The Holy See
back up
Search
riga

  MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
SIGNÉ PAR LE CARDINAL ANGELO SODANO
AUX XXIV MEETING DE RIMINI POUR
L’AMITIÉ ENTRE LES PEUPLES
(RIMINI 24-31 AOÛT 2003)

 

À S.Exc.
Mgr Mariano De Nicolò
Evêque de Rimini
Votre Excellence,

Le Saint-Père désire vous faire parvenir son salut cordial, cette année également, ainsi qu'aux organisateurs et aux participants au Meeting pour l'Amitié entre les Peuples.

1. Le thème choisi pour l'édition 2003 est une phrase tirée du Psaume 33:  "Où est l'homme qui désire la vie, épris de jours où voir le bonheur?". Il s'agit d'une question qui invite à la réflexion. L'homme passe de longues périodes de son existence en étant presque insensible à l'appel du bonheur véritable, un appel qui existe pourtant dans sa conscience; il est comme "distrait" par les multiples relations avec la réalité, et son oreille intérieure semble ne plus savoir réagir.

Les paroles d'Isaïe viennent à l'esprit:  "Plus personne pour invoquer ton nom, pour se réveiller en s'attachant à toi, car tu nous as caché ta face et tu nous as livrés au pouvoir de nos fautes" (Is 64, 6). Le prophète met en lumière la racine du malaise suscité par la question du Psaume et poursuit:  "Je me suis laissé approcher par qui ne me questionnait pas, je me suis laissé trouver par qui ne me cherchait pas. J'ai dit:  "Me voici! me voici!" à une nation qui n'invoquait pas mon nom" (65, 1).

Cette parole du prophète Isaïe est peut-être le meilleur contrepoint au thème du Meeting:  Dieu se manifeste, il ébranle l'homme replié sur lui-même, l'esprit embrumé par sa propre iniquité, il se présente à lui en cherchant à plusieurs reprises à attirer son attention. L'insistance de Dieu, qui se manifeste avec amour à un fils dont la vie va à la dérive, constitue un mystère émouvant de miséricorde et de gratuité.

2. Le monde que l'humanité a construit, en particulier au cours des siècles qui sont les plus proches de nous, tend souvent à atténuer chez les gens le désir naturel de bonheur, en augmentant la "distraction" dans laquelle ils risquent de se perdre en raison de leur faiblesse intrinsèque. La société actuelle privilégie un type de désir contrôlable selon des lois psychologiques et sociologiques et, donc, souvent utilisable à des fins de profit ou de manoeuvre de l'opinion. Une pluralité de désirs a remplacé l'aspiration que Dieu a placée dans la personne comme un aiguillon, afin qu'elle ne cherche et ne trouve qu'en Lui seul l'accomplissement et la paix. Les désirs partiaux, orientés comme de puissants moyens en mesure d'influencer les consciences, deviennent des forces centrifuges qui poussent l'être humain toujours plus loin de lui-même, engendrent son insatisfaction et parfois même sa violence.

Le Meeting de Rimini 2003 repropose un thème dont l'actualité est éternelle:  la créature humaine, qui est animée par ce désir d'accomplissement infini, ne peut jamais être réduite à un moyen pour atteindre un intérêt, quel qu'il soit. L'empreinte du divin, qui en elle prend la forme de la nostalgie du bonheur, lui ôte, de par sa nature, toute possibilité d'être instrumentalisé.

3. Le malaise face à la question du Psaume 33 naît donc du fait que l'homme ne trouve pas souvent la force de dire:  "Moi! Je suis un homme qui désire la vie et qui désire des jours où voir le bonheur". Le thème du Meeting rappelle la nécessité de son réveil:  il doit retrouver l'énergie et le courage de se placer face à Dieu pour répondre au "Me voici, me voici" du Seigneur en disant - même si c'est d'une voix faible, écho de ce même appel -:  "Me voici, moi aussi je suis ici. Je t'invoque, à présent que tu m'as retrouvé".

Cette réponse à Dieu, qui crie jusqu'à vaincre notre surdité, décrit la prise de conscience, pleine d'émotion, à laquelle la personne parvient au centre le plus profond d'elle-même. Cela a lieu précisément au moment où l'appel de Dieu réussit à déchirer les nuages qui enveloppaient sa conscience. Seule cette réponse:  "Me voici", restitue à l'homme son véritable visage, et représente le début de son rachat.

La personne doit cependant être soutenue par une éducation adaptée, qui tend, comme fin propre, à favoriser le réveil en elle de la conscience de son propre objectif, en suscitant dans son coeur les énergies nécessaires pour y parvenir. L'éducation ne s'adresse donc jamais à la masse, mais à chaque individu dans son caractère unique et irremplaçable. Cela présuppose un amour sincère pour la liberté de l'homme et un engagement inlassable en sa défense.

4. Avec le thème de cette année, le Meeting rappelle en outre aux peuples d'Europe, qui semblent vaciller sous le poids de leur histoire, où plongent leurs racines. En reproposant l'interrogation du Psaume, la manifestation de Rimini évoque avec force la grande figure de saint Benoît qui accueille ceux qui demandaient à entrer au monastère (cf. Règle, Prologue 15). Sa Règle a représenté, outre un chemin de perfection chrétienne, un instrument inégalable de civilisation, d'unité et de liberté. Au cours de siècles souvent marqués par la confusion et la violence, elle a permis d'édifier des places fortes, grâce auxquelles les hommes et les femmes de différentes époques ont été reconduits à la pleine réalisation de leur dignité. L'avenir se construit en repartant des origines de l'Europe et en tirant profit des expériences passées, en grande partie marquées par la rencontre avec le Christ.

Sa Sainteté, tout en souhaitant que le Meeting soit l'occasion d'une véritable croissance culturelle et spirituelle, vous assure de sa prière et envoie de tout coeur une Bénédiction apostolique spéciale à ceux qui prendront part aux diverses manifestations au programme.

Je forme moi aussi des voeux de plein succès pour cette noble initiative et je vous renouvelle l'expression de mon profond respect dans le Seigneur.

Angelo Card. SODANO
Secrétaire d'Etat

 

 

top