The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS AU CHAPITRE GÉNÉRAL
DE L’ORDRE DES AUGUSTINS RÉCOLLETS

Vendredi 5 novembre 2004

 

Au Chapitre général des Augustins récollets

1. Je suis heureux de vous recevoir cordialement, cher Président et autres participants au Chapitre général des Augustins récollets, qui représentez les diverses Provinces de l'Ordre. Je désire vous exprimer les remerciements de l'Eglise pour votre témoignage de vie en tant que personnes consacrées et pour l'activité apostolique que vous accomplissez dans les dix-huit pays des trois continents où vous êtes présents.

Le Chapitre est un moment décisif pour la vie de votre Ordre, dans la mesure où il doit assurer la fidélité à son patrimoine spirituel de façon créative, afin que resplendisse davantage à notre époque le trésor de votre spiritualité et de votre mission spécifique. Il est également l'expression éminente de l'unité qui doit régner entre tous les religieux autour d'une même vocation et mission dans l'Eglise. Je vous invite donc à vivre dans ce climat d'unité et de charité fraternelle, pour donner l'exemple à toutes les autres communautés et être des témoins dans l'Eglise et face à l'humanité de la richesse spirituelle que l'Esprit a répandu sur vous "en vue du bien commun" (1 Co 12, 7).

2. Je vous exhorte à garder particulièrement présent à l'esprit dans vos réflexions et au cours de vos débats la clé que j'ai proposée pour chaque programme apostolique et spirituel:  "Repartir du Christ"; "ce programme de toujours est notre programme pour le troisième millénaire" (Novo Millennio ineunte, n. 29). Il vous est parfaitement compréhensible en raison de votre consécration religieuse, qui vous associe au sacrifice du Christ de façon particulière. La vie spirituelle profonde, particulièrement liée dans votre tradition à l'observance et à la contemplation, à l'intériorité et à la recherche inlassable de Dieu, est toujours le point de départ de l'authentique renouveau et l'âme de toute initiative apostolique.

Rien ne peut remplacer cette expérience intérieure de la foi pour réaliser votre vocation d'être des prophètes du Royaume de Dieu. En effet, "c'est précisément  la qualité spirituelle de la vie consacrée qui peut ébranler les personnes de notre temps... et devenir un témoignage attirant" (Vita consecrata, n. 93). C'est également le cas au début du troisième millénaire, en apportant la clarté dans la confusion qui peut être provoquée par un univers toujours plus mondialisé, en faisant rayonner la paix et l'espérance dans de nombreuses situations tendues, en manifestant la beauté ineffable de Dieu face à la carence de valeurs suprêmes et en apportant la preuve de son amour pour chaque être humain, créé à son image, même s'il est souvent défiguré et victime d'une mentalité destructrice, privée de solidarité et favorisant l'exclusion. En reflétant dans votre être et dans votre action Celui qui est la "lumière du monde" (Jn 8, 12), vous servirez l'Eglise et l'humanité, qui a toujours faim de Dieu.

3. La progression dans la vie surnaturelle, fondée sur la prière assidue et sur la participation aux sacrements, est un préambule fondamental pour une action apostolique féconde; en particulier la participation à l'Eucharistie, qui est la présence réelle du Christ lui-même dans l'humanité. L'Eucharistie est également "source et épiphanie" de cette communion fraternelle (cf. Mane nobiscum Domine, n. 21) qui doit régner dans vos communautés et être un message vivant de concorde dans un monde souvent dominé par la rivalité et les conflits.

Vous avez constaté au sein de l'Ordre, comme étant une nouveauté, la présence de communautés dans des pays très différents et l'augmentation numérique progressive des religieux de différentes nations. Cela constitue sans aucun doute un défi, mais également une merveilleuse opportunité pour parvenir aux racines du sens communautaire, qui ne se fonde pas sur les affinités humaines, mais s'inspire du mystère de la Trinité.

C'est pourquoi, la vie partagée fraternellement dans les communautés est comme la preuve permanente de la communion qui, d'en haut, sait conjuguer harmonieusement la diversité des caractères personnels et des traditions propres à chaque pays. C'est la communion de ceux qui se nourrissent du même pain, qui restent unis en raison du désir inlassable de rechercher Dieu et qui se retrouvent dans l'engagement de servir l'Evangile sans condition. De fait, le Christ, étant la "vérité tout entière" (Jn 16, 13), contient toute la variété des formes selon lesquelles sa lumière se reflète dans la multiplicité de la réalité humaine.

4. Je prie l'Esprit Saint de vous accorder ses dons en abondance, afin qu'au cours des travaux capitulaires, vous puissiez discerner ce que Luimême "suggère aux diverses communautés" (Tertio Millennio adveniente, n. 23), qu'il vous donne la force pour affronter les défis, présents et à venir, ainsi que la constance dans votre engagement apostolique plein d'abnégation, que l'Eglise apprécie, continue à vous demander et pour lequel elle vous remercie.

A un peu plus du 75 anniversaire de la consécration de l'Ordre à la Très Sainte Vierge Marie, je place entre ses mains le déroulement du Chapitre et le progrès spirituel de tous vos confrères, et dans le même temps, je vous bénis tous de tout coeur.

      

top