The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX PARTICIPANTS À LA IX RÉUNION
 DU CONSEIL POST-SYNODAL DU SECRÉTARIAT GÉNÉRAL
DU SYNODE DES ÉVÊQUES POUR L'ASSEMBLÉE SPÉCIALE
POUR L'AMÉRIQUE

Vendredi 5 novembre 2004

 

Vénérés frères dans l'épiscopat!

1. C'est avec joie que je vous accueille et que je vous souhaite la bienvenue, à l'occasion de la IX réunion du Conseil post-synodal du Secrétariat général du Synode des Evêques pour l'Assemblée spéciale pour l'Amérique.

Vos rencontres, coordonnées par le Secrétaire général du Synode des Evêques, que je remercie pour les aimables paroles qu'il m'a adressées, vous permettent de constater les efforts accomplis en vue de mettre en pratique les enseignements contenus dans l'Exhortation apostolique post-synodale Ecclesia in America. Elle vous permettent en outre de "contrôler" les objectifs atteints et les progrès des Eglises particulières présentes sur le Continent américain, dont l'existence quotidienne est caractérisée par des situations politiques, sociales et économiques multiples et variées. Je vous remercie et je vous encourage à poursuivre ce service collégial au Successeur de Pierre dans le gouvernement pastoral de tout le Peuple de Dieu.

2. C'est précisément à partir de l'expérience synodale qu'ont été organisées par les Evêques diverses initiatives pastorales visant à accroître la communion de ceux qui vivent en Amérique, en  appliquant  les  orientations  de l'Exhortation apostolique post-synodale. Je me limiterais à rappeler:  les "Congrès missionnaires américains" (C.M.A.), les "Réunions des Evêques de l'Eglise en Amérique" et la célébration de Notre-Dame de Guadalupe, Mère et Evangélisatrice de l'Amérique, comme fête liturgique commune à tout le Continent.

Il reste encore beaucoup à faire pour consolider l'identité chrétienne du Continent. Si, en effet, le catholicisme prédomine en Amérique latine, dans les autres pays, la présence d'autres confessions chrétiennes est plus importante. Si cette diversité est vécue dans la charité qui rend frères, elle pourra être un encouragement au dialogue oecuménique, sans que cela n'entame chez les catholiques "la ferme conviction que la plénitude des moyens de salut établis par Jésus Christ se trouve seulement dans l'Eglise catholique" (Ecclesia in America, n. 73).

3. Parmi les défis de l'époque actuelle, outre l'action néfaste des sectes, il faut compter d'autres difficultés, comme, par exemple, les conséquences négatives de la mondialisation, en particulier lorsque l'on attribue une valeur absolue à l'économie; l'urbanisation croissante avec l'inévitable déracinement culturel; le commerce et l'usage de la drogue; les idéologies modernes qui considèrent comme dépassé le concept de famille fondée sur le mariage; l'accroissement progressif de l'écart entre riches et pauvres; les violations des droits de l'homme; les mouvements migratoires et le problème complexe de la dette extérieure. Que dire, ensuite, de la culture de la mort, qui s'exprime sous de nombreuses formes, telles que la course aux armements, et la pratique exécrable de la violence déchaînée par la guérilla et par le terrorisme international?

4. Tels sont, chers et vénérés frères, quelques défis urgents pour l'Eglise qui est en Amérique. Grâce à Dieu, le peuple chrétien peut compter sur de nombreuses ressources pour poursuivre sa mission avec une espérance renouvelée. Il peut compter avant tout sur la foi, don qui non seulement a formé l'identité chrétienne du Continent, mais s'est manifestée tout au long de l'histoire à travers les principes et les idéaux moraux qui ont nourri la culture de ses populations.

Un autre grand don, que la grâce divine a suscité en Amérique, est la piété populaire, profondément enracinée dans ses diverses nations. Cette caractéristique particulière du peuple américain, orientée de façon appropriée, purifiée et enrichie d'éléments authentiques de la doctrine catholique, pourra se révéler un instrument utile pour aider les croyants à affronter de façon adéquate les défis de la sécularisation.

Enfin, l'Eglise qui est en Amérique a été enrichie du don d'une sensibilité sociale particulière, spécialement à l'égard des pauvres, qui se manifeste à travers une profonde solidarité entre les personnes et entre les populations. Je rappelle que précisément les Pères synodaux de l'Assemblée générale pour l'Amérique signalèrent l'opportunité de préparer un "Catéchisme de la Doctrine sociale de l'Eglise", proposition que j'ai accueillie dans l'Exhortation apostolique post-synodale et qui a été récemment réalisée par le Conseil pontifical "Justice et Paix", à travers la publication de l'"Abrégé de la Doctrine sociale de l'Eglise".

5. Très chers frères, je souhaite un plein succès à vos travaux, sur lesquels j'invoque la protection de Notre-Dame de Guadalupe, Mère de l'Amérique. Je lui demande que l'Eglise sur ce continent puisse fleurir et multiplier ses fruits de sainteté, de sincère conversion au Christ, de solide communion et de solidarité.

Avec ces sentiments, je vous bénis, ainsi que vos communautés et le Continent tout entier, et je prie Dieu afin que son unité croisse en étant toujours plus enracinée dans la foi chrétienne.

 

 

top