The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU RECTEUR MAGNIFIQUE DE L'UNIVERSIT╔ DE BOLOGNE
└ L'OCCASION DE LA REMISE DU SIGILLUM MAGNUM

 

A Monsieur
Pier Ugo CALZOLARI
Recteur magnifique de l'Université de Bologne

C'est avec une profonde gratitude que je reçois l'acte d'hommage de l'Université de Bologne qui, à l'occasion du XXV anniversaire du Pontificat, a voulu me conférer le Sigillum Magnum de l'Alma Mater Studiorum. Je suis particulièrement honoré de cette précieuse marque de reconnaissance, étant donné que l'Université de Bologne compte parmi les plus anciennes et les plus célèbres du monde. Le milieu universitaire et, de façon particulière, les jeunes étudiants, ont toujours occupé une place privilégiée dans ma sollicitude pastorale. Je leur ai consacré avec enthousiasme de nombreuses énergies dans le cadre de mon sacerdoce et de mon épiscopat. Et, en tant qu'Evêque de Rome, je n'ai jamais manqué de rencontrer les communautés universitaires à chaque occasion propice, non seulement à Rome et en Italie, mais également au cours de mes voyages apostoliques.

Dans un horizon plus vaste encore, il me plaît de penser que cette marque d'estime est motivée par l'attention spéciale que j'ai réservée à la culture et à son importance fondamentale pour la promotion de l'homme et du progrès historique. "Genus humanum arte et ratione vivit":  je vous répète, Monsieur le Recteur  magnifique,  en m'adressant ainsi idéalement à toute la communauté de l'Alma Mater Studiorum de Bologne, ce que j'ai eu l'occasion d'affirmer en 1980 à Paris, devant les membres de l'UNESCO (n. 17:  Insegnamenti III, 1 [1980], p. 1649). Il existe une réciprocité indissociable entre l'éducation de l'homme et la culture:  si, en effet, la personne humaine s'éduque en raison de la qualité de la culture dans laquelle elle vit, il est également vrai que la valeur de la culture se mesure à sa capacité à faire croître l'homme selon sa très haute vocation, c'est-à-dire en l'aidant à devenir toujours plus homme (ibid., n. 11, p. 1644).

C'est pourquoi, tandis que je renouvelle l'expression de ma reconnaissance pour le don du Sigillum Magnum, que je conserverai toujours comme document particulier manifestant les liens étroits qui m'unissent au monde universitaire, je vous encourage, ainsi que tout le Sénat académique, à faire en sorte que l'activité scientifique et culturelle soit toujours mue par une passion sincère pour l'homme, visant à sa promotion harmonieuse et intégrale. A cette fin, je vous assure de mon souvenir particulier dans la prière, tandis que j'invoque volontiers sur vous, sur les Professeurs et les éudiants de l'Université des Etudes de Bologne, une abondance de Bénédictions célestes.

Du Vatican, le 3 juillet 2004

IOANNES PAULUS II

 

top