The Holy See
backup
Search
riga

PAUL VI

REGINA COELI

7 mai 1978

Le calendrier de l'Eglise est une grande école de spiritualité, pour celui qui sait le lire et l'observer. Aujourd'hui, par exemple, nous nous trouvons dans une période spéciale, intermédiaire entre l'Ascension du Seigneur au ciel, et la mission révélatrice et agissante du Saint-Esprit promis par le Christ à son Eglise. Cette période de neuf jours offre à la prière de l'Eglise la première neuvaine, le premier modèle de prière préparatoire.

Cette neuvaine est caractérisée par deux attitudes. La première est le recueillement, la prière intérieure, personnelle et intense. La seconde est l'union dans la prière, la prière communautaire qui s'exprime dans la liturgie.

Relisons la définition que donnent les Actes des Apôtres de cet instant particulier: les disciples du Seigneur "étaient tous ensemble assidus et unis dans la prière avec quelques femmes et avec Marie, la Mère de Jésus et ses frères (cousins)" (Ac 1). La première Eglise, le premier corps social, qui sera animé par l'Esprit Saint. L'exemple subsiste encore et nous rappelle que cette période est un temps de silence, de réflexion, de purification intérieure, d'exercice personnel pour être susceptibles sinon dignes de recevoir le feu de l'Esprit Saint. Et ceci tous ensemble dans l'organisation communautaire de l'unique Eglise du Christ.

Nous avons tous de si nombreux motifs pour reconstituer ce cénacle qui sera embrasé et animé par l'Esprit du Seigneur: souffrances, difficultés, expérience des adversités de la vie présente. Plus que jamais nous devons faire "corps" avec l'Eglise pour obtenir le soutien du Paraclet qui lui est promise.

Faisons nôtre cette communion avec la Vierge Marie, notre Mère et Maîtresse spirituelle, et nous pourrons ensuite jouir du grand événement de la Pentecôte.

top