The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX MEMBRES DU SÉNAT ACADÉMIQUE DE L'UNIVERSITÉ
NICOLAS COPERNIC DE TORUŃ (POLOGNE)  

Mardi 23 novembre 2004

 

Monsieur le Cardinal,
vénéres frères dans l'épiscopat,
chers membres du Sénat et du Corps académique,
Eminentes Autorités,
très chers frères et soeurs,

1. Je salue cordialement chacun de vous. Je suis heureux de pouvoir accueillir de si illustres représentants de l'Université Nicolas Copernic de Torun. Je remercie le Recteur magnifique pour ses aimables paroles et le Sénat académique pour m'avoir conféré le titre de docteur honoris causa. Je l'accepte avec gratitude, comme signe de dialogue entre la science et la foi, qui se développe constamment.

2. Messieurs, en vous accueillant au Vatican, je me souviens de ce jour du mois de juin 1999 au cours duquel il m'a été donné de franchir le seuil de votre Université. Je me souviens également avoir parlé alors précisément de ce dialogue, qui est appelé à dépasser l'opposition, issue de la philosophie du siècle des Lumières, entre la vérité atteinte par la raison et celle connue à travers la foi. Aujourd'hui, nous comprenons toujours plus qu'il s'agit de la même vérité, et qu'il faut que les hommes, qui y parviennent à travers les voies qui leurs sont propres, ne marchent pas seuls, mais recherchent la confirmation de leurs intuitions également dans la rencontre avec les autres. Ce n'est qu'alors que les chercheurs et les hommes de culture seront réellement capables d'assumer la responsabilité particulière dont je parlai à Torun:  la "responsabilité particulière en ce qui concerne la vérité - la rechercher, la défendre et vivre selon elle" (Discours aux Recteurs des Institutions académiques, 7 juin 1999).

3. Je me réjouis du fait que l'Université Nicolas Copernic se développe avec dynamisme, offrant à un groupe toujours plus étendu de jeunes la possibilité d'accéder à la science. Il est bon que puisse y participer également la Faculté de Théologie. Je sais que ce développement se réalise avec le soutien des Autorités locales d'une ville qui peut être certainement appelée la "ville universitaire". Que cette oeuvre commune serve la ville de Torun, la région et toute la Pologne. Il n'est pas de richesse plus grande pour une nation que celle d'être composée de citoyens instruits.

4. Messieurs, je vous remercie une fois de plus de votre visite. Je vous prie d'apporter mes salutations à tous les professeurs et les étudiants de votre Université, et également à tous les habitants de la ville de Torun. Que la Bénédiction  de Dieu vous accompagne constamment! Que Dieu soit avec vous!

 

         

top