The Holy See
back up
Search
riga

VOYAGE APOSTOLIQUE EN POLOGNE

DISCOURS DU PAPE JEAN PAUL II
LORS DE SA RENCONTRE AVEC LE PERSONNEL
DE LA COMPAGNIE AÉRIENNE POLONAISE (LOT)

Dimanche 13 juin 1999, Aéroport Okecie

 

Loué soit Jésus-Christ!

Avec ce salut chrétien, je voudrais souhaiter la bienvenue à tous ceux qui sont réunis ici. Je remercie le Cardinal Primat de sa présence et du soin pastoral dont il entoure l'aéroport situé sur le territoire de l'archidiocèse de Varsovie, et également pour ses paroles de bienvenue. Je salue le Ministre des Transports, ainsi que tous ceux qui m'ont souhaité la bienvenue au nom des personnes présentes, et je les remercie pour leurs paroles de bienvenue.

Je suis heureux qu'au cours de ce pèlerinage, il me soit donné de m'arrêter parmi le personnel de l'aviation civile polonaise. Notre rencontre revêt un caractère exceptionnel. En effet, je n'ai pas souvent l'occasion de rencontrer les personnes qui représentent un groupe professionnel. Toutefois, le 70ème anniversaire de l'établissement des Lignes aériennes polonaises LOT représente une bonne occasion pour s'arrêter parmi ceux qui de diverses façons servent les voyageurs aériens. Cette visite est également dictée dans un certain sens par le désir de rembourser, du moins en partie, la dette de gratitude envers la LOT et envers toutes les autres compagnies aériennes dans le monde entier que je contracte constamment en tant que Pape pèlerin. Je vous remercie vivement pour cette aide particulière dans mon service à l'Eglise.

Je salue cordialement les pilotes et le personnel aérien. J'éprouve une sincère reconnaissance pour votre professionnalité et votre dévouement. En traversant les continents, vous témoignez de tout ce qu'il y a de bon dans notre réalité polonaise, dans notre culture et dans notre spiritualité. Je vous remercie de cela et je vous demande de continuer à prendre soin de la renommée de la Pologne dans le monde. De là-haut apparaissent avec une clarté extraordinaire la beauté de la création, la petitesse et en même temps la grandeur de l'homme - tout ce qui constitue la manifestation de la puissance et de la sagesse infinies du Créateur. Que cette expérience quotidienne soit pour vous une source de consolidation et de renouveau de la foi! Qu'elle ravive constamment votre confiance dans l'amour de Dieu. Ces paroles sont adressées aux pilotes.

J'adresse encore des paroles de salut et de reconnaissance également au personnel de terre, car les pilotes partent de la terre et retournent sur la terre. Votre travail aide l'homme qui se trouve face à la nécessité de se détacher de la terre, de se détacher non seulement sur le plan physique. Souvent, cela est accompagné par une expérience de perte du sens de sécurité et d'égarement intérieur. C'est pourquoi votre service de bonté est si important: un sourire amical, une bonne parole, la compréhension et la cordialité également envers nous, passagers. Je vous en prie, accomplissez votre service en ayant en mémoire les paroles du Christ: «Dans la mesure où vous l'avez fait à l'un de ces plus petits de mes frères, c'est à moi que vous l'avez fait» (Mt 25, 40).

Enfin, j'adresse un remerciement particulier à tous ceux qui s'occupent de la manutention de l'aéroport, aux techniciens, aux contrôleurs du trafic aérien. C'est sur vous que repose en grande partie la responsabilité de la sécurité des passagers. Vous accomplissez un travail que les passagers ne remarquent pas. C'est peut-être pour cela qu'il est particulièrement précieux aux yeux de Dieu, qui voit la fatigue de l'homme, même celle cachée (cf. Mt 6, 6). Que cette conscience soit pour vous un soutien et une exhortation à accomplir avec zèle votre devoir quotidien.

Je me réjouis de ce que, depuis quelques années, dans quatre aéroports internationaux de Pologne, des chapelles sont à disposition où les employés et les voyageurs peuvent trouver des moments de silence et de prière. Je remercie de tout cœur tous ceux qui y ont contribué. Le soin pastoral de l'aviation civile est l'expression de la responsabilité et de la fidélité de l'Eglise. «Personne ne pouvant être privé du message de salut, l'Eglise tend [de cette façon] la main à tous ceux qui, étant donné les circonstances de leur vie, ne peuvent usufruire de façon satisfaisante de soins pastoraux normaux ou encore en sont totalement privés» (cf. Document du Conseil pontifical pour la Pastorale des Migrants et des Personnes en Déplacement, 1995, nn. 4-5).

Pour la septième fois, je profite de la bienveillance des Lignes aériennes polonaises LOT au cours de mon pèlerinage dans ma patrie. Acceptez mes remerciements cordiaux. Dans le même temps, je souhaite que la LOT, l'aéroport de Varsovie-Okecie, ainsi que les autres aéroports de Pologne, se développent toujours plus et se modernisent, devenant de cette façon une carte de visite particulière pour notre Patrie. En vous prodiguant en vue du développement technologique, n'oubliez pas l'homme. Je vous souhaite de savoir servir, dans un esprit de compréhension réciproque et de bonne coopération, la grande œuvre de rapprochement des hommes entre eux.

Pendant tout ce temps, j'ai réfléchi à la dernière fois où j'ai eu une rencontre semblable, dans un environnement semblable, et à la fin, je m'en suis souvenu: ce fut avec l'Alitalia. A propos de «ballotter» le Pape à travers le monde, malheureusement l'Alitalia vous bat. Mais il ne faut peut-être pas l'envier.

top