The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
À S.E. M. GILTON BAZILIO CHIWAULA,
AMBASSADEUR DU MALAWI
PRÈS LE SAINT-SIÈGE*

 Jeudi 16 décembre 2004

 

Monsieur l'Ambassadeur,

Je suis heureux de vous accueillir au Vatican et d'accepter les Lettres qui vous accréditent comme Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Malawi près le Saint-Siège. Je voudrais exprimer ma gratitude pour les salutations que vous me transmettez de la part de votre Président, S.E. M. Bingu wa Mutharika. Votre présence ici me rappelle ma visite au Malawi en 1989, où j'ai été accueilli avec une grande cordialité. Je vous prie de bien vouloir transmettre mes salutations cordiales à Son Excellence et de l'assurer de mes prières constantes pour la paix et la prospérité de la nation.

Le peuple de votre continent a beaucoup à offrir au reste du monde en ce qui concerne le respect pour la famille. A cet égard, j'aimerais l'encourager à continuer de promouvoir une vie familiale stable en tant qu'environnement adéquat dans lequel éduquer les enfants, construisant ainsi de solides bases pour l'avenir de la société. J'exhorte votre gouvernement à résister à toute tentative de la part d'Organismes extérieurs d'imposer des programmes d'assistance économique liés à la promotion de la stérilisation et de la contraception. Non seulement de telles campagnes "représentent des atteintes à la dignité de la personne et de la famille" (Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise, n. 234), mais elles minent également la croissance naturelle et le progrès des nations. Quelle que soit la gravité des problèmes sociaux et médicaux que doit affronter votre continent, le bien de vos habitants exige la poursuite d'un développement humain authentique, qui ne réponde pas simplement aux besoins matériels, mais également à leurs aspirations culturelles, morales et spirituelles. "Un développement purement économique ne parvient pas à libérer l'homme, au contraire, il finit par l'asservir davantage" (Sollicitudo Rei Socialis, n. 46).

La diffusion rapide et alarmante du SIDA exige des efforts renouvelés de la part de la Communauté internationale et du gouvernement du Malawi, en vue de trouver des moyens acceptables de combattre la maladie et d'apporter une assistance efficace aux malades et à leurs familles. Les autorités publiques et les communautés de foi doivent oeuvrer ensemble afin de promouvoir la fidélité au sein du mariage et l'abstinence à l'extérieur du mariage comme mesures de protection les plus efficaces contre la contagion. Tous les efforts devraient être accomplis pour éduquer les personnes sur le SIDA, afin de les dissuader d'avoir recours à des pratiques traditionnelles liées à des superstitions qui peuvent conduire à une ultérieure propagation du virus. Je vous remercie pour votre reconnaissance de la contribution de l'Eglise aux services de santé dans votre pays, et je vous assure du soutien constant de toutes nos Institutions catholiques et de notre personnel médical dans ce travail important.

Vous avez parlé du rôle joué par les Evêques catholiques dans le passage de votre pays à la démocratie, et je vous remercie pour les cordiales paroles à travers lesquelles vous avez décrit l'Eglise comme la "conscience" de la nation du Malawi. L'Eglise catholique salue l'opportunité de coopérer avec le gouvernement en formant et en illuminant les fidèles "surtout quand ils se consacrent à un engagement dans la vie politique pour que leur action reste toujours au service de la promotion intégrale de la personne et du bien commun" (Congrégation pour la Doctrine de la Foi, Note doctrinale à propos de questions sur l'engagement et le comportement des catholiques dans la vie politique, n. 6). En effet, elle a le devoir de faire cela tout en reconnaissant l'autonomie et l'indépendance de la communauté politique dans son propre domaine (cf. Compendium de la Doctrine sociale de l'Eglise, n. 424).

L'extrême pauvreté qui frappe une si grande partie de la population du Malawi exige une action urgente de la part du reste du monde. Je suis certain que le gouvernement s'efforcera de faire tout ce qui est en son pouvoir pour apporter un soutien financier adéquat à tous les programmes humanitaires et éducatifs. A cet égard, tous les efforts doit être accomplis afin de lutter contre la corruption et parvenir ainsi à la plus grande transparence et responsabilité possibles dans l'utilisation de l'aide internationale. A travers ses Institutions éducatives et ses Organismes caritatifs, l'Eglise demeure déterminée à offrir toute l'assistance possible, afin que les citoyens de votre pays puissent vivre en respectant véritablement leur dignité humaine.

En vous offrant mes meilleurs voeux pour le succès de votre mission, je voudrais vous assurer que les divers bureaux de la Curie romaine sont prêts à vous apporter leur aide et leur soutien dans l'accomplissement de vos fonctions. Sur vous, Excellence, et sur tout le peuple du Malawi, j'invoque cordialement une Bénédiction de Dieu tout-puissant.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française 2005 n.3 p.4.

 

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana

 

top