The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
L'VQUE DE MANTOUE
L'OCCASION DU XII CENTENAIRE DU DIOCSE

 

A mon vénéré Frère
Egidio CAPORELLO
Evêque de Mantoue

1. Je suis heureux que la communauté chrétienne de Mantoue veuille rappeler cette année à travers un Jubilé spécial le XII centenaire (804-2004) du diocèse. En cette heureuse occasion, je désire vous adresser une salutation cordiale, vénéré Frère, ainsi qu'à tous ceux que la Providence Divine a confiés à vos soins pastoraux.

Depuis que, il y a mille deux cents ans, mon vénéré prédécesseur saint Léon III vint à Mantoue pour vénérer la "relique" du Très Précieux Sang du Christ et pour ériger la ville au rang de siège épiscopal, a commencé une vénération ininterrompue des fidèles à l'égard de cette insigne "relique", qui renvoie au mystère de la Rédemption et au don du sacrement de l'Eucharistie.

Je m'unis volontiers à vous et au diocèse tout entier pour élever à Dieu un hymne de louange et d'action de grâces pour les nombreux fruits de bien mûris au cours des siècles. Je souhaite, en outre, que des diverses manifestations jubilaires jaillisse un engagement renouvelé d'adhésion au Christ, à travers l'approfondissement des raisons de la foi et le renforcement du sentiment d'appartenance à l'Eglise. Cela ne manquera pas d'encourager un élan toujours plus courageux des prêtres, des religieux et des fidèles dans l'annonce et dans le témoignage évangélique.

2. Le Jubilé diocésain, commencé le 30 novembre 2003, premier Dimanche de l'Avent, sera conclu le 21 novembre prochain, en la solennité de Notre Seigneur Jésus Christ Roi de l'Univers. Son objectif principal est de susciter à tous les niveaux de la communauté diocésaine une mémoire plus intense et consciente de la mort et de la résurrection du Christ, mystère qui est rendu sans cesse présent dans l'Eucharistie.

C'est pourquoi l'Eglise de Mantoue a placé à juste titre au centre des célébrations jubilaires le Christ, caché sous le voile des espèces eucharistiques. En s'inspirant de la splendide page évangélique de la multiplication des pains (cf. Lc 9, 10-17), qui contient une annonce prophétique du merveilleux miracle de l'Eucharistie, don vivant du Corps et du Sang du Christ, elle entend encourager chaque croyant à assumer un généreux élan missionnaire. En écoutant les paroles de Jésus:  "Donnez-leur vous-mêmes à manger" (Lc 9, 13), chacun doit se sentir appelé par le Seigneur, comme les Douze, à un service d'amour responsable envers les autres et en particulier envers les pauvres et les indigents.

Vénéré Frère et chers fidèles de Mantoue! La participation quotidienne à l'Eucharistie, nourriture de vie éternelle, est en mesure de transformer l'existence des croyants. Nourris par ce pain de salut, ils peuvent croître comme Eglise qui "donne la vie", parce que le Seigneur les rendra capables d'opérer les prodiges qu'Il a réalisés et qu'il renouvelle constamment dans son peuple à travers la puissance de l'Esprit Saint.

3. Très chers amis, l'Eucharistie diffuse en vous le courage et la joie d'être saints. Ce temps jubilaire représente donc une occasion propice pour approfondir la vocation universelle à la sainteté. C'est de personnes saintes dont le monde a avant tout besoin.

Les mille deux cents ans d'histoire diocésaine témoignent de la présence de figures lumineuses, qui continuent de briller  à  travers  la  lumière de leur adhésion totale au Christ. La Liturgie les repropose à l'imitation et à la dévotion des croyants. Je rappelle, en premier lieu, saint Anselme de Baggio, patron principal du diocèse, "reflet lumineux de la sainteté de Dieu et de son Fils Jésus Christ", comme je l'ai dit à l'occasion du IX centenaire de sa mort (cf. Insegnamenti IX/1 [1986/1] 228).

Ma pensée se tourne ensuite vers saint Louis de Gonzague, co-patron du diocèse, que j'ai eu l'occasion d'honorer à Castiglione delle Stiviere, sa terre natale, à l'occasion du IV centenaire de sa mort. Ce jeune, passionné du Christ, nous adresse encore à tous aujourd'hui une exhortation pressante à la cohérence et à la fidélité à l'Evangile, en nous rappelant que Dieu doit occuper la première place dans notre existence.

Je pense, en outre, à mon vénéré prédécesseur saint Pie X, qui passa à Mantoue quelques années de son fécond ministère épiscopal, laissant le souvenir d'un pasteur zélé et bienveillant.

Dans le sillage de tant de saints et de bienheureux, les chrétiens de Mantoue poursuivent leur chemin de foi, en confirmant chaque jour leur adhésion au Christ et en renforçant les liens d'union fraternelle, rendue plus forte encore par la fidélité inébranlable à l'Evangile.

4. Mantoue, comme le reste de l'Italie, traverse, ces dernières années, des changements sociaux rapides, accompagnés de nombreuses difficultés économiques, tandis que s'étend toujours plus la confrontation avec des cultures et des religions différentes. Une certaine mentalité de consommation et sécularisée mine l'unité et la stabilité des familles, et, gagnant un nombre croissant de chrétiens, les pousse de fait à un détachement progressif des valeurs de la foi dans le milieu social, civil et politique. Il faut réagir à ces tendances destructrices, et, pour cela, il est indispensable de redécouvrir les racines chrétiennes de sa culture. Tous les fidèles sont concernés par cet engagement. Ils apporteront une contribution efficace à cette oeuvre urgente s'ils savent placer Dieu au centre de tout projet personnel, familial et communautaire. C'est en repartant de Lui que l'on peut édifier un monde plus juste et plus fraternel.

5. Bien-aimé diocèse de Mantoue, ne te décourage pas face aux difficultés que tu rencontres! Je le répète également à toi:  "Duc in altum!". L'Esprit du Ressucité ne manquera pas de te soutenir et de te fortifier, il te poussera à regarder au-delà de tes limites et à découvrir, avec un émerveillement reconnaissant, le miracle d'un Pain qui abonde toujours. Soutenu par l'exemple et la prière de tes saints patrons, avance avec confiance sur les routes du troisième millénaire!

Fidèles de la chère Eglise de Mantoue, je vous confie à la protection maternelle de la Vierge Couronnée, Reine et Mère des Grâces, particulièrement vénérée sur votre terre. Qu'elle vous guide et vous soutienne toujours.

Avec ces sentiments et ces souhaits, je vous envoie, vénéré Frère, ainsi qu'au clergé, aux religieux, aux religieuses et à toute la communauté diocésaine, une Bénédiction apostolique particulière.

Du Vatican, le 10 juin 2004, solennité du Très Saint Corps et Sang du Christ.

IOANNES PAULUS II

 

  

top