est nécessaire d'accueillir dans sa vie ce message d'espérance et de l'annoncer au monde en tant que révélation totale de l'amour de Dieu, comme l'a rappelé de façon opportune le Ministre général.

En suivant l'exemple de saint François, vous apprendrez à regarder vous aussi avec foi le visage du crucifié et à y voir reflétées les souffrances de l'homme. Que la Croix de saint Damien, qui vous accompagne aujourd'hui encore, ravive en vous la lumière qui "illumine le coeur" et qu'elle guide votre pèlerinage jusqu'à Cologne, où se tiendra en 2005 la Journée mondiale de la Jeunesse, toujours prêts à annoncer et à témoigner de l'Evangile. N'est-ce pas là l'invitation de François et également l'expérience de Claire d'Assise, dont nous fêtons ces jours-ci le 750 anniversaire de la mort?

3. En contemplant le visage du Christ, vous pourrez ressentir les fruits de sa Passion et de sa Résurrection et vous serez en mesure d'accueillir ceux qui souffrent à cause de la maladie, de la violence, de la haine et de l'injustice. De même que François rencontra le Christ dans la solidarité et dans le service aux pauvres et aux lépreux (cf. Testament, 1-3:  Sources franciscaines, 110, Legenda maior, 5:  Sources franciscaines, 1034-1035), ainsi, vous aussi, en suivant fidèlement son exemple, vous serez capables d'accueillir le Rédempteur chez chaque personne qui souffre et qui est laissée-pour-compte, et de la servir avec générosité et dévouement. Que le Seigneur vous accorde "sagesse et discernement" afin de pouvoir comprendre jusqu'au bout sa volonté et de la traduire en choix de vie appropriés.

Je vous accompagne avec affection par ma prière et j'invoque sur vous et sur vos fraternités de provenance la protection maternelle de la Vierge Marie, que les franciscains invoquent sous le beau titre de "Sainte Marie des Anges".

Je vous bénis tous de tout coeur, ainsi que vos parents et amis.

 

top