The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE EN POLOGNE

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
LORS DE LA BÉNÉDICTIONDE LA NOUVELLE 
BIBLIOTHÈQUE DE L'UNIVERSITÉ DE VARSOVIE

Vendredi 11 juin 1999

 

Messieurs!

Je voudrais saluer cordialement tous ceux qui se sont réunis dans ce nouveau bâtiment de la Bibliothèque de l'Université de Varsovie, - attendue depuis longtemps - pour prendre part à la cérémonie de sa bénédiction. Je salue cordialement le Cardinal-Primat, le Recteur magnifique ainsi que le Conseil, les professeurs de l'Université et le Recteur élu. Je me réjouis de la présence des recteurs et des professeurs d'autres institutions académiques de Varsovie. Je salue le Ministre de l'Education, les représentants de l'Académie polonaise des sciences et les représentants du monde de la culture.

La Bibliothèque est une institution qui, à travers son existence même, témoigne du développement de la culture. En effet, elle est constituée par le trésor d'œuvres écrites, dans lesquelles l'homme exprime sa créativité, son intelligence, sa connaissance du monde et des hommes et également la capacité de domination de soi, de sacrifice personnel, de solidarité et de travail en faveur du développement du bien commun (cf. Centesimus annus, n. 51). Dans une collection de livres, gérée de façon systématique, aux anciens manuscrits et incunables sont ajoutés des livres nouveaux et des périodiques. Le tout constitue un signe éloquent de l'unité des générations qui se succèdent, en formant à partir d'une variété de temps et de questions, un patrimoine de culture et de science. La Bibliothèque est donc un temple particulier de la créativité de l'esprit humain dans lequel se reflète le Souffle divin, qui accompagnait l'œuvre de la création du monde et de l'homme. Si nous recherchons un motif à la présence du Pape dans ce bâtiment et à la cérémonie même de la bénédiction, il faut remonter précisément à ce moment où Dieu créa l'homme à son image et à sa ressemblance, et l'invita à coopérer à l'œuvre de la création du bien et de la beauté. Tout cela met en évidence le fait que l'homme répond à une telle invitation; dans un certain sens, cela renvoie à Celui qui est la Cause première de l'existence. Si donc, nous nous trouvons aujourd'hui en ce lieu qui rassemble les fruits du travail de création de l'homme, notre référence à Dieu, emplie de gratitude, est juste, tout comme notre désir qu'Il bénisse cet édifice; que le souffle de son Esprit soit présent et devienne une source d'inspiration pour les générations futures d'hommes de culture et de science.

L'invitation adressée au Pape de bénir ce magnifique édifice est un signe éloquent du fait que le milieu académique de la capitale adopte une attitude positive à l'égard du patrimoine que le christianisme légua au cours des siècles à la culture et à la science de la Patrie; elle est le signe que celui-ci apprécie sa valeur métatemporelle; qu'il désire non seulement puiser ultérieurement en lui, mais également le multiplier, apportant au trésor commun de la culture des fruits d'études contemporaines et de recherches. Il s'agit d'un signe particulier qu'il existe une conscience croissante que l'Eglise et les milieux scientifiques sont alliés de façon naturelle pour servir l'homme.

Je voudrais enfin exprimer l'espérance que cette construction marque, conformément aux attentes des habitants de la capitale, le début du rajeunissement du quartier universitaire de Powisle, qui changera le visage de Varsovie. Puisse cet effort commun des autorités de l'Etat, des autorités de la ville et de celles académiques, porter d'ultérieurs fruits tout aussi magnifiques que cet édifice, que j'ai l'occasion de bénir. Je souhaite que cette bibliothèque devienne le lieu dans lequel ceux qui puisent à ses riches ressources trouvent l'orientation et la réalisation de la noble passion de la recherche de la vérité.

Que Dieu vous bénisse tous!

top