The Holy See
back up
Search
riga

DISCOURS DU PAPE JEAN-PAUL II
AU CONSTRUCTEUR D'AUTOMOBILES FERRARI

Lundi 17 janvier 2005

 

Très chers frères et soeurs!

1. Je suis heureux d'accueillir chacun de vous, représentants de la grande "famille" de Ferrari, qui au cours des années a remporté de nombreux succès et trophées. Je vous présente de manière particulière mes félicitations pour la victoire au récent championnat mondial.

Je vous salue tous avec affection, dirigeants, pilotes et techniciens, venus me remettre le "modèle réduit" de la Formule Un. Je salue en particulier le Président, M. Luca di Montezemolo, et je le remercie des paroles qu'il m'a adressées en votre nom. J'adresse une pensée affectueuse aux ouvriers, aux ouvriers spécialisés et à ceux qui, de Maranello, sont unis à nous par liaison télévisée. Que mon salut le plus cordial parvienne à tous.

2. Chers amis de Ferrari! Votre présence m'offre l'opportunité de souligner à quel point le sport est important également dans la société d'aujourd'hui. L'Eglise considère l'activité sportive, pratiquée en respectant pleinement les règles, comme un instrument éducatif précieux, en particulier pour les jeunes générations.

En outre, Ferrari, comme vient de le souligner votre Président, est une "communauté d'hommes" particulière, au sein de laquelle règne une grande entente. C'est surtout à l'enthousiasme dérivant de l'esprit communautaire qu'elle doit ses importants résultats sportifs et industriels. Très chers amis, continuez à cultiver ce style de travail, et faites de la croissance constante dans la solidarité l'un de vos principaux objectifs. Vous diffuserez ainsi les valeurs du sport et vous contribuerez, dans le même temps, à édifier une société plus juste et solidaire.

3. Avec ces voeux, alors que je vous assure, ainsi que vos familles, d'un souvenir particulier dans la prière, je donne volontiers à tous ma Bénédiction.

 

Copyright Libreria Editrice Vaticana 

         

top