The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DE JEAN-PAUL II
À UNE DÉLÉGATION DE MACÉDONIE*

Vendredi 23 mai 2003 

 

Monsieur le Premier ministre,
Chers amis,

La fête des saints Cyrille et Méthode vous a, une fois de plus, conduits à Rome, où sont conservées les reliques de saint Cyrille, et je suis heureux de vous saluer. Je remercie le Président du Gouvernement de l'ex-République yougoslave de Macédoine pour ses paroles courtoises et pour ses bons voeux. Ma prière fervente est que votre pays soit toujours plus fort dans son engagement pour l'unité et la solidarité, des idéaux que les saints frères de Thessalonique ont incarnés de façon si efficace au cours de leur vie consacrée à prêcher la foi chrétienne.

Au cours de leur vie terrestre, ces deux saints ont été des ponts qui reliaient l'Orient et l'Occident. A travers les valeurs enseignées et l'exemple donné, ils ont uni des cultures et des traditions différentes en un riche héritage pour toute la famille humaine. En effet, leur témoignage de vie révèle une vérité sans âge que le monde du troisième millénaire doit redécouvrir urgemment:  ce n'est que dans la charité et dans la justice que la paix peut devenir une réalité qui touche tous les coeurs humains, en surmontant la haine et en vainquant le mal par le bien. Cette charité et cette justice deviennent des réalités tangibles lorsque les personnes de bonne volonté, dans toutes les parties du monde, se consacrent sans compromis, comme les frères Cyrille et Méthode, "à la cause de la réconciliation, de la convivialité amicale, du développement humain et du respect de la dignité intrinsèque de chaque nation" (Lettre encyclique Slavorum apostoli, n. 1).

Mesdames, Messieurs, ce pèlerinage annuel à Rome n'est pas seulement un hommage à saint Cyrille, mais il représente également un témoignage des liens d'amitié existant entre votre pays et l'Eglise catholique. Je vous encourage à faire en sorte que ces liens deviennent toujours plus forts, en particulier dans vos communautés locales, en produisant de cette façon des fruits plus abondants de bonne volonté et des attitudes de plus grande co-opération envers l'Eglise catholique dans votre pays. Puisse Dieu tout-puissant combler votre esprit et votre coeur de sa paix, et puisse-t-Il bénir avec abondance le peuple de l'ex-République yougoslave de Macédoine.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.23 p.9.

 

© Copyright 2003 - Libreria Editrice Vaticana

 

top