The Holy See
back up
Search
riga

  MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
À L’ARCHEVÊQUE DE CANTERBURY

 

 

A Sa Grâce le Très Révérend et Très Honorable Rowan WILLIAMS
Archevêque de Canterbury

Je vous salue au nom du "seul Dieu et Père de tous", et de son Fils, notre Seigneur Jésus-Christ (cf. Ep 4, 5-6), et avec des sentiments de joie et d'estime cordiale, je vous présente mes meilleurs voeux dans la prière à l'occasion de votre intronisation en tant qu'Archevêque de Canterbury.

La liturgie de votre intronisation sera pour vous et pour la Communion anglicane l'occasion de célébrer la gloire de Dieu, en contemplant la vision de saint Jean d'une foule immense clamant:  "Alleluia, salut et gloire et puissance à notre Dieu" (Ap 19, 1). Vous méditerez sur le mystère de Dieu qui appelle et envoie ceux qui, comme Isaïe, ne se considèrent pas prêts (Is 6, 5-8).

Vous commencez votre ministère en tant qu'Archevêque de Canterbury à un moment difficile et tendu de l'histoire, un moment marqué toutefois par l'espérance et les promesses. Egaré par des conflits de longue date et qui semblent implacables, le monde est au bord d'une nouvelle guerre. La dignité de la personne humaine est menacée et ébranlée de nombreuses façons. Des populations entières, en particulier les plus vulnérables, vivent dans la peur et le danger. Parfois, l'aspiration humaine ardente et légitime à la liberté et à la sécurité se manifeste à travers des moyens erronés, des moyens qui sont eux-mêmes violents et destructeurs. C'est précisément parmi ces tensions et ces difficultés de notre temps que nous sommes appelés à servir.

Nous  pouvons sincèrement nous réjouir de ce que, au cours des dernières décennies, nos prédécesseurs ont développé des relations de plus en plus étroites, je dirais même des liens d'affection, à travers le dialogue constructif et une étroite communication. Ils ont placé l'Eglise catholique et la Communion anglicane sur un chemin dont ils espéraient qu'il conduirait à la pleine communion. En dépit des désaccords et des obstacles, nous sommes encore sur ce chemin, et nous y sommes engagés de façon irréversible. Au cours de la dernière décennie, les diverses occasions de rencontrer le Dr George Carey ont été particulièrement utiles et encourageantes, et ont représenté des signes de progrès sur notre chemin oecuménique. Le travail de la Commission internationale anglicane-catholique romaine, et de la Commission internationale pour l'Unité et la Mission, de création plus récente, continue de nous encourager.

Nous sommes tous deux conscients que surmonter les divisions n'est pas une tâche aisée, et la pleine communion sera un don de l'Esprit Saint. Ce même esprit nous encourage et nous guide aujourd'hui encore à continuer de rechercher une solution dans les domaines encore marqués par un désaccord doctrinal, et à nous engager plus profondément dans le témoignage et la mission en commun.

Avec des sentiments renouvelés de considération fraternelle, j'invoque sur vous les Bénédictions de Dieu tout-puissant, tandis que vous assumez vos nobles responsabilités. Quelles que soient les épreuves et les difficultés que vous rencontrerez, puissiez-vous toujours connaître la gloire du Père, la direction constante de l'Esprit Saint et le visage miséricordieux de notre Seigneur Jésus-Christ.

Du Vatican, le 13 février 2003

 

IOANNES PAULUS II

       

top