The Holy See
backup
Search
riga

PAUL VI

ANGELUS DOMINI

4 juin 1978

Nous devons rappeler la fête du Sacrée Cœur de Jésus. Elle a pénétré si fortement la réflexion des âmes fidèles qu'elle assume presque l'importance d'une synthèse de nos rapports religieux avec le Christ. Par l'année liturgique nous apprenons à connaître, à imiter, à aimer les mystères de sa présence dans le monde.

Tout se résume an deux aspects de ces rapports et ce sont des aspects d'amour. Cette parole "amour" nous donne en effet la clé pour tout résumer, d'abord, ce que nous devons à Jésus-Christ. C'est encore Saint Paul qui nous dit tout de Lui, notre Frère divin, notre modèle et maître, notre Sauveur: "Il m'a aimé (Il m'a aimé moi; cette intention personnelle directe sera une source inépuisable de religion, de dévotion, de sentiments spirituels): Il m'a aimé moi, et s'est - donné lui-même pour moi" (Ga 2, 20; cf. Rm 8, 57; Ep 2, 4). Cette découverte d'une bonté prévenante, orientée vers la personne humaine prodigue d'elle-même jusqu'à l'extrême (Jn 13, 1; 2 Th 2, 15; etc.), semble donner raison à la représentation du cœur, symbole de l'amour divin et humain. C'est par lui que l'on a exprimé ce qu'est le Christ pour nous.

Et ensuite: quelle est la suprême attitude qui doit nous unir au Christ? C'est notre pauvre et faible amour, souvent infidèle, mais toujours expressif de tout ce que nous devons et pouvons offrir au Christ: encore l'amour.

Sur cette rencontre de cœurs est célébré le sommet de notre relation avec le Christ, avec Dieu. C'est le Christianisme de ces derniers siècles, qui résume et exprime ainsi la réalité de la religion chrétienne.

Frères tâchons de comprendre et sachons atteindre ce point si proche et si sublime de la religion chrétienne.

La Vierge Marie est certainement avec nous.

* * *

Adressons maintenant un salut spécial aux élèves des Ecoles Catholiques qui ont participé à la "Marche de l'amour et de la paix". Partis du Stade des Marmi ils sont arrivés sur cette Place portant un rameau d'olivier. A eux et à tous ceux qui ont voulu s'associer à cette initiative nous renouvelons l'invitation d'être des artisans de paix.

Fils très chers, continuez à proclamer et à témoigner avec la fraîcheur de votre enthousiasme, le désir incoercible de paix qui envahit désormais toute l'humanité, fatiguée et dégoûtée de la violence, mais souvent témoin effrayée et victime terrifiée d'événements tragiques et sanglants. A la violence homicide et destructrice répondez avec l'amour constructeur et universel. Au désespoir qui émerge opposez votre vie ancrée sur l'Evangile de Jésus-Christ "notre espérance" (1 Tm 1, 1).

Que vous accompagne toujours notre bénédiction apostolique.

top