The Holy See
back up
Search
riga

  MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AU SUPÉRIEUR GÉNÉRAL
DES ROGATIONNISTES DU COEUR DE JÉSUS  

 

 

Au Révérend Père 
Giorgio NALIN 
Supérieur général des Rogationnistes du Cœur de Jésus

1. Je vous salue avec joie, Très Révérend Père, ainsi que vos confrères qui s'apprêtent à se réunir avec vous pour le X Chapitre général de la Congrégation, qui se réjouit encore de la récente canonisation de son Fondateur, saint Hannibal Marie Di Francia.

Le souvenir de cette matinée du 16 mai dernier demeure vivant dans la mémoire de chacun, lorsque, devant une foule nombreuse qui participait avec intensité, j'ai eu la joie d'inscrire dans l'Album des Saints celui que j'ai défini comme "l'insigne apôtre de la prière pour les vocations" et "le vrai père des orphelins et des pauvres". Son charisme resplendit à présent d'une lumière nouvelle:  le Père Hannibal est pour tous un intercesseur et un modèle lumineux, dont la présence vivante auprès du Père des Miséricordes donne à l'invocation du cœur une confiance renouvelée d'être entendue, en particulier en ce qui concerne la prière à laquelle nous invite le Christ lui-même:  "Rogate!" (Mt 9, 38).

2. "Rogate!". Telle est l'exhortation du Sauveur qui, dès ses plus jeunes années, a conquis et transformé la vive intelligence et le cœur ardent de saint Hannibal Marie:  "Messis quidem multa, operarii autem pauci. Rogate ergo Dominum messis ut mittat operarios in messem suam" (Mt 9, 37-38; Lc 10, 2). Dans ces paroles de Jésus, votre Fondateur trouva un programme précis de vie et d'action. La mission des Rogationnistes se retrouve tout entière dans le programme indiqué par l'injonction "Rogate", un impératif devant lequel le regard de foi tourné vers la moisson se fait prière, afin que le Seigneur envoie de nombreux ouvriers pour celle-ci.

Cette mission est plus que jamais actuelle au début du troisième millénaire, et exige des apôtres bons et actifs, parmi lesquels vous devez et voulez être précisément les premiers. C'est pourquoi vous souhaitez de manière très opportune redécouvrir et donner un nouvel élan à votre charisme, en analysant de manière attentive les besoins de l'Eglise et du monde à la lumière de l'éternel enseignement de Jésus sur l'importance fondamentale de la prière.

3. "Messis quidem multa, operarii autem pauci". La moisson à laquelle nous sommes invités apparaît aujourd'hui plus vaste que jamais. Le "village global", dans lequel s'est transformée la planète, prisonnier du réseau des communications et des intérêts politiques, économiques et sociaux souvent en conflit entre eux, révèle un besoin extrêmement urgent d'artisans de réconciliation, de témoins de la Vérité qui sauve et d'artisans de la seule paix véritable et durable fondée sur la justice et sur le pardon.

Si le regard en vient ensuite à scruter les profondeurs des cœurs, le désir et l'attente de la vie qui vient d'En-Haut nous apparaissent encore plus amples et profonds. Face à l'immensité de ces urgences, nos forces apparaissent inégales. "Operarii autem pauci". Comme dans le cœur des disciples devant la foule affamée, dans notre âme aussi naît la question que saint Hannibal ressentit intensément, en observant les besoins du quartier pauvre où il avait choisi de vivre et d'œuvrer, Avignone di Messina:  "Où prendrons-nous, dans un désert, assez de pains pour rassasier une telle foule?" (Mt 15, 33).

Le pain de la justice et de la paix ne peut venir que d'En-Haut:  voilà pourquoi le besoin qui est à la racine de tous les besoins est celui de ces "ouvriers" dont parle Jésus, des hommes et des femmes qui ne s'épargnent pas pour transmettre au monde la Parole de la vie, en appelant les cœurs à la conversion, en offrant le don divin de la Grâce pour construire des ponts de solidarité et des conditions de justice, dans lesquelles puisse s'exprimer la pleine dignité de toute existence humaine.

4. "Rogate ergo Dominum messis ut mittat operarios in messem suam":  Jésus lui-même nous indique à travers ces paroles ce qu'il faut faire pour répondre à l'étendue de la tâche qui s'ouvre à nous. Avant tout prier:  "Rogate ergo!". La prière est la racine féconde et la nourriture indispensable de toute action qui se veut efficace pour le Royaume de Dieu. C'est en priant que l'on peut obtenir du Seigneur des ouvriers qui défrichent le terrain, qui préparent le sillon, qui ensemencent, qui veillent sur sa croissance et recueillent le fruit des épis mûrs. En priant, on redécouvre le primat de la dimension contemplative de l'existence, et l'on obtient la force de la foi qui l'emporte sur le monde. Aujourd'hui, après l'échec des idéologies totalitaires de l'époque moderne, la foi apparaît de plus en plus clairement comme une ancre de salut plus que jamais nécessaire et urgente.

"Rogate":  à travers cette invitation, Jésus demande que toute notre vie devienne prière et que la prière se transforme en une vie de témoins crédibles et emplis d'amour pour lui et pour son Evangile. Prier pour les bons ouvriers signifie essayer d'être de bons ouvriers, en conformant continuellement aux exigences de la sequela du Christ les choix du cœur et les oeuvres de la vie. L'appel à la vocation universelle à la sainteté, que j'ai souhaité à nouveau lancer dans la Lettre apostolique Novo millennio ineunte(cf. nn. 30-31), résonne avec une force particulière pour les Apôtres du "Rogate", dont la mission consiste à se prodiguer sans réserve en priant quotidiennement pour les vocations, en propageant partout cet esprit de prière et en promouvant toutes les vocations, en tant qu'ouvriers humbles et fidèles au service de l'avènement du Royaume de Dieu.

5. Très chers Rogationnistes! L'Eglise et le monde attendent de vous une fidélité renouvelée au charisme des Apôtres du "Rogate" qui vous caractérise. Vivez par conséquent, avec toute la passion que l'Esprit saura allumer dans les cœurs, avec la joie de votre appel, et ne faites pas manquer au Peuple de Dieu et à l'humanité tout entière ce qui a été demandé par le Rédempteur en personne:  "Rogate!".

Oeuvrez sans vous épargner au bien temporel et spirituel du prochain, à l'exemple de votre Père fondateur, à travers l'éducation et la sanctification des enfants et des jeunes, l'évangélisation, la promotion humaine et l'assistance aux plus pauvres (cf. Constitutions, n. 5). En apportant une attention particulière à l'annonce de l'Evangile aux jeunes générations, vous savez que vous servez une cause pour laquelle votre existence tout entière se fait prière et à laquelle elle mérite d'être consacrée.

Que la tâche de l'évangélisation, depuis la première annonce lors de la catéchèse, conjuguée au service généreux envers les plus faibles, en particulier ceux d'entre les enfants et les jeunes qui n'ont pas de famille ou de soutien éducatif, soit votre préoccupation quotidienne, la manière concrète, active et fidèle avec laquelle vous préparez le terrain à la floraison des semences de vocation que le Seigneur répand largement dans la moisson, en réponse à l'invocation convaincue et fidèle de la prière.

L'élan missionnaire est intrinsèque à l'identité des apôtres du "Rogate!". La contemplation de la "moisson, qui est abondante" et des "ouvriers, qui sont peu nombreux", ne peut manquer d'ouvrir le cœur à l'ardeur de l'évangélisation universelle des peuples. C'est pourquoi, avec justesse, votre saint Fondateur a désiré dès les origines que ses fils soient attentifs et disponibles pour la "missio ad gentes".

6. J'invoque l'assistance de l'Esprit sur le discernement que vous opérez actuellement durant vos travaux capitulaires et sur les décisions qui en naîtront.

Puisse la Vierge Marie, tendrement aimée par saint Hannibal Di Francia, être l'étoile d'un élan renouvelé dans votre mission aux débuts du nouveau millénaire. Puisse-t-Elle, Virgo fidelis, obtenir pour vous la fidélité de l'écoute, l'intensité de la foi, la persévérance de la prière, le goût du silence intérieur et de la contemplation de Dieu. Que la Mère du Bel Amour vous soutienne dans l'exercice de votre apostolat quotidien. Qu'intercède pour vous saint Hannibal, merveilleux exemple de dévouement total à la cause du "Rogate".

Avec ces vœux, je vous donne de tout cœur, cher Père, ainsi qu'aux confrères capitulaires, ma Bénédiction, que j'étends volontiers aux Filles du Divin Zèle, qui partagent votre charisme et vont elles aussi commencer leur Chapitre général, ainsi qu'aux laïcs qui s'inspirent de votre spiritualité et de votre mission, et à tous ceux qui bénéficient de celles-ci pour la gloire de Dieu et le salut des âmes.

Du Vatican, le 26 juin 2004

IOANNES PAULUS II

    

top