The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX REPRÉSENTANTS DU CENTRE SPORTIF ITALIEN

Samedi 26 juin 2004

 

Chers amis du Centre sportif italien!

1. Soyez les bienvenus à cette rencontre, qui commémore les soixante ans de votre Institution de grand mérite, fondée pour évangéliser le monde du sport en Italie. Je vous accueille et je vous salue tous avec affection. Je salue les Prélats présents et, en premier lieu, le Cardinal Camillo Ruini, Président de la Conférence épiscopale italienne. Je lui suis reconnaissant, en particulier, de m'avoir illustré il y a peu les programmes et les projets de votre Association. Je salue les dirigeants, les entraîneurs, les arbitres, les animateurs et les assistants spirituels. J'adresse un salut cordial à Mgr Vittorio Peri, Conseiller ecclésiastique national, et au Président national, M. Edio Costantini. Je vous salue en particulier, chers jeunes athlètes, et je vous remercie de votre accueil chaleureux.

2. "Lève toi!" (Lc 7, 14). Je voudrais reprendre en cette occasion l'invitation du Seigneur au jeune homme de Naïn, qui a constitué le thème de mon récent pèlerinage apostolique en Suisse, pour réfléchir avec vous également sur le sens de votre mission dans l'Eglise et dans la société.

"Lève-toi! Ecoute! Mets-toi en marche". J'ai adressé ces paroles aux jeunes rassemblés au Palais des Glaces de Berne le 5 juin dernier. Je vous répète cette même invitation à vous, chers amis du Centre sportif italien. Chacun de vous est appelé à suivre le Christ et à être son témoin dans le monde du sport.

Vous êtes bien conscients de cette vocation particulière et, au sein du projet culturel sportif de l'Association, vous affirmez que vous n'entendez pas limiter votre présence dans la société italienne uniquement à la promotion du sport, mais que vous voulez contribuer à répondre aux questions profondes que posent les nouvelles générations sur le sens de la vie, son orientation et son objectif. Vous voulez ainsi promouvoir une mentalité et une culture sportive qui en "pratiquant le sport", et pas seulement en "parlant de sport", fasse redécouvrir la pleine vérité sur la personne.

3. C'est dans ce but qu'est né le Centre sportif italien il y a soixante ans:  proposer aux jeunes, alors marqués par les tristes conséquences de la Seconde Guerre mondiale, la pratique du sport, non seulement comme source de bien-être physique, mais comme idéal de vie courageux, positif, optimiste, comme moyen de renouveau intégral de la personne et de la société. Mon vénéré prédécesseur, le serviteur de Dieu Pie XII, demanda alors à votre Association d'être un levain de christianisme dans les stades, sur les routes, sur les montagnes, à la mer, partout où s'élève avec honneur votre étendard (cf. Discours au CSI de 1955).

Chers amis, au cours des années, vous avez cherché à rester fidèles à cette consigne, en présentant le Centre sportif italien comme une école d'authentique formation humaine. Vous avez oeuvré afin que les enfants, les jeunes et les adultes puissent connaître, à travers les diverses disciplines sportives, la richesse et la beauté de l'Evangile. Vous les avez aidés à rencontrer Jésus et à le choisir comme raison ultime de leur existence.

4. Cela reste aujourd'hui votre mission, dont la société continue à avoir besoin. L'effort de la part de vos associations sportives visant à promouvoir le sport comme expérience de formation dans les paroisses, à l'école, et sur le territoire, aidera les nouvelles générations à choisir et à cultiver les valeurs authentiques de la vie:  l'amour pour la vérité et la justice, le goût de la beauté et de la bonté, la recherche de la liberté authentique et de la paix.

A notre époque, le monde du sport semble parfois conditionné par la logique du profit, du spectacle, du doping, de l'esprit de compétition exacerbé, et par des épisodes de violence. Votre devoir est également d'annoncer et de témoigner de la force humanisante de l'Evangile à l'égard de la pratique sportive qui, si elle est vécue selon la vision chrétienne, devient un "principe générateur" de relations humaines profondes, et favorise l'édification d'un monde plus serein et solidaire.

Chers jeunes athlètes, je vous souhaite, à vous tout particulièrement, de pratiquer le sport avec loyauté et un sain esprit de compétition. Cela vous aidera ainsi à affronter la difficile épreuve de la vie avec courage et honnêteté, avec joie et avec une confiance sereine dans l'avenir.

Je confie au Seigneur, à travers l'intercession de Marie, toute la famille du Centre sportif italien et chacun de ses projets de bien, tandis que je vous bénis tous avec affection.

 

       

top