The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS LA REMISE DU
"PRIX
INTERNATIONAL PAUL VI" AU
PROFESSEUR PAUL RICOEUR

Samedi 5 juillet 2003

 

Mesdames et Messieurs!

1. Je suis heureux de vous rencontrer, à l'occasion de la remise du prix conféré en mémoire de mon vénéré prédécesseur, le serviteur de Dieu Paul VI.

J'adresse à tous une sincère bienvenue. Je salue avec affection Messieurs les Cardinaux Giovanni Battista Re et Paul Poupard, l'Evêque de Brescia, Mgr Giulio Sanguineti, ainsi que les autres Prélats réunis ici. J'étends mon salut respectueux aux Autorités civiles, qui représentent les Institutions publiques de Brescia, ainsi qu'aux responsables de l'Institut Paul VI, en commençant par son Président, M. Giuseppe Camadini, que je remercie pour les paroles à travers lesquelles il a interprété les sentiments communs. Je renouvelle mon appréciation pour les initiatives promues par cette Institution de grand mérite, qui contribue à maintenir vivante dans l'Eglise et dans le coeur des hommes de bonne volonté la gratitude envers ce grand Pape.

2. La rencontre d'aujourd'hui s'inscrit entre deux anniversaires importants:  le quarantième anniversaire de l'élection au Pontificat du serviteur de Dieu Paul VI et le vingt-cinquième anniversaire de sa mort.

Son souvenir ému demeure plus que jamais vivant et enraciné dans l'âme de tous. Paul VI a ressenti profondément les inquiétudes et les espérances de son époque et s'est efforcé de comprendre les expériences de ses contemporains, en les illuminant de la lumière du message chrétien. Il leur a montré la source de la vérité dans le Christ, l'unique Rédempteur, source de la joie véritable et de la paix authentique.

Puisse l'exemple de ce Pasteur zélé de l'Eglise universelle encourager et stimuler toujours davantage les croyants à être des témoins d'espérance à l'aube du troisième millénaire.

3. Ce prix prestigieux, qui est attribué précisément en son nom tous les cinq ans à une personnalité ou une institution qui s'est distinguée de façon significative dans le domaine de la culture d'inspiration religieuse, représente une reconnaissance indubitable de l'intérêt éternel que suscite la personnalité du Pape Montini. Jusqu'à présent, il a été remis à des chercheurs dans le domaine de la théologie, de la musique, de l'oecuménisme et de la promotion des droits de l'homme. Cette année, il est remis au célèbre chercheur français, le professeur Paul Ricoeur, auquel j'adresse un salut cordial et respectueux, le remerciant pour les paroles courtoises et profondes qu'il vient de m'adresser. Il est connu également pour sa contribution généreuse au dialogue oecuménique entre catholiques et réformés. Sa recherche met en évidence combien le rapport entre philosophie et théologie, entre foi et culture, est fécond; un rapport qui, comme j'ai voulu le rappeler dans l'Encyclique Fides et ratio, doit se dérouler "sous le signe de la circularité. Pour la théologie, le point de départ et la source originelle devront toujours être la Parole de Dieu [...] puisque la Parole de Dieu est la Vérité, pour mieux comprendre cette parole, on ne peut pas ne pas recourir à la recherche humaine de la vérité, à savoir, la démarche philosophique" (n. 73).

4. Le choix, de la part de l'Institut Paul VI, d'honorer un philosophe et en même temps un homme de foi, engagé dans la défense des valeurs humaines et chrétiennes, apparaît donc plus que jamais opportun.

Tandis que j'exprime mes vives félicitations au professeur Paul Ricoeur, j'assure chacun de vous ici présents de ma prière, afin que vous puissiez répondre au projet que Dieu a pour vous et pour l'Institut Paul VI.

5. J'adresse également un salut respectueux aux membres de la Fondation "Centesimus annus - Pro Pontifice", réunis à l'occasion de leur rencontre annuelle, sous la présidence du Comte Lorenzo Rossi di Montelera, que je salue cordialement. J'étends mon salut aux Prélats, aux membres du Conseil d'Administration et aux participants au Congrès.

Tout en les remerciant du soutien concret offert au Saint-Siège, je prie le Seigneur pour chacun d'entre eux, pour leurs activités et pour toutes les personnes qui leur sont chères.

6. Avec ces sentiments, tandis que j'adresse à chacune des personnes présentes à cette Audience le souhait d'un engagement fructueux dans leur domaine de travail, je donne à tous avec affection ma Bénédiction.

 

 

top