The Holy See
back up
Search
riga

MESSAGE DU PAPE JEAN-PAUL II
AUX JEUNES DE ROME ET DES DIOCÈSES DU LATIUM

"Adoro Te devote, latens Deitas!"

1. Très chers jeunes de Rome et des diocèses du Latium, votre rencontre dans la basilique Saint-Jean-de-Latran pour adorer l'Eucharistie, en cette année qui lui est consacrée, veut être une occasion pour mieux vous préparer à la Journée mondiale de la Jeunesse. Je désire m'unir spirituellement à vous et vous exprimer toute mon affection: je sais que vous êtes toujours proches de moi et que vous ne vous lassez pas de prier pour moi. Je vous salue et je vous remercie de tout cœur.

Je salue avec gratitude le Cardinal-Vicaire, les évêques, les prêtres et les religieuses qui vous accompagnent, ainsi que tous ceux qui ont organisé cet important moment de réflexion et de prière pour vous.

2. "Adoro Te devote, latens Deitas!". Elevons ensemble le regard vers Jésus Eucharistie; contemplons-le et répétons-lui ensemble ces paroles de saint Thomas d'Aquin, qui manifestent toute notre foi et tout notre amour: Jésus, je t'adore caché dans l'Hostie!

A une époque marquée par la haine, l'égoïsme, les désirs de faux bonheurs, par la décadence des mœurs, l'absence de figures paternelles et maternelles, par l'instabilité dans tant de familles nouvelles et par tant de vulnérabilité et de difficultés dont un grand nombre de jeunes sont les victimes, nous nous tournons vers Toi, Jésus Eucharistie, avec une espérance renouvelée. Malgré nos péchés, nous avons confiance dans ta divine Miséricorde. Nous te répétons avec les disciples d'Emmaüs: "Mane nobiscum Domine!", "Reste avec nous Seigneur!". Dans l'Eucharistie, tu restitues au Père tout ce qui provient de Lui et c'est ainsi que se réalise un profond mystère de justice de la créature envers le Créateur. Le Père céleste nous a créés à son image et ressemblance; de Lui, nous avons reçu le don de la vie, que nous reconnaissons comme d'autant plus précieuse, dès ses premiers instants jusqu'à la mort, qu'elle est davantage menacée et manipulée.

Nous t'adorons, Jésus, et nous te rendons grâce car, dans l'Eucharistie, est présent le mystère de cette unique offrande au Père que tu as accomplie il y a deux mille ans avec le sacrifice de la Croix; un sacrifice qui a racheté l'humanité tout entière et toute la création.

3. "Adoro Te devote, latens Deitas!"

Nous t'adorons, Jésus Eucharistie! Nous adorons ton corps et ton sang donnés pour nous et pour tous en rémission des péchés: ô Sacrement de l'Alliance nouvelle et éternelle!

Alors que nous t'adorons, comment ne pas penser aux nombreuses choses que nous devrions accomplir pour te rendre gloire? Dans le même temps, cependant, comment ne pas donner raison à saint Jean de la Croix qui avait l'habitude de dire: "Ceux qui sont très actifs et qui pensent atteindre le monde par leurs prédications et à travers leurs œuvres extérieures doivent se rappeler qu'il serait plus profitable pour l'Eglise et beaucoup plus agréable à Dieu, sans parler du bon exemple qu'ils donneraient, s'ils dépensaient ne serait-ce que la moitié de leur temps en restant avec Lui en prière".
Aide-nous, Jésus, à comprendre que pour "agir" dans ton Eglise, dans le domaine si urgent de la nouvelle évangélisation également, il faut tout d'abord apprendre à "être", c'est-à-dire être avec Toi en adoration, en ta douce compagnie. Ce n'est que d'une communion intime avec Toi que naît l'action apostolique authentique, efficace, véritable.

Une grande sainte, qui entra au Carmel à Cologne, sainte Thérèse Bénédicte de la Croix, dans le siècle Edith Stein, aimait à répéter: "Membres du corps du Christ, animés par son Esprit, nous nous offrons en victimes avec Lui, pour Lui, en Lui et nous nous unissons à l'action de grâce éternelle".

4. "Adoro Te devote, latens Deitas!"
Ô Jésus, Nous te demandons que chaque jeune ici présent ait le désir de s'unir à Toi en une éternelle action de grâce et s'engage dans le monde d'aujourd'hui et de demain pour être l'artisan de la civilisation de l'amour.

Qu'il te place au centre de sa vie: qu'il t'adore, qu'il te célèbre. Que grandisse son intimité avec Toi, ô Jésus Eucharistie! Qu'il te reçoive, en participant avec assiduité à la Messe dominicale et, si possible, chaque jour. Que de cette intense fréquentation naisse l'engagement de t'offrir librement sa vie, à Toi, qui es la vérité pleine et véritable. Que naissent de saintes vocations au sacerdoce: sans le sacerdoce, il n'y a pas d'Eucharistie, source et sommet de la vie de l'Eglise. Que s'accroissent en grand nombre les vocations à la vie religieuse; que naissent de généreuses vocations à la sainteté, qui est le haut degré de la vie chrétienne ordinaire,en particulier dans les familles: c'est de cela, aujourd'hui plus que jamais, qu'ont besoin l'Eglise et la société.

5. Ô Jésus Eucharistie, je te confie les jeunes de Rome, du Latium et du monde entier: leurs sentiments, leurs affections, leurs projets. Je te les présente entre les mains de Marie, ta Mère et notre Mère.
Jésus, toi qui t'es offert au Père:
aime-les!
Jésus, toi qui t'es offert au Père:
guéris les blessures de leur esprit!
Jésus, toi qui t'es offert au Père,
aide-les à t'adorer dans la vérité
et bénis-les.
Maintenant et toujours.
Amen!

Je donne à tous avec affection ma Bénédiction.

Du Vatican, le 15 mars 2005


IOANNES PAULUS II

Copyright © Libreria Editrice Vaticana

top