The Holy See
backup
Search
riga

PAUL VI

ANGELUS DOMINI

30 juillet 1978

Frères et Fils très chers,

Nous tous qui sommes réunis ici, nous jouissons de cette heureuse période que nous appelons vacances. Nous voulons, cependant, et c'est notre devoir, nous demander : cette expérience est-elle ouverte à tous ou n'y a-t-il pas tant de nos frères qui en sont exclus? Et même des catégories entières de personnes ne peuvent partager avec les autres plus fortunées ce moment de repos, de liberté et de bien-être.

Oui, nous devons penser aux absents, pour leur offrir à eux aussi une forme de participation à la joie de l'été qui nous est accordée. Nous prierons par conséquent, surtout pour eux et d'une façon spéciale pour deux catégories de personnes auxquelles nous voulons envoyer, avec notre salut, l'assurance d'un souvenir priant, de notre présence spirituelle et de notre paternelle solidarité.

La première catégorie que nous ne pouvons pas oublier et qui nous est toujours présente au cœur, du fait du vide qu'elle laisse dans le cœur de tous, est celle des malades. Prions pour ceux qui souffrent, pour ceux qui sont contraints au repos forcé et certes peu agréable qu'est la maladie. Demandons à la Vierge un réconfort particulier pour ces frères et sœurs souffrants, et également pour tous ceux qui se prodiguent pour les assister, les soigner et les guérir.

La seconde catégorie est celle que constituent toutes les personnes qui, par devoir professionnel ou à cause de leurs engagements, souvent plus exigeants que ceux de la famille, sont obligés de consacrer leur temps et de sacrifier un repos mérité au service du prochain. Nous devons penser que nos vacances obligent beaucoup d'autres personnes, comme par exemple les travailleurs du tourisme et de l'hôtellerie, les responsables des moyens de transport, dans toute leur vaste gamme, les agents attachés à la sécurité routière etc... à faire preuve d'une plus grande intensité de labeur et de don de soi.

Notre prière et notre reconnaissance affectueuse vont à tous ces frères très aimés, avec notre bénédiction apostolique.

top