The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU SAINT-PÈRE JEAN-PAUL II
POUR LA  JOURNÉE DE LA VIE CONSACRÉE

 

Au cours de la Concélébration eucharistique - avant de donner lecture du Message du Saint-Père - S.Exc. Mgr Franc Rodé a adressé aux personnes présentes le "salut personnel" et la Bénédiction du Pape Jean-Paul II, uni en esprit aux personnes consacrées réunies dans la Basilique Saint-Pierre: 

En la fête de la Présentation du Seigneur au Temple, jour où le Fils de Dieu engendré pour les siècles des siècles est proclamé par l'Esprit Saint "gloire d'Israël" et "lumière des peuples", nous sommes rassemblés pour renouveler notre consécration au Seigneur. A vous tous, chers frères et soeurs, je porte le salut personnel du Saint-Père, qui vous remercie de l'affection témoignée et de votre fervente prière. En ce moment, il est présent parmi nous par sa prière et il nous envoie sa Bénédiction. Écoutons, le coeur empli de reconnaissance, son Message aux personnes consacrées du monde.

Très chers frères et soeurs!

1. On célèbre aujourd'hui la Journée de la Vie consacrée, occasion propice pour rendre grâce au Seigneur avec ceux qui, appelés par Lui à la pratique des conseils évangéliques, "en font profession et se vouent au Seigneur de façon spéciale en suivant le Christ chaste et pauvre (cf. Mt 8, 20; Lc 9, 58), qui par son obéissance jusqu'à la mort sur la croix (cf. Ph 2, 8), a racheté les hommes et les a sanctifiés" (Perfectae caritatis, n. 1). Cette célébration revêt cette année une signification particulière, car l'on fête le 40 anniversaire de la promulgation du Décret Perfectae caritatis, avec lequel le Concile oecuménique Vatican II a tracé les lignes maîtresses du renouveau de la vie consacrée.

Au cours de ces quarante années, suivant les directives du magistère de l'Eglise, les Instituts de Vie consacrée et les Sociétés de Vie apostolique ont parcouru un chemin fécond de renouveau, marqué d'une part par le désir de fidélité au don reçu par l'Esprit à travers les Fondateurs et les Fondatrices et, d'autre part, par le souci d'adapter la façon de vivre, de prier et d'agir "aux conditions physiques et psychiques actuelles des religieux et aussi, dans la mesure où le requiert le caractère de chaque institut, aux besoins de l'apostolat, aux exigences de la culture, aux circonstances sociales et économiques" (Perfectae caritatis, n. 3).

Comment ne pas rendre grâce au Seigneur pour cet "aggiornamento" opportun de la vie consacrée? Je suis certain que, également grâce à celui-ci, se multiplieront les fruits de sainteté et de l'activité missionnaire, à condition que les personnes consacrées conservent une ferveur ascétique inaltérée et la communiquent aux oeuvres apostoliques.

2. Le secret de cette ardeur spirituelle est l'Eucharistie. En cette année qui lui est consacrée de manière particulière, je voudrais exhorter tous les religieux et les religieuses à instaurer avec le Christ une communion toujours plus profonde à travers la participation quotidienne au Sacrement qui le rend présent, au sacrifice qui rend actuel le don d'amour au Golgotha, au banquet qui nourrit et soutient le Peuple de Dieu en pèlerinage. "De par sa nature, l'Eucharistie - comme je l'affirmais dans  l'Exhortation  apostolique Vita consecrata - est  au centre de la vie consacrée, personnelle et communautaire" (n. 95).

Jésus se donne comme Pain "rompu" et Sang "versé", afin que tous puissent "avoir la vie en abondance" (cf Jn 10, 10). Il s'offre lui-même pour le salut de l'humanité tout entière. Prendre part à son banquet sacrificiel ne signifie pas seulement répéter le geste qu'il a accompli, mais boire à son calice et participer à son immolation. De même que le Christ se fait "pain rompu" et "sang versé", ainsi chaque chrétien - et encore plus chaque personne consacrée, homme ou femme - est appelé à donner sa vie pour ses frères, en union avec celle du Rédempteur.

3. L'Eucharistie est la source intarissable de la fidélité à l'Évangile, car dans ce Sacrement, coeur de la vie ecclésiale, s'accomplissent en plénitude l'intime identification et la totale conformation au Christ, auxquelles les hommes et les femmes consacrés sont appelés. "C'est là que se concentrent toutes les formes de prière, qu'est proclamée et accueillie la Parole de Dieu, que l'on est interpellé sur les rapports avec Dieu, avec les frères, avec tous les hommes:  c'est le sacrement de la filiation, de la fraternité et de la mission. Sacrement de l'unité avec le Christ, l'Eucharistie est à la fois le sacrement de l'unité ecclésiale et de l'unité de la communauté des consacrés. Elle apparaît en définitive comme la source de la la spiritualité des personnes et des Instituts" (Instruction Repartir du Christ, n. 26). Dans l'Eucharistie, les personnes consacrées apprennent "une plus grande liberté dans l'exercice de l'apostolat, un rayonnement plus réfléchi, une solidarité qui s'exprime en sachant prendre parti pour les gens, en assumant leurs problèmes pour y apporter une réponse, en étant très attentif aux signes des temps et à leurs exigences" (ibid., n. 36).

Très chers frères et soeurs, nous entrons dans le mystère de l'Eucharistie guidés par la Très Sainte Vierge Marie et en suivant son exemple! Que Marie, Femme eucharistique, aide ceux qui sont appelés à une intimité particulière avec le Christ à participer fréquemment à la Messe et obtienne pour eux le don d'une obéissance immédiate, d'une pauvreté fidèle et d'une chasteté féconde; qu'Elle fasse d'eux de saints disciples du Christ eucharistique.

Avec ces sentiments, alors que je vous assure de mon souvenir dans la prière, je bénis volontiers toutes les personnes consacrées et les communautés chrétiennes au sein desquelles elles sont appelées à accomplir leur mission.

Du Vatican, le 2 février 2005

 

IOANNES PAULUS II

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana   

 

top