The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AU PRÉSIDENT DE LA COMMISSION EUROPÉENNE,
M. ROMANO PRODI*

Jeudi 28 octobre 2004 

Monsieur le Président!

1. Je vous salue très cordialement - ainsi que les éminentes personnalités qui vous accompagnent - et je vous remercie de votre courtoise visite.

Votre présence à Rome, ces jours-ci, est due à l'Acte solennel de la signature du Traité constitutionnel européen, par les vingt-cinq Etats auxquels s'est à présent élargie l'Union européenne. Le lieu choisi - celui-là même où en 1957 naquit la Communauté européenne - revêt une valeur symbolique évidente:  qui dit Rome, dit, en effet, un rayonnement de valeurs juridiques et spirituelles universelles.

2. Le Saint-Siège a favorisé la formation de l'Union européenne, avant même qu'elle ne soit structurée d'un point de vue juridique, et il a ensuite suivi avec un intérêt actif ses différentes étapes. Celui-ci a également toujours senti le devoir d'exprimer ouvertement les justes attentes d'un grand nombre de citoyens chrétiens d'Europe, qui demandaient qu'il s'y intéresse.

C'est pourquoi le Saint-Siège a rappelé à tous que le christianisme, dans ses différentes expressions, a contribué à la formation d'une conscience commune des peuples européens et a offert une importante contribution à l'élaboration de leur civilisation. Qu'il soit ou non reconnu dans les documents officiels, il s'agit là d'un fait indéniable qu'aucun historien ne pourra oublier.

3. Aujourd'hui, je souhaite en particulier vous féliciter, Monsieur le Président, pour l'oeuvre que vous avez accomplie à la tête de la Commission européenne, et je forme dans le même temps le voeu que les difficultés apparues ces derniers jours à propos de la nouvelle Commission puissent trouver une solution fondée sur le respect réciproque dans un esprit de concorde entre toutes les instances intéressées.

Monsieur le Président, j'invoque sur vous, et sur les personnalités qui vous accompagnent, la Bénédiction du Seigneur, ainsi que sur tous les représentants des Etats venus à Rome à l'occasion de la signature imminente du traité constitutionnel, et sur tous les peuples d'Europe.

Puisse l'Union européenne exprimer toujours le meilleur des grandes traditions de ses Etats membres, oeuvrer activement dans le domaine international pour la paix entre les peuples, et offrir une aide généreuse pour la croissance des peuples les plus démunis des autres continents.


*L'Osservatore Romano. Edition hebdomadaire en langue française n.44 p.3.

© Copyright 2004 - Libreria Editrice Vaticana

 

top