The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS À LA RENCONTRE "UNIV 2004"

Lundi 5 avril 2004 

Très chers jeunes!

Je suis heureux de vous accueillir cette année également, et je souhaite à chacun de vous ma plus cordiale bienvenue. Vous êtes venus à Rome de divers pays et de plusieurs Universités pour vivre ensemble la Semaine Sainte et pour participer à la rencontre internationale de l'UNIV. Vous avez ainsi l'occasion de confronter les expériences que vous avez acquises en participant aux activités de formation chrétienne que la Prélature de l'Opus Dei promeut dans vos villes et pays respectifs.

Je vous salue avec affection, et je salue tous ceux qui vous ont accompagnés, ainsi que les prêtres qui vous guident spirituellement. Hier, Dimanche des Rameaux, nous avons entendu retentir ces paroles Place Saint-Pierre:  "Nous voulons voir Jésus". Elles constituent le thème du Message que j'ai voulu adresser aux jeunes du monde entier à l'occasion de la Journée mondiale de la Jeunesse.

Très chers amis, que ne manque jamais au plus profond de votre coeur le désir de voir le Christ! Sachez surmonter toute émotion superficielle, en résistant aux séductions des plaisirs et aux ambitions de l'égoïsme et des facilités.

2. Au cours de votre Congrès international, vous affrontez un thème d'une grande actualité:  "Projeter la culture:  le langage de la publicité". Il est véritablement nécessaire de savoir utiliser des langages adaptés pour transmettre des messages positifs et pour faire connaître de façon attrayante de nobles idéaux et initiatives. Il est également nécessaire de savoir reconnaître quelles sont les limites et les pièges des langages que les moyens de communication sociale nous proposent. Parfois, les annonces publicitaires offrent en effet une vision superficielle et inadéquate de la vie, de la personne, de la famille et de la moralité.

3. Pour réaliser cette mission exigeante, il est nécessaire de suivre Jésus de près dans la prière et la contemplation. Être ses amis dans le monde dans lequel nous nous trouvons exige, en outre, l'effort d'aller à contre-courant.

A l'Université, à l'école et où que vous viviez, n'ayez pas peur d'être anticonformistes, lorsque cela est nécessaire! Je vous invite de façon particulière à diffuser la vision chrétienne de la vertu de la pureté, en sachant montrer aux jeunes de votre âge qu'elle "naît de l'amour et, pour un amour pur, la force et la joie de la jeunesse ne sont pas un obstacle" (Saint Josemaría Escrivá de Balaguer, Quand le Christ passe, 40, 6).

4. Chers jeunes de l'UNIV, dans ce monde qui cherche Jésus, parfois même sans le savoir, soyez un levain d'espérance. Le voeu que j'ai adressé à vos amis au cours de l'une de nos premières rencontres fut celui-ci:  "Si l'homme... marche avec Dieu, il est capable de changer le monde" (cf. Discours à l'UNIV, in ORLF n. 16 du 20 avril 1982). Je vous le répète aujourd'hui:  pour améliorer le monde, efforcez-vous, avant tout, de vous changer vous-mêmes à travers le recours au sacrement de la Pénitence et l'identification intime avec le Christ dans l'Eucharistie.

Je confie chacun de vous, ainsi que vos familles, à Marie, qui n'a jamais cessé de contempler le Visage de son Fils Jésus. J'invoque sur chacun de vous la protection de saint Josemaría, ainsi que de tous les saints de vos terres et je vous bénis de tout coeur.

 

top