The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX REPRÉSENTANTS DE L'ORDRE DES 
FRÈRES MINEURS "BERNARDINS"

Mardi 11 février 2003

 

 

Chers frères dans l'épiscopat,
vénérés Pères, chers Frères Bernardins,

Je vous souhaite à tous une cordiale bienvenue. Vous êtes venus à Rome, en visitant le long de votre parcours les tombeaux de saint François et de saint Bernardin de Sienne, pour rendre grâce à Dieu, ici, aux tombeaux des Apôtres Pierre et Paul, à l'occasion des 550 ans de présence des frères mineurs (Bernardins) sur la terre polonaise. Je m'unis volontiers à cette action de grâce, car je sais tout le bien qu'elle a apporté, et combien elle s'est inscrite profondément dans notre spiritualité et notre culture natales.

Ce jubilé est lié à la fondation du Couvent de Cracovie. Ce couvent et la basilique rue Bernardynska sont chers à mon coeur. Lorsque j'étais jeune, je m'y rendais très souvent de même que plus tard, comme prêtre et enfin, comme Evêque de Cracovie. J'ai également eu de nombreuses rencontres avec votre communauté. De façon particulière, je garde le souvenir de la rencontre et du Symposium scientifique, qui se sont déroulés dans le cadre du jubilé de saint François, en avril 1976. Je me souviens de ce que j'ai dit alors en introduisant le Congrès:  "Nous devons tant prier pour obtenir un François de notre temps. Peut-être pas un seul, mais de nombreux François. Nous vivons à une époque où le Concile Vatican II nous a révélé dans sa plénitude la dimension du Peuple de Dieu. Peut-être faut-il, en ces temps démocratiques, que François devienne notre profil à nous tous, le profil de toute l'Eglise de Pologne".

Il semble que ces paroles n'aient rien perdu de leur actualité. On aurait même l'impression que l'homme et le monde du troisième millénaire attendent peut-être plus que jamais d'être empreints de l'esprit de saint François. L'homme d'aujourd'hui a besoin de la foi, de l'espérance et de la charité de saint François; il a besoin de la joie qui jaillit de la pauvreté d'esprit, c'est-à-dire d'une liberté intérieure; il veut apprendre à nouveau l'amour de tout ce que Dieu a créé; il a besoin, enfin, que dans les familles, dans les sociétés et entre les nations règnent la paix et le bien. C'est de cela qu'ont besoin la Pologne, l'Ukraine et le monde entier.

C'est pourquoi votre communauté, - en célébrant le jubilé - tandis qu'elle tourne son regard vers le passé et rend grâce à Dieu pour tout le bien reçu par le passé, est appelée de façon particulière à se tourner également vers l'avenir. Vous êtes appelés à demander à Dieu de devenir toujours plus pleinement les témoins de l'esprit de François. Je prie avec vous pour obtenir ce don. Et, étant donné que nous vivons actuellement l'Année du Saint Rosaire, je le fais à travers l'intercession de Marie, en invoquant celui qui en fut un dévot extraordinaire - votre fondateur et patron, saint Bernardin de Sienne.

Je rends grâce à Dieu également pour les dix ans de la Custodie de saint Michel Archange en Ukraine. Il ne s'agit pas d'un grand jubilé, mais il est important; il constitue une invitation à une grande action de grâce pour tout le bien qui est devenu une partie du bien-aimé Peuple de Dieu en Ukraine, grâce à votre ministère persévérant et dévoué.

Je remercie Dieu une fois de plus pour l'accueil qui m'a été réservé par la Province de l'Immaculée Conception de la Bienheureuse Vierge Marie du  sanctuaire  de Kalwaria Zebrzydowska. Je souhaite que votre communauté croisse en nombre et en grâce, et que l'intercession et l'exemple des saints patrons François et Bernardin, vous soutiennent sur les voies de la sainteté.

Je voudrais également saluer de tout coeur les professeurs et les séminaristes du séminaire Mundelein de Chicago.

Dieu vous bénisse!

 

top