The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX JEUNES DU DIOCÈSE DE ROME
PARTICIPANTS À LA MISSION "JÉSUS AU CENTRE"

Samedi 9 octobre 2004

 

 

Très chers jeunes!

1. C'est pour moi une joie de vous accueillir, tandis que touchent désormais à leur terme la Mission aux adolescents et aux jeunes, au titre très beau et exigeant:  "Jésus au Centre", et la rencontre des représentants des groupes de jeunes européens d'Adoration eucharistique.

Je vous salue tous avec affection! Je remercie en particulier le Cardinal Camillo Ruini pour ses aimables paroles, à travers lesquelles il a illustré la valeur et les objectifs de ces initiatives, suivies par le service diocésain pour la pastorale des jeunes de Rome. J'étends mon salut cordial aux Evêques et aux prêtres présents, ainsi qu'à tous ceux qui, à divers titres, ont animé les célébrations, les rencontres et les manifestations de ces jours-ci.

2. L'Année de l'Eucharistie est désormais proche et ces initiatives pastorales, qui ont vu la participation de tant de jeunes d'Italie, d'Europe et des Etats-Unis d'Amérique, nous introduisent de façon particulière dans ce temps particulier de grâce pour toute l'Eglise Eucharistie et mission constituent deux réalités inséparables, comme le souligne l'Apôtre Paul:  "Chaque fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu'à ce qu'il vienne" (1 Co 11, 26). En effet, l'Eucharistie représente le mémorial du don rédempteur de Jésus au Père pour le salut des hommes. A travers le sacrifice sur la Croix, Jésus "fait" l'Eucharistie, c'est-à-dire rend grâce au Père. Ce mystère exige de chacun de nous de rendre grâce avec le Christ au Père, non pas tant à travers les paroles qu'à travers notre vie elle-même, unie à la sienne.

3. Il n'y a donc pas d'authentique célébration et d'adoration eucharistique qui ne conduise à la mission. Dans le même temps, la mission suppose un autre trait eucharistique essentiel:  l'union des coeurs. La mission que vous célébrez ces jours-ci à Rome est un exemple de communion entre de nombreux groupes laïcs de jeunes du diocèse de Rome, des paroisses, des prêtres, des religieux et des religieuses, et des séminaristes. C'est précisément parce que vous avez partagé la préparation et la réalisation de ces initiatives, que vous êtes devenus les acteurs d'expériences qui vous marqueront non seulement vous d'un signe profond, mais également un grand nombre de jeunes de votre âge, rencontrés dans les écoles, sur les places, dans les rues, dans les hôpitaux et les églises.

Je souhaite que cette belle expérience pastorale, authentique école de communion et de nouvelle évangélisation, puisse se poursuivre et se développer.

Je vous encourage à faire en sorte que la créativité et la générosité dont vous faites preuve ces jours-ci devienne un encouragement pour l'Eglise tout entière en vue de conserver vivant son esprit missionnaire.

4. En cette circonstance particulière, je désire vous confier certaines consignes. Avant tout, l'amour pour l'Eucharistie. Ne vous lassez jamais de la célébrer et de l'adorer avec toute la communauté chrétienne, en particulier le dimanche. Sachez la placer au centre de votre vie personnelle et communautaire, afin que la communion avec le Christ vous aide à accomplir des choix courageux.

En second lieu, la passion missionnaire. N'ayez pas peur de rendre raison de l'espérance qui est en vous (cf. 1 P 3, 15), une espérance qui porte un nom bien précis:  Jésus Christ! Cette espérance doit être transmise aux jeunes de votre âge en allant à leur rencontre, en leur offrant une véritable amitié et accueil, en les conduisant à découvrir le grand don de l'Eucharistie.

5. Enfin, pour faciliter la rencontre du monde des jeunes avec une véritable spiritualité eucharistique, ne vous lassez jamais de vous former à l'école de l'écoute de la Parole de Dieu, de la prière, de la célébration des sacrements. Rappelez-vous toujours que le premier lieu de l'évangélisation est la personne humaine, vers laquelle l'Eucharistie nous pousse, en nous demandant une capacité d'écoute et d'amour. Ainsi, vos amis pourront eux aussi accueillir, comme Marie, "femme eucharistique" (cf. Ecclesia de Eucharistia, n. 53), dans leur coeur, le verbe qui s'est fait chair et qui a demeuré parmi nous. Dans ce but, j'exhorte le service diocésain pour la pastorale des jeunes à étudier de nouvelles propositions pour créer de véritables écoles d'évangélisation pour les jeunes.

Tandis que se poursuit le chemin de préparation à la XX Journée mondiale de la Jeunesse, qui aura pour thème:  "Nous sommes venus l'adorer" (Mt 2, 2), je souhaite dès à présent que la rencontre constitue une occasion pour dialoguer, vous soutenir et approfondir ensemble le Mystère que vous célébrez et adorez, et pour rechercher ensemble des voies et des moyens de le vivre concrètement.

6. Très chers jeunes! Merci pour ce que vous êtes et pour tout ce que vous réalisez pour le Christ et pour l'Eglise. Je vous assure de mon souvenir dans le Seigneur au cours de la célébration de la Messe et l'Adoration eucharistique, que, depuis mes années de jeunesse, je pratique constamment. Sachez que j'en ai toujours tiré de grands fruits de bien, non seulement pour moi, mais également pour tous ceux que la Divine miséricorde m'a confiés.

Je vous bénis avec affection, ainsi que ceux que vous avez rencontrés au cours de ces journées et tous vos amis. Que Jésus soit toujours au centre de votre existence!

 

 

top