The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À UNE DÉLÉGATION INTERRELIGIEUSE
D’INDONÉSIE

Jeudi 20 février 2003

 

Votre Eminence,
Chers amis,

Je vous salue avec une grande joie, chers membres de la délégation interreligieuse de l'Indonésie. Votre présence ici réveille en moi de vifs souvenirs de ma visite pastorale en Indonésie en 1989, un événement marqué par l'affection et l'estime réciproques au cours duquel j'ai pu faire l'expérience personnelle de la diversité de votre riche patrimoine culturel et religieux.

En ce moment de grande tension pour le monde, vous êtes venus à Rome et je suis heureux d'avoir l'occasion de m'entretenir avec vous. Alors que la possibilité bien réelle de la guerre se dessine à l'horizon, nous ne devons pas permettre que la politique devienne une source de division supplémentaire entre les religions du monde. En effet, pas plus la menace de la guerre que la guerre elle-même ne doit permettre d'éloigner les chrétiens, les musulmans, les bouddhistes, les hindous et les membres des autres religions. En tant que respon-sables religieux engagés au service de la paix, nous devons travailler ensemble avec nos fidèles, avec ceux qui professent d'autres croyances religieuses et avec tous les hommes et toutes les femmes de bonne volonté, afin de garantir la compréhension, la coopération et la solidarité. Au début de cette année, j'ai eu l'occasion de dire:  "La guerre est toujours une défaite de l'humanité" (Discours au Corps diplomatique accrédité auprès du Saint-Siège, 13 janvier 2003); il s'agit également d'une tragédie pour les religions.

Je prie avec ferveur afin que nos efforts pour promouvoir la compréhension et la confiance mutuelles portent des fruits abondants et aident le monde à prévenir les conflits. Car c'est à travers l'engagement et la coopération permanente que les cultures et les religions parviendront à "surmonter les barrières qui les divisent, à renforcer les liens de la charité mutuelle, à comprendre les autres, à pardonner ceux qui leur ont fait offense" (Pacem in terris, V). Tel est le chemin pour parvenir à la paix véritable sur la terre. Ensemble, oeuvrons et prions pour la paix.

Sur vous et sur le bien-aimé peuple d'Indonésie, j'invoque d'abondantes Bénédictions divines.

 

 

top