The Holy See
backup
Search
riga

PAUL VI

REGINA COELI

16 avril 1978

 

Aujourd'hui notre pensée religieuse se concentre sur l'un des aspects les plus beaux, les plus délicats, les plus difficiles, et les plus décisifs de la vie spirituelle de notre foi, qu'elle soit personnelle ou sociale, et de sa manifestation dans l'Eglise.

C'est celui de la conversation intérieure du Seigneur dans les âmes, dans quelques âmes, pour dire vrai, qui ensuite s'extériorise plus fortement. Il s'agit de la vocation sacrée, ecclésiastique ou religieuse. Certaines personnes sont "appelées". Dans l'Evangile le fait est très clair, et constitue une trame de son histoire. Le Christ appelle quelques-uns parmi ses disciples à le suivre d'une façon totale et exclusive, et "Il les appelle Apôtres" (Lc 6, 13). Ceux-ci sont douze, ce sont les "Douze", fondement de l'Eglise, avec des pouvoirs pastoraux, supérieurs et distincts (cf. 1 Co 3, 11). Mais d'autres "appelés" sont à la suite et au service du Christ, également désignés par Lui (Lc 10, 1: 17). Un mystérieux langage s'établit entre les appelés et le Pasteur qui les guide et leur parle dans le secret (Jn 10, 14; 16). La voix autorisée de l'Eglise inspire et interprète extérieurement ce langage et en garantit l'authenticité; c'est l'un des problèmes les plus délicats, mais des plus importants pour la vie du peuple fidèle (cf. Enchiridion clericorum: et la discussion de J. LAHITTON, la vocation sacerdotale).

Et voilà qu'aujourd'hui même, quatrième dimanche de Pâques, avec l'Evangile du Bon Pasteur, à Rome dans la Basilique de Saint-Pierre, une nouvelle "Bienheureuse" a été élevée à l'honneur des autels. C'est la Servante de Dieu Marie Catherine Kasper, qui dans l'intime de son âme simple et pieuse se disait être en colloque permanent avec le Seigneur.

Recueillons cet exemple et cet encouragement pour écouter la voix de Dieu à l'intérieur de notre âme et en professer ensuite la fidélité et le service dans la vocation extérieure que le Seigneur nous désigne.

Que nous soit favorable la Vierge Marie dont nous invoquons la protection et le secours (permettez-nous d'ajouter les événements de cette nuit, de ce jour) pour les victimes du désastre ferroviaire de Bologne et pour tant d'autres épreuves et douleurs de notre société, qui sont dans notre esprit et certainement dans la prière commune, afin d'obtenir tous du Seigneur, Bon Pasteur et Ami, grâces et protection. Et nous vous transmettons sa Bénédiction.

top