The Holy See
back up
Search
riga

    MESSE POUR LES MALADES
EN MÉMOIRE DE LA BIENHEUREUSE VIERGE MARIE DE LOURDES
XIII JOURNÉE MONDIALE DU MALADE

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
 

 

Très chers frères et soeurs!

Je m'unis avec joie à vous tous qui, comme chaque année, participez, dans la Basilique vaticane, à la rencontre des pèlerins, des malades et des volontaires organisée conjointement par l'UNITALSI et par l'Oeuvre romaine des Pèlerinages. J'adresse à chacun de vous mon salut le plus affectueux.

J'adresse mon salut en premier lieu au Cardinal-Vicaire, aux Evêques et aux nombreux prêtres présents, et je l'étends également avec une profonde sympathie à vous, chers pèlerins, qui êtes réunis pour revivre l'atmosphère typique de Lourdes, à vous, chers responsables de l'UNITALSI et de l'Oeuvre romaine des Pèlerinages, à vous, chers volontaires, et en particulier à vous, chers malades, dont je me sens particulièrement proche.

2. La célébration eucharistique et mariale suggestive que vous vivez dans la basilique Saint-Pierre revêt une signification particulière en ce jour où la liturgie fait mémoire de la Bienheureuse Vierge Marie de Lourdes.

La célébration du 11 février nous fait revenir en esprit à la grotte de Massabielle, dans les Pyrénées françaises, où en 1858, la Madone se manifesta dix-huit fois à sainte Bernadette Soubirous. De cette grotte, devenue un lieu de prière et d'espérance pour de nombreux pèlerins provenant de toutes les parties du monde, l'Immaculée continue d'inviter à la prière, à la pénitence et à la conversion. C'est précisément le message du Christ:  "Repentez-vous et croyez à l'Evangile" (Mc 1, 15) que nous offre la liturgie du Carême qui vient de commencer. Accueillons-le avec une douce et humble adhésion! Le fait que les malades et les personnes qui souffrent accourent aux pieds de la Vierge constitue une exhortation incessante à avoir confiance dans le Christ et dans sa Mère céleste, qui n'abandonne jamais ceux qui s'adressent à elle dans les moments de douleur et dans l'épreuve.

3. En mourant sur la Croix, le Christ, l'homme des douleurs, a mené à bien le dessein d'amour du Père et a racheté le monde. Chers malades, si vous unissez vos souffrances à ses peines, vous pourrez être ses coopérateurs privilégiés dans le salut des âmes. Tel est votre devoir dans l'Eglise, qui est toujours très consciente du rôle et de la valeur de la maladie illuminée par la foi. Votre souffrance n'est donc jamais inutile, chers malades! Elle est même précieuse, parce qu'elle représente un partage mystérieux mais réel de la même mission salvifique du Fils de Dieu.

C'est pourquoi le Pape compte tant sur la valeur de vos prières et de vos souffrances:  offrez-les pour l'Eglise et pour le monde; offrez-les également pour moi et pour ma mission de Pasteur universel du peuple chrétien.

4. De la Basilique Saint-Pierre, mon regard s'étend à présent aux nombreuses autres localités, où se rassemblent aujourd'hui les communautés chrétiennes, à l'occasion de la XIII Journée mondiale du Malade et, en particulier, au sanctuaire "Marie Reine des Apôtres" à Yaoundé, au Cameroun. C'est là qu'ont lieu les célébrations principales de cet important événement ecclésial sur le thème:  "Le Christ, espérance pour l'Afrique". Le continent africain, avec l'humanité tout entière, a besoin de faire l'expérience de l'amour miséricordieux du Seigneur et du soutien de la Sainte Vierge, en particulier dans les moments de fatigue et de maladie.

Que Marie, Femme de la douleur et de l'espérance, soit clémente envers ceux qui souffrent et obtienne pour chacun la plénitude de vie:  qu'elle serre chacun sur son coeur de Mère.

Très Sainte Vierge Marie, Reine de l'Afrique et du monde entier, prie pour nous! J'envoie à tous avec affection ma Bénédiction.

 

Du Vatican, 11 février 2005

IOANNES PAULUS II

 

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

 

top