The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE
DE SA SAINTETÉ JEAN-PAUL II
EN ESPAGNE

CÉRÉMONIE DE BIENVENUE

DISCOURS DU PAPE JEAN- PAUL II

Aéroport de Madrid-Barajas
Samedi 3 mai 2003

 

Votre Majesté,
Messieurs les Cardinaux,
Monsieur le Président
et chers représentants
des Autorités,
Messeigneurs les évêques,
Très chers frères et soeurs!

1. C'est avec une intense émotion que je me retrouve à nouveau en Espagne pour mon cinquième voyage apostolique dans cette noble et bien-aimée nation. Je salue très cordialement tous ceux qui sont ici présents ainsi que tous ceux qui suivent cette cérémonie à la radio et à la télévision, en leur adressant avec beaucoup d'affection les paroles du Seigneur ressuscité:  "Que la paix soit avec vous".

Je souhaite pour chacun de vous la paix que Dieu seul, par l'intermédiaire de Jésus-Christ, peut nous donner; la paix qui est le fruit de la justice, de la vérité, de l'amour et de la solidarité; la paix dont les peuples ne jouissent que lorsqu'ils suivent les commandements de la loi de Dieu; la paix qui fait se sentir les hommes et les peuples frères les uns des autres.

Espagne, que la paix soit avec toi!

2. Je remercie Sa Majesté le roi Juan Carlos I de sa présence ici, avec la reine, en particulier des paroles qu'il m'a adressées pour me souhaiter la bienvenue au nom du peuple espagnol. Je remercie également de leur présence le Président du gouvernement et les autres autorités civiles et militaires, et je leur exprime toute ma satisfaction pour la collaboration offerte à la réalisation des différents moments de cette visite.

Je salue avec affection Monsieur le Cardinal Antonio María Rouco Varela, Archevêque de Madrid et Président de la Conférence épiscopale espagnole, Messieurs les Cardinaux, les Archevêques et les Evêques, les prêtres, les personnes consacrées et les autres fidèles qui forment la communauté catholique, presque deux fois millénaire, de ce pays. Vous êtes le Peuple de Dieu en pèlerinage en Espagne! Un peuple qui, au cours de son histoire, a donné si souvent la preuve de son amour envers Dieu et envers le prochain, de sa fidélité à l'Eglise et au Pape, de la noblesse de ses sentiments, de son dynamisme apostolique. Merci à tous, par conséquent, de cet accueil cordial.

3. Demain, j'aurai la joie de canoniser cinq fils de cette terre. Ils surent accueillir l'invitation de Jésus-Christ, "Vous serez mes témoins", en le proclamant à travers leur vie et leur mort. En ce moment historique, ils sont une lumière sur notre chemin pour vivre avec courage notre foi, pour redonner vigueur à notre amour envers le prochain et pour poursuivre avec espérance la construction d'une société fondée sur une vie sereine en commun et sur l'élévation morale et humaine de chaque citoyen. Je suis toujours avec un vif intérêt les événements que vit l'Espagne. Je constate avec satisfaction son progrès pour le bien-être de tous. Le processus de développement d'une nation doit être fondé sur des valeurs authentiques et durables, qui visent au bien de chaque personne, sujette à des droits et à des devoirs, depuis le premier instant de son existence et de son accueil dans sa famille, puis dans les étapes successives de son insertion et de sa participation à la vie sociale.

Cet après-midi, je rencontrerai les jeunes et j'attends avec joie ce moment qui me permettra d'entrer en contact avec ceux qui sont appelés à être les acteurs des temps nouveaux. J'ai une totale confiance en eux et je suis certain qu'ils ont la volonté de ne décevoir ni Dieu, ni l'Eglise, ni la société dont ils sont issus.

4. En ces moments décisifs pour la consolidation d'une Europe unie, je souhaite rappeler les paroles par lesquelles, à Saint-Jacques-de-Compostelle, j'avais pris congé au terme de mon premier voyage apostolique en terre espagnole, au mois de novembre 1982. J'y exhortais l'Europe avec un cri empli d'amour, en lui rappelant ses racines chrétiennes riches et fécondes:  "Europe:  rencontre-toi de nouveau. Sois toi-même... Ravive tes racines". Je suis certain que l'Espagne apportera le riche héritage culturel et historique de ses racines catholiques pour participer à l'intégration d'une Europe qui, en partant de la pluralité de ses cultures et en respectant l'identité de ses Etats-membres, recherche une unité fondée sur des critères et des principes dans lesquels prévale le bien intégral de ses citoyens.

5. J'implore du Seigneur, pour l'Espagne et pour le monde entier, une paix qui soit féconde, stable et durable, ainsi qu'une vie en communauté dans l'unité, au sein de la merveilleuse et riche diversité de ses peuples et de ses villes.

Que par l'intercession de la Vierge immaculée et de l'Apôtre Jacques, Dieu bénisse l'Espagne.

 

 

top