The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DE L'ASSOCIATION NATIONALE
DES MUNICIPALIT
ÉS ITALIENNES (ANCI)

Lundi 26 avril 2004

  

Monsieur le Cardinal!
Eminents représentants
de l'Association nationale des Municipalités italiennes!

1. Je suis heureux de vous souhaiter une cordiale bienvenue à cette rencontre, qui s'inscrit dans le cadre des célébrations commémorant le centenaire de la naissance du Professeur Giorgio La Pira. Je salue chacun de vous, ainsi que les villes que vous représentez ici. Je salue en particulier le Cardinal Ennio Antonelli, Archevêque de Florence, ainsi que le Maire de cette ville, et Président de l'ANCI, Monsieur Leonardo Domenici, que je remercie des paroles qu'il m'a adressées, en évoquant le service rendu par Giorgio La Pira à la cause de la coexistence fraternelle entre les nations. A cet égard, j'ai apprécié que, précisément pour rappeler de manière tangible son effort visant à favoriser l'amitié entre les peuples qui se réclament d'Abraham - juifs, chrétiens et musulmans -, votre Association ait décidé d'offrir une aide concrète au Caritas Baby Hospital de Bethléem.

2. Je vous exprime ma chaleureuse reconnaissance pour ce geste généreux, qui honore comme il se doit la mémoire de Giorgio La Pira, figure éminente de la politique, de la culture et de la spiritualité du siècle qui vient de s'achever.

Face aux puissants de la terre, il exposa avec fermeté ses idées de croyant et d'homme aimant la paix, en invitant ses interlocuteurs à un effort commun pour promouvoir ce don fondamental dans les différents milieux:  dans la société, dans la politique, dans l'économie, dans les cultures et entre les religions.

Dans la théorie et dans la pratique politique, Giorgio La Pira ressentait l'exigence d'appliquer la méthodologie de l'Evangile, en s'inspirant du commandement de l'amour et du pardon. Les "Congrès pour la paix et la civilisation chrétienne" qu'il organisa à Florence de 1952 à 1956, dans le but de favoriser l'amitié entre chrétiens, juifs et musulmans, sont demeurés emblématiques.

3. Dans une lettre à son ami Amintore Fanfani, il écrivait des paroles d'une surprenante actualité:  "Les hommes politiques sont des guides pour la société, auxquels le Seigneur confie, à travers des techniques différentes selon les époques, le mandat de conduire les peuples vers la paix, l'unité, la promotion spirituelle et civile de chaque peuple et de tous les peuples ensemble" (22 octobre 1964).

L'extraordinaire expérience de Giorgio La Pira fut celle d'un homme politique et d'un croyant, capable d'unir la contemplation et la prière à l'activité sociale et administrative, avec une prédilection envers les pauvres et les personnes qui souffrent.

Très chers Maires, puisse ce témoignage lumineux inspirer vos choix et vos actions quotidiennes! En suivant l'exemple de Giorgio La Pira, mettez-vous généreusement au service de vos communautés, en prêtant une attention particulière aux jeunes générations, et en favorisant également leur progrès spirituel. Ne manquez pas de cultiver ces valeurs humaines et chrétiennes qui forment le riche patrimoine idéal de l'Europe. Celui-ci a donné vie à une civilisation qui, au cours des siècles, a favorisé l'apparition de sociétés authentiquement démocratiques. Privée de fondements éthiques, la démocratie risque de se détériorer avec le temps, voire de disparaître.

Grâce à la contribution de tous, le rêve d'un monde meilleur peut devenir réalité. Que Dieu accorde à l'humanité de voir réalisée cette prophétie de paix!

J'accompagne ce souhait par la prière, tandis que je vous bénis tous de tout coeur.

 

 

top