The Holy See
back up
Search
riga

 DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
AUX JEUNES DU SERVICE MISSIONNAIRE DES JEUNES (SERMIG)

Samedi 31 janvier 2004

 

Chers amis du SERMIG-Arsenal de la paix!

1. Je vous rencontre encore une fois avec joie et je vous salue tous avec affection. Votre présence nombreuse - je vois en particulier de très nombreux jeunes - constitue un signe éloquent de la vitalité de votre Fraternité, ainsi que de la volonté qui l'anime d'agir au service de la paix. Arsenal de la paix:  c'est précisément ainsi que s'appelle celle qui, d'une certaine façon, pourrait être qualifiée comme votre maison, le creuset de vos projets et de vos activités. Vous voulez être les messagers, les témoins et les apôtres inlassables de la paix. Merci de votre enthousiasme juvénile! Merci de l'espérance que vous représentez pour l'Eglise et pour le monde!

2. Je voudrais adresser un salut cordial à M. Ernesto Olivero, qui a fondé votre Association digne d'éloges il y a quarante ans. Je le remercie des paroles courtoises avec lesquelles il s'est fait l'interprète des sentiments communs, m'illustrant la signification de la manifestation d'aujourd'hui. Je salue le Président et les acteurs du théâtre de Turin, l'ensemble instrumental et le choeur "Voix de l'espérance" de l'Arsenal de la paix, qui ont présenté un spectacle artistique et musical de qualité. Je salue les autorités et ceux qui n'ont pas voulu manquer ce rendez-vous significatif. A travers vous, chers frères et soeurs du SERMIG, j'ai plaisir à faire parvenir ma pensée et mes voeux aux nombreux jeunes garçons et filles qui, dans divers pays, s'efforcent de jeter les bases pour créer une "Terre amie", où personne ne se sente étranger et où tous soient unis au service de la justice et de la paix.

3. Le thème de la rencontre d'aujourd'hui - "La paix vaincra si nous dialoguons" - met en lumière le rapport étroit qui existe entre le respect des autres, le dialogue et la paix. A notre époque, caractérisée par un très vaste réseau d'échanges entre diverses cultures et religions, il faut promouvoir et faciliter l'accueil et la compréhension réciproque entre les individus et les peuples. Votre Fraternité se consacre à cette mission et offre une contribution à la cause de la paix appréciée par de nombreuses  personnes. A ce propos, je me réjouis également de l'institution de l'"Université du Dialogue", qui entend donner une voix aux jeunes de chaque nation, culture et religion pour construire un monde dans lequel tous soient membres à plein titre de l'unique famille humaine. Ce dialogue doit concerner chaque milieu de la vie sociale, économique et religieuse.

4. Dans le Message pour la récente Journée mondiale de la Paix, j'ai rappelé qu'éduquer à la paix constitue un engagement toujours actuel, une urgence de notre temps. Face à la multiplication de la violence, à la diffusion d'une mentalité hédoniste et de consommation, à l'accroissement de la méfiance et de la peur, nous devons réaffirmer avec vigueur que la paix est possible, elle est même un devoir. Cette conviction vous a guidés au cours des quatre décennies de votre histoire. Très chers amis, continuez dans cette même direction. Que vous accompagne la Vierge Mère du Christ; que vous protège saint François, auquel votre Fraternité est liée, et le saint turinois Jean Bosco, dont nous célébrons aujourd'hui la fête, ainsi que tous vos saints et protecteurs. Le Pape vous aime et vous assure de sa prière, en bénissant chacun de vous et vos multiples initiatives apostoliques et missionnaires.

    

top