The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PÈLERINS VENUS À ROME
POUR LE IV CENTENAIRE
DE LA NAISSANCE DE SAINT JOSEPH DE COPERTINO

Samedi 25 octobre 2003

 

Très chers frères et soeurs!

1. Je suis heureux de vous souhaiter une cordiale bienvenue à vous tous, réunis à Rome à l'occasion des célébrations solennelles du IV centenaire de la naissance de saint Joseph de Copertino. Je salue avant tout les chers Frères mineurs conventuels, accompagnés de leur Ministre général, le Père Joachim Giermek, que je remercie des paroles courtoises qu'il m'a adressées au nom de toutes les personnes présentes. J'adresse une pensée particulière au Cardinal Sergio Sebastiani et aux Pasteurs des Communautés ecclésiales qui prennent part au pèlerinage d'aujourd'hui aux tombeaux des Apôtres. Je vous salue enfin, très chers pèlerins venus des Pouilles, de l'Ombrie et des Marches, lieux particulièrement liés au passage terrestre et à la mémoire du "Saint des lévitations".

Comme je l'indiquais dans le Message publié en février dernier, Joseph de Copertino continue d'être un saint d'une actualité extraordinaire, car il est "spirituellement proche des hommes de notre temps", auxquels il enseigne à "parcourir la voie qui conduit à une sainteté de "chaque jour", marquée par l'accomplissement fidèle du devoir quotidien" (n. 9).

2. Saint Joseph, en effet, est avant tout un maître de prière. Au centre de sa journée figurait la célébration de la Messe, suivie de longues heures d'adoration devant le Tabernacle. Selon la plus authentique tradition franciscaine, il se sentait fasciné et ému par les mystères de l'Incarnation et de la Passion du Seigneur. Saint Joseph de Copertino a vécu en union intime avec l'Esprit Saint; il était entièrement possédé par l'Esprit, dont il apprenait les choses de Dieu pour les traduire ensuite dans un langage simple et compréhensible à tous. Ceux qui le rencontraient écoutaient volontiers ses paroles car, comme le rapportent ses biographes, même s'il ignorait la langue et avait une écriture irrégulière, lorsqu'il parlait de Dieu, il se transformait.

3. En second lieu, le Saint de Copertino continue à parler aux jeunes et, en particulier, aux étudiants, qui le vénèrent comme leur patron. Il les pousse à aimer l'Evangile, à "avancer en eau profonde" dans le vaste océan du monde et de l'histoire, en demeurant solidement ancrés à la contemplation du Visage du Christ.

Mon souhait est que vous tous, chers jeunes et étudiants, ainsi que vous tous qui oeuvrez dans le domaine de la culture et de la formation, suiviez l'exemple de saint Joseph, en vous engageant à conjuguer la sagesse de la foi et la méthode rigoureuse de la science, afin que le savoir humain, toujours ouvert à la transcendance, avance de façon sûre vers une connaissance toujours plus totale de la vérité.

4. Saint Joseph de Copertino resplendit enfin comme un modèle exemplaire de sainteté pour ses confrères de l'Ordre franciscain des Frères mineurs conventuels. Ses efforts constants en vue d'appartenir uniquement au Christ font de lui une icône du frère "mineur" qui, à l'école du Poverello d'Assise, met le Christ au centre de toute son existence. Son engagement décisif pour reconduire constamment le coeur vers Dieu, afin que rien ne le sépare de "son" Jésus, aimé par-dessus toute chose et toute personne, devient particulièrement éloquent.

Le témoignage de ce grand Saint, qui resplendit d'une lumière particulière en ce quatre-centième anniversaire, constitue un message encourageant de vie évangélique. Pour tous ceux qui ont embrassé les idéaux de la vie consacrée, il représente un profond rappel à vivre en étant toujours tendu vers les valeurs de l'esprit, totalement consacrés au Seigneur et à un service indispensable de charité envers ses frères.

5. Comme tous les saints, Joseph de Copertino ne passe pas de mode! Après quatre siècles, son témoignage continue de représenter pour tous une invitation à être saints. Même s'il appartient à une époque sous certains aspects très diverse de la nôtre, il indique un itinéraire de spiritualité valable pour toutes les époques; il rappelle le primat de Dieu, la nécessité de la prière et de la contemplation, l'adhésion ardente et confiante au Christ, l'engagement de l'annonce missionnaire, l'amour de la Croix.

Tandis que je renouvelle le souhait que les célébrations du quatre-centième anniversaire contribuent à faire mieux connaître le "Saint des lévitations", j'invoque sur tous ceux qui les ont organisées et qui y prennent part, la protection céleste de la Vierge Marie.

Avec ces sentiments et ces voeux, je vous donne de tout coeur la Bénédiction apostolique à vous ici présents, à vos communautés et aux nombreux fidèles du saint de Copertino d'Italie et du monde.

   

top