The Holy See
back up
Search
riga

 VOYAGE DU PAPE JEAN PAUL II EN INDE ET EN GÉORGIE

HOMÉLIE DU SAINT-PÈRE

 Palais des Sports
Tbilissi, Mardi 9 novembre 1999 


1. "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique" (Jn 3, 16).

Très chers frères et soeurs de la Géorgie, je viens à vous avec cette annonce d'espérance:  Dieu vous aime! Le Père qui est aux Cieux a donné son Fils unique également pour vous, bien-aimés Fils de cette terre riche d'histoire. En cette dernière année du siècle et du millénaire, année consacrée à Dieu le Père, toute l'Eglise s'est, pour ainsi dire, plongée dans le mystère de l'amour de Dieu, pour arriver renouvelés par la Miséricorde divine et franchir la Porte Sainte du grand Jubilé.

Sans Dieu, l'homme ne peut se trouver pleinement lui-même, ni peut trouver le bonheur véritable. Sans Dieu, l'homme finit par aller contre lui-même, ne pouvant édifier un ordre social qui porte un respect adéquat aux droits fondamentaux de la personne et de la coexistence civile.

Eglise de Dieu qui habites sur cette terre des Kartveli, je viens à toi comme pèlerin du Siège de Rome, honoré par le sang des martyrs Pierre et Paul, et je te répète les paroles de l'Apôtre des nations:  "Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu [...] Le temple de Dieu est sacré, et ce temple, c'est vous" (1 Co 3, 9. 17).


2. Grande est mon émotion et profonde est la joie que j'éprouve en vous rendant visite, frères et soeurs du noble peuple géorgien. Je salue avant tout le Président de Géorgie, M. Shevardnadze, et je le remercie d'avoir voulu honorer cette rencontre de sa présence. J'embrasse avec une sincère affection toute la communauté catholique de rite latin qui vit dans ce pays, ainsi que son Administrateur apostolique, Mgr Giuseppe Pasotto; celle de rite arménien-catholique, dont l'Ordinaire, S.Exc. Mgr Nerses Der Nersessian, est actuellement hospitalisé:  je lui adresse une pensée et des voeux affectueux; j'embrasse également la Communauté assyro-chaldéenne, ainsi que son curé. Je salue de façon particulière tous les prêtres et toutes les personnes consacrées.

Ma pensée s'étend à ceux qui s'unissent à nous en esprit, en particulier aux malades et aux personnes plus âgées, ainsi qu'à ceux qui sont venus d'autres pays. La Géorgie a toujours été dans mon coeur au cours des difficiles et tristes années de la persécution et je suis heureux maintenant d'être ici pour prier avec vous et rendre grâce à Dieu pour la liberté recouvrée.


3. "Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle" (Jn 3, 16). Voilà la "Bonne Nouvelle", dans laquelle se trouve la source de l'espérance pour tout homme! Il s'agit de la semence évangélique que le Christ, après la résurrection, a confiée à son Eglise, afin qu'elle la sème dans les sillons de l'histoire:  "Dieu est amour" (1 Jn 4, 8.16) et entoure chaque créature de sa providence. Le signe suprême de cet amour est le sacrifice du Fils unique et le don de l'Esprit Saint, qui renouvelle le coeur des hommes et la face de la terre.

L'Eglise se prépare à célébrer, à travers le grand Jubilé, le bimillénaire de la naissance du Christ, qui coïncidera avec le troisième millénaire de la Nation géorgienne. Je viens parmi vous, très chers fidèles, précisément à la veille du grand événement jubilaire, et je vous invite à accueillir dans sa plénitude le grand don de cette "année de grâce du Seigneur" (Lc 4, 19).

Cette annonce n'est pas seulement adressée à vous, frères et soeurs de la Géorgie, mais de cette terre qui m'est chère, je la proclame également au monde chrétien européen, dont vous avez été un avant-poste. La Géorgie, tendue depuis toujours à travers sa culture, son histoire et sa foi vers l'Occident, a apporté sa propre contribution à l'Europe chrétienne. Au coeur de tout homme et de toute femme, je voudrais répéter que Dieu "a donné son Fils unique" pour chacun et pour tous. A travers son Incarnation, le Fils de Dieu s'est uni de façon certaine à chaque homme (cf. Concile oecuménique Vatican II, Gaudium et spes, n. 22).


4. "Dieu est pour nous refuge et force" (Ps 46 [45], 2). Dans cette invocation, qui résonne dans le Psaume responsorial, j'entends votre voix, frères et soeurs de la Géorgie! J'entends résonner la voix de vos pères qui, tout au long des siècles, ont défendu avec amour et sacrifice la foi chrétienne, en affrontant parfois de dures et lourdes persécutions. Auprès de leurs autres frères chrétiens, les catholiques ont apporté leur contribution à la culture et à la civilisation de la Géorgie. Ils ont fait connaître et apprécier, au-delà même des frontières du pays, et souvent dans des conditions très difficiles, les valeurs et les hommes illustres de leur patrie.

Continuez à vivre dans l'amour du Christ, qui appelle ses disciples à être miséricordieux et compréhensifs les uns envers les autres. Cet amour exige des chrétiens de marcher avec engagement vers la pleine unité, pour laquelle le Christ a adressé une prière au Père peu avant sa passion:  "...pour que tous soient un!" (Jn 17, 21).

En outre, la Géorgie a toujours été une terre d'hospitalité et d'accueil particuliers, se présentant comme un modèle de respect et de tolérance également à l'égard des autres religions. Un signe éloquent de votre capacité consolidée de coexistence et de collaboration entre toutes les personnes de bonne volonté est constitué par le fait que, non loin d'ici, se trouvent, proches les uns des autres, les principaux lieux de culte des chrétiens, des juifs et des musulmans.


5. Le peuple géorgien, formé depuis l'antiquité aux valeurs chrétiennes, possède un sens profond du caractère sacré de la famille. Soyez toujours les gardiens de ce grand patrimoine:  défendez et promouvez la famille dans le milieu social et politique, mais avant tout, soyez vous-mêmes des témoins de fidélité conjugale et de responsabilité dans l'éducation des enfants.

Les conjoints chrétiens et leurs familles sont protagonistes de l'annonce à toute la société de l'Evangile de l'amour à travers l'exemple d'une vie simple, laborieuse, accueillante, attentive aux pauvres, sur le modèle de la Sainte Famille de Nazareth. Je bénis aujourd'hui avec une grande affection toutes vos familles, vos enfants, les jeunes et les personnes âgées. Apportez dans vos foyers le salut du Pape!


6. Frères et soeurs, engagez-vous afin que toute la société devienne une grande famille, marquée par une solidarité et une paix authentiques. Je sais que cela n'est pas facile, notamment suite  à  la  longue  période  de  domination athée, une période que tous les croyants ont payée chèrement. Au cours de ces longues années, la communauté catholique a vu sa présence réduite au strict minimum. Des prêtres intrépides, véritables exemples de pasteurs, ont réalisé des efforts souvent inhumains pour alimenter la foi, dans la mesure du possible.

Vous vous trouvez aujourd'hui dans une situation fortement fragmentée, frappée, d'une part, par la pauvreté et déjà tentée, d'autre part, par le sécularisme et la consommation. Ne perdez pas courage! Que la lumière et la force de l'Evangile soutiennent vos pas!

Soyez toujours généreux avec ceux d'entre vous qui sont dans le besoin, comme vous le faites déjà en tirant profit des initiatives de la Caritas et d'autres formes louables de partage. Je sais combien le peuple géorgien apprécie l'oeuvre inlassable de ces ministres de la charité, qui ont oeuvré au service de tous, sans distinction, mais en regardant seulement le besoin réel. Avec l'aide  de  la  doctrine  sociale  chrétienne, soyez des personnes honnêtes et compétentes, disposées à s'engager dans le domaine social et politique, au service du bien commun.


7. Eglise de Dieu qui es en Géorgie, laisse-toi irriguer pleinement par l'eau vive de l'Esprit Saint! Aide tes fils à ne pas se conformer à la mentalité de ce monde, mais à rester toujours à l'écoute de l'Esprit du Christ Rédempteur, pour discerner ce qui est bon et parfait aux yeux de Dieu (cf. Rm 2, 2). Alors, tu seras comme une ville placée sur le mont, dont la lumière n'est pas cachée, mais qui est pour tous un témoignage de vérité et de liberté, d'amour et de paix.

Que la Très Sainte Vierge Marie, icône vivante de l'amour de Dieu, te protège et t'accompagne. Je te confie, ainsi que ton entrée dans le troisième millénaire, à son assistance maternelle et à celle de tes Saints Patrons.

Peuple de Dieu en chemin sur cette bien-aimée terre de Géorgie, avance avec confiance:  Dieu t'a tant aimé! Que son amour soit ta force aujourd'hui et à jamais!
Amen.

 

top