The Holy See
back up
Search
riga

 MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU MINISTRE G
ÉNÉRAL
DE L’ORDRE DES FR
ÈRES MINEURS

 

Au Révérend Père
Giacomo BINI
Ministre général de l'Ordre des Frères mineurs

1. Je suis heureux de vous adresser, Révérend Père, ainsi qu'à l'Ordre des Frères mineurs tout entier, mon salut cordial et mes meilleurs voeux, à l'occasion du Chapitre général ordinaire, convoqué dans la ville de saint François et de sainte Claire. Celui-ci vient d'être célébré à la Portioncule, ravivant la mémoire joyeuse des origines de l'Ordre, né sous le regard de Sainte Marie des Anges, que vous vénérez comme Patronne spéciale sous le titre d'"Immaculée".

L'Assemblée capitulaire "de Pentecôte", prescrite par la Règle (cf. n. VIII:  FF 26), met en évidence le rôle fondamental reconnu par saint François à l'Esprit Saint, qu'il aimait définir "Ministre général" de l'Ordre (cf. Celano, Vita seconda, CXLV, 193:  FF 779). L'Esprit Saint purifie, illumine, enflamme les coeurs par le feu de l'amour, les conduisant au Père sur les traces du Seigneur Jésus (cf. Lettre à tous les frères, VI, 62-63:  FF 233).

En cette circonstance significative, je suis heureux de renouveler mes sentiments de gratitude à cette Famille religieuse pour le service qu'elle rend à l'Eglise depuis désormais de nombreux siècles, en poursuivant l'oeuvre commencée par François d'Assise et par sa disciple Claire. Je désire également profiter de cette occasion pour offrir aux membres du Chapitre général et, par leur intermédiaire, à tous les Frères mineurs, divers éléments utiles pour une révision communautaire du chemin accompli jusqu'à présent et pour une action apostolique plus incisive dans le monde d'aujourd'hui.

2. Au terme du grand Jubilé de l'An 2000, avec la Lettre apostolique Novo millennio ineunte, j'ai voulu rappeler à tout le peuple chrétien les priorités spirituelles du troisième millénaire, en n'hésitant pas à affirmer que la perspective dans laquelle doit se placer tout le chemin pastoral est celle de la sainteté (cf. n. 30). Je soulignais que dans tout programme d'évangélisation, doit ressortir le "primat de la grâce [...], le primat du Christ et, en rapport avec lui, le primat de la vie intérieure et de la sainteté" (n. 38). En outre, les Instituts  de  vie  consacrée  sont appelés à jouer un rôle particulier, car leur mission spécifique est le témoignage prophétique du Royaume des Cieux. Cela implique une tension permanente vers la sainteté. On comprend alors mieux ce que l'on lit dans l'Exhortation apostolique post-synodale Vita consecrata, c'est-à-dire qu'"aujourd'hui plus que jamais, il est indispensable que les personnes consacrées renouvellent leur engagement dans la sainteté, pour aider et soutenir en tout chrétien la recherche de la perfection" (n. 39).

S'il est vrai que "les voies de la sainteté sont multiples et adaptées à la vocation de chacun" (Novo millennio ineunte, n. 31), dans la Règle et dans les Constitutions de votre Ordre, "un itinéraire est tracé pour la sequela Christi, correspondant à un charisme propre authentifié par l'Eglise" (Vita consecrata, n. 37). Cet itinéraire a été parcouru par un grand nombre de vos confrères, saints et bienheureux franciscains, qui ont observé avec une fidélité héroïque jusqu'à la mort les engagements librement pris le jour de leur profession religieuse. Il vous sera d'une grande aide de faire une référence constante à eux, maîtres et modèles de sainteté, en vous inspirant de leur exemple, en approfondissant leur connaissance, en les invoquant avec dévotion, et en les commémorant à l'occasion de leur fête liturgique.

3. Le Chapitre général se déroule dans la ville d'Assise, où retentit la voie éternelle que François entendit par trois fois descendre de la Croix vers lui:  "Va, et répare ma maison qui, comme tu le vois, est en ruine!" (Bonaventure, Legenda maior, II, 1:  FF 1038).

Au cours de ces dernières années également, marquées par d'importants changements sociaux, l'Ordre a été encouragé à actualiser cet appel particulier, en approfondissant sa signification pour en vivre le charisme avec cohérence. Cette réflexion a incité votre Famille religieuse à mieux mettre en évidence le service missionnaire et ecclésial confié par le Christ au jeune François et, par la suite, confirmé par le Pape Innocent III, à travers les paroles:  "Allez avec Dieu, frères, et de la façon dont Il daignera vous inspirer, prêchez à tous la pénitence" (Celano, Vita prima, XIII, 33:  FF 375).

Il est important que l'Ordre conserve son style missionnaire caractérisé par la pauvreté et la vie fraternelle, animé par un esprit de contemplation et par la recherche sincère de la justice, de la paix, du respect de la création. Il est également indispensable que chacun de ses membres et que toutes les fraternités collaborent à l'édification de l'unique Eglise du Christ, en accord et en pleine communion avec les Pasteurs des Communautés chrétiennes locales.

Votre Ordre, en accord avec les Evêques diocésains, contribuera ainsi à "affermir et étendre le Royaume du Christ, en portant partout l'annonce de l'Evangile, même dans les régions les plus lointaines" (Vita consecrata, n. 78), grâce à un esprit renouvelé d'obéissance et à un désir sincère de communion ecclésiale.

4. Votre unique objectif, dans tout choix et toute décision apostolique, doit être la salus animarum, comme ce fut le cas pour le Poverello d'Assise, animé toujours et uniquement par le zèle pour le salut de ses frères. Considérant que "le Fils unique de Dieu a daigné être crucifié pour les âmes", "il ne se considérait pas ami du Christ s'il n'aimait pas les âmes qu'Il avait sauvées" (Celano, Vita seconda, CXXXI, 172:  FF 758) et "choisit de vivre pour Celui qui mourut pour tous, bien conscient d'avoir été envoyé par Dieu, pour conquérir les âmes que le diable tentait d'enlever" (Celano, Vita prima, XIV, 35:  FF 381).

La salus animarum le poussa également à promouvoir la dignité et les droits de la personne, créée et formée "à l'image du Fils bien-aimé selon le corps et à sa ressemblance selon l'esprit" (François, Admonition V:  FF 153), ainsi qu'à défendre la sauvegarde de la création, car toutes les choses ont été créées au moyen du Christ et en vue du Christ et toutes subsistent en Lui (cf. Col 1, 16-17). Par dessus-tout, la vie de François se distingua par une constante tension spirituelle, qui le conduisait à tout voir et comprendre à la lumière de la "béatitude définitive qui est auprès de Dieu" (Vita consecrata, n. 33). De son amour pour Dieu jaillissait l'ardente passion de prêcher "aux fidèles les vices et les vertus, la peine et la gloire" (Règle, IX:  FF 99). Que cela, chers Frères mineurs, demeure votre "style" apostolique dans l'Eglise. Je souhaite que des travaux capitulaires ressortent d'utiles orientations pour le rendre toujours plus fidèle aux défis de l'époque moderne.

5. "La moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux!" (Mt 9, 37). Ces paroles du Christ viennent à l'esprit face à l'étendue du domaine d'action et au nombre limité de bras disponibles. Parler d'élan missionnaire semble peu réaliste également pour votre Ordre, compte tenu de la diminution du nombre de ses membres et de l'augmentation de l'âge moyen qui a été enregistrée ces dernières années. Pourtant, au lieu de susciter le découragement, cela doit plutôt pousser à intensifier, d'un côté, la prière afin que le Maître de la Moisson "envoie des ouvriers à sa moisson" (Mt 9, 38) et, de l'autre, à rechercher de nouvelles stratégies pastorales et de vocation.

Pourquoi perdre confiance, si Jésus lui-même a assuré à François que c'était précisément Lui qui était "le principal responsable" de l'Ordre? Ne lui promit-il pas:  "C'est moi qui ai appelé, c'est moi qui conserverai, c'est moi qui paîtrai, et, à la place de ceux qui se perdent, j'en ferai naître d'autres. Et s'ils ne naissent pas, je les ferai naître moi-même" (Bonaventure, Legenda maior, VII, 3:  FF 1140)? Dans cette conscience, encouragez et accompagnez les vocations à travers la prière et le témoignage de vie, ayant confiance en ce "Dieu qui [...] des pierres mêmes peut faire naître des fils à Abraham et rendre fécond le sein stérile" (Congrégation pour les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique, Repartir du Christ, n. 16). L'Ordre a bien fait de destiner de nombreuses énergies à la pastorale des vocations et à la formation des aspirants à la vie consacrée, en collaboration avec d'autres Instituts d'inspiration franciscaine et avec les diocèses.

La fascination de François et de Claire d'Assise sur les jeunes est grande et doit être utilisée pour proposer également aux nouvelles générations du troisième millénaire "une réflexion plus attentive sur les valeurs essentielles de la vie, qui trouvent leur aboutissement dans la réponse que chacun est invité à donner à l'appel de Dieu, spécialement quand cet appel invite au don total de soi et de ses énergies pour la cause du Royaume" (Novo millennio ineunte, n. 46).

Les célébrations annoncées par les quatre Ministres généraux des Familles franciscaines pour le 750 anniversaire de  la mort de sainte Claire pourront constituer, à cet égard, une occasion plus que jamais opportune pour faire mieux connaître les vocations à la vie contemplative, apostolique, érémitique, et séculière inspirée par saint François et sainte Claire.

6. Soyez vous-mêmes des hommes passionnés par le Christ et par l'Evangile, des hommes de prière incessante et des témoins joyeux d'un choix radical du Royaume des cieux. Votre engagement apparaîtra d'autant plus efficace si vous vous efforcez d'offrir des signes éloquents du "primat que Dieu et les valeurs évangéliques ont dans la vie chrétienne" (Vita consecrata, n. 84).

La tunique traditionnelle, que vous portez habituellement, rappelle déjà au premier abord le style de pénitence et de pauvreté, de douceur et d'accueil, de simplicité et de consécration totale à Dieu qui doit vous distinguer. Demeurez fidèles à votre charisme, en vous ouvrant dans le même temps avec sagesse et prudence aux exigences de l'apostolat de notre époque.

Que l'Esprit Saint, par sa lumière et sa force, vous rende capables d'apporter le Christ "dans notre coeur et dans notre  corps,  par  amour  et par une conscience pure et sincère" et de l'engendrer "par de saintes oeuvres, qui doivent luire en exemple pour les autres" (François, Lettre à tous les fidèles, X, 53:  FF 200).

Que saint François, sainte Claire et tous vos saints Patrons accompagnent les travaux capitulaires et les rendent féconds pour le bien de l'Ordre et de l'Eglise. Que la Vierge Marie "Etoile de la nouvelle évangélisation", vous aide à demeurer fidèles à l'engagement missionnaire auquel François continue de vous exhorter à travers la belle expression:  "Repose ta confiance dans le Seigneur et Il aura soin de toi" (Celano, Vita prima, XII, 29:  FF 367).

Adressez-vous chaque jour à la "Vierge faite Eglise" (François, Salut à la Bienheureuse Vierge Marie:  FF 259), à la Reine des Apôtres, à l'"Avocate de l'Ordre" (Celano, Vita seconda, CL, 198:  FF 758), à travers la récitation du Rosaire, prière merveilleusement évangélique et franciscaine.

Avec ces sentiments, tandis que j'assure chacun de mon souvenir constant dans le Seigneur, je vous donne de tout coeur, Révérend Père, ainsi qu'aux participants au Chapitre général et à tous vos Confrères présents dans le monde, une  Bénédiction  apostolique  particulière.

Du Vatican, le 10 mai 2003.

IOANNES PAULUS II

top