The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX PROFESSEURS DES UNIVERSITÉS
DE WROCŁAW ET DE OPOLE (POLOGNE)
 

Jeudi 8 janvier 2004

Cher Monsieur le Cardinal,
Mesdames et Messieurs!

Je vous souhaite à tous une cordiale bienvenue. Je suis heureux de pouvoir accueillir des représentants des milieux académiques de Wroclaw et Opole aussi illustres. Je vous remercie de votre présence et de votre bienveillance.

J'accepte avec gratitude le don à travers lequel vos Universités ont voulu me rendre hommage. Je le reçois comme une expression de reconnaissance, mais surtout comme un signe éloquent du lien toujours plus profond entre l'Eglise et le monde de la science en Pologne. Il semble que, grâce à Dieu, nous ayons laissé derrière nous la période au cours de laquelle, pour des raisons idéologiques, on tenta de diviser et, dans un certain sens, même, d'opposer, ces deux sources de la croissance spirituelle de l'homme et de la société. J'en ai fait l'expérience de façon tout à fait particulière. Si nous rappelons aujourd'hui le 50 anniversaire de ma soutenance de thèse pour l'habilitation à la chaire de libre enseignement, nous ne devons pas oublier que cette habilitation fut la dernière à être obtenue à la Faculté de Théologie de l'Université jagellone. Peu après, celle-ci fut supprimée par les autorités communistes. Ce fut un acte visant à diviser les Institutions, mais son intention était également d'opposer raison et foi. Je ne veux pas parler ici de la distinction qui est apparue à la fin du moyen-âge sur la base de l'autonomie des sciences, mais de la séparation qui fut imposée en violation du patrimoine spirituel de la nation.

Toutefois, je n'ai jamais abandonné la conviction selon laquelle ces tentatives n'auraient jamais atteint, en définitive, leur but. Cette conviction s'est forgée en moi grâce aux rencontres personnelles avec les hommes de science, les professeurs de diverses disciplines, qui témoignaient du profond désir de dialogue et de recherche commune de la vérité. J'ai exprimé cette conviction également en tant que Pape, lorsque j'ai écrit:  "La foi et la raison sont comme les deux ailes qui permettent à l'esprit humain de s'élever vers la contemplation de la vérité" (Fides et ratio, n. 1).

Votre présence ici suscite en moi l'espérance que ce dialogue vivifiant se poursuivra et qu'aucune des idéologies actuelles ne réussira à l'interrompre. Avec cette espérance, je me tourne vers toutes les Universités, les Académies et les écoles supérieures. Je souhaite que les grandes possibilités intellectuelles et spirituelles du monde scientifique polonais rencontrent un soutien matériel adéquat, afin de pouvoir être valorisées et communiquées au monde, au bénéfice du bien commun.

Je vous remercie une fois de plus. Je vous prie d'apporter mon salut à vos communautés académiques. Que Dieu vous bénisse!

   

top