The Holy See
back up
Search
riga

  DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DU "CONSEIL DE GESTION" 
DU COMITÉ CATHOLIQUE POUR 
LA COLLABORATION CULTURELLE

Samedi 18 janvier 2003

 

Messieurs les Cardinaux,
Vénérés frères dans l'épiscopat,
Révérends Pères,
Messieurs,

1. Je suis heureux de vous rencontrer en votre qualité de membres du "Conseil de Gestion" du Comité catholique pour la Collaboration culturelle, avec votre Président, Mgr Gérard Daucourt, et certains membres du dicastère.

Je désire avant tout exprimer ma satisfaction pour la disponibilité et la générosité avec lesquelles les personnes et les services qui font partie de cet Organisme de consultation, appartenant à la Section orientale du Conseil pontifical pour la Promotion de l'Unité des Chrétiens, accomplissent depuis des années une activité de soutien ecclésial aux Eglises orthodoxes et aux anciennes Eglises d'Orient, selon la volonté de mon vénéré prédécesseur, le Pape Paul VI, et que je partage moi aussi pleinement. L'action du Comité comprend l'attribution de bourses d'études aux candidats orthodoxes présentés par leurs autorités ecclésiales; l'envoi de livres et de documents, en particulier théologiques et patristiques, aux séminaires et aux bibliothèques orthodoxes; la promotion de projets particuliers au sein des séminaires et des instituts de formation.

Il s'agit d'une oeuvre importante, qui s'inspire du critère de la réciprocité et qui constitue, de par sa nature, un témoignage important de communion.  En  effet,  les  candidats orthodoxes titulaires de bourses d'étude suivent les cours dans diverses Universités de Rome et d'autres villes d'Occident, et sont généralement accueillis dans des Collèges pontificaux ou dans d'autres structures catholiques. Leur présence exprime ainsi une synergie concrète, qui donne lieu à un élément fondamental de l'engagement oecuménique:  l'échange de dons entre les Eglises dans leur complémentarité. Cela rend la communion particulièrement féconde (cf. Lettre enc. Ut unum sint, n. 57).

2. Au début d'un nouveau millénaire et à la lumière du cadre nouveau des relations avec les Eglises orientales, le Comité a voulu réfléchir sur le chemin parcouru et trouver des façons d'étendre son action pour répondre toujours mieux aux demandes qui lui parviennent en grand nombre de l'Orient. Je souhaite que votre rencontre puisse contribuer à renforcer concrètement l'engagement de votre Institution, en favorisant une action toujours plus incisive dans le domaine de la formation.

Au début du nouveau millénaire, en cette période de transition entre ce qui a été fait et ce que nous sommes appelés à faire pour promouvoir le chemin oecuménique jusqu'à atteindre la pleine communion (cf. ibid., n. 3), nous avons un devoir incontournable, que le Comité doit également assumer avec détermination:  celui de favoriser l'accueil à tous les niveaux des résultats atteints dans les diverses initiatives oecuméniques, en ne perdant aucune occasion de souligner que la promotion de l'engagement oecuménique doit être une préoccupation constante dans l'oeuvre de formation. L'heure n'est plus à l'ignorance réciproque; c'est l'heure de la rencontre et du partage des dons de chacun, sur la base d'une connaissance réciproque objective et approfondie.

3. Dans cette perspective, je vous encourage à poursuivre l'action que vous accomplissez avec un engagement louable, et je vous assure de mon soutien dans la prière.

Avec ces sentiments, je donne à tous de tout coeur ma Bénédiction.

 

 

top