The Holy See
back up
Search
riga

CÉLÉBRATION MARIALE AU VATICAN
POUR LA CL
ÔTURE DU MOIS DE MAI

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
LU PAR S. EXC. MGR FRANCESCO MARCHISANO

Grotte de Notre-Dame de Lourdes, dans les Jardins du Vatican
Samedi 31 mai 2003

 

Très chers frères et soeurs!

1. Comme chaque année, vous avez récité le saint Rosaire, en contemplant en particulier le mystère de la Visitation de Marie à sainte Elisabeth, que la liturgie célèbre aujourd'hui. Vous avez ainsi voulu conclure le mois de mai devant la Grotte de Notre-Dame de Lourdes, dans les Jardins du Vatican. Je m'unis spirituellement à vous et je vous salue avec affection. Je salue Mgr Francesco Marchisano, mon Vicaire général pour la Cité du Vatican, Messieurs les Cardinaux et les autres prélats présents, les prêtres, les religieux et les religieuses, les jeunes et tous les fidèles. Avec chacun de vous, je me recueille devant la Grotte, en apportant tel un don à la Vierge Immaculée tout le chemin spirituel accompli en ce mois marial:  chaque intention, chaque préoccupation, chaque nécessité de l'Eglise et du monde. Que la Sainte Vierge accueille chacune de vos invocations.

2. En cette circonstance, je désire renouveler à tous l'invitation à réciter fréquemment le Rosaire, en soignant sa qualité avec application. Je pense tout d'abord aux prêtres:  que leur exemple et leur direction conduisent les fidèles à redécouvrir le sens et la valeur de cette prière. Je pense aux personnes consacrées, en particulier aux religieuses, que j'imagine nombreuses parmi vous:  puissent-elle suivre Marie de près, Elle qui conservait dans son coeur les mystères de son Fils divin. Je pense aux familles et je les exhorte à se réunir souvent, en particulier le soir, pour réciter le Rosaire ensemble:  il s'agit de l'une des expériences de la communauté domestique les plus belles et les plus réconfortantes.

3. L'Année du Rosaire, que nous célébrons, nous offre un motif constant de réflexion sur le rôle de la Madone dans l'histoire du salut et de notre vie. De même qu'elle fut associée à la mission de son Fils divin, Marie continue à accompagner le chemin de l'Eglise au cours des siècles. Très chers amis, nous persévérons en prière avec elle, comme les Apôtres au Cénacle, dans l'attente de la Pentecôte désormais proche. La liturgie de ces journées nous fait revivre l'atmosphère spirituelle qui précéda cet événement, et si toute l'Année du Rosaire doit se caractériser par une prière prolongée avec Marie, nous devons nous unir encore davantage à Elle en ces jours de la Neuvaine, en invoquant l'abondante descente de l'Esprit sur toute l'Eglise présente dans le monde.

Alors que le mois de mai se conclut et que commence celui de juin, consacré au Coeur du Christ, nous ressentons encore davantage à quel point Marie nous conduit au Christ. C'est Elle le chemin le plus bref pour parvenir au Coeur de Jésus, où nous pouvons puiser les dons extraordinaires de son amour et de sa miséricorde.

"Magnificat anima mea Dominum!". Faisons nôtre le cantique qui naquit du coeur de Marie dans la maison de sainte Elisabeth et que toute notre vie soit une louange au Seigneur!

Tel est, très chers amis, le voeu que j'accompagne de tout coeur de ma Bénédiction, que j'étends volontiers à tous vos proches.

Du Vatican, le 31 mai 2003
 

IOANNES PAULUS II

 

top