The Holy See
back up
Search
riga

PAUL VI

AUDIENCE GÉNÉRALE

Mercredi 28 juin 1978

Chers Fils et Filles,

Impossible, aujourd'hui veille de la fête de Saint Pierre, de ne pas tourner notre pensée, dévote et passionnée, vers l'Apôtre Pierre, au souvenir et à la gloire duquel est dédiée la monumentale Basilique à l'ombre de laquelle nous nous trouvons. Le caractère solennel d'un tel monument, la convergence vers la tombe de Saint Pierre des édifices du Vatican et de la demeure désormais habituelle du Pape, ainsi que des offices centraux du Saint-Siège, les richesses de l'art et des souvenirs qui rendent célèbres et sacrés ces édifices et les reliques de Saint Pierre lui-même désormais retrouvées et restituées à l'histoire : tout cela entoure ce lieu d'une telle atmosphère d'intérêt, de religiosité, d'un tel climat sacré, que l'attention superficielle et pressée du visiteur curieux et, à plus forte raison, celle du pèlerin conscient et dévot est forcée de se fixer au moins un instant afin de contempler le mieux possible le mystérieux secret de ce lieu d'où rayonne, non seulement sur la Cité Eternelle, mais sur tout le monde historique et civil — et spécialement celui marqué du charisme chrétien — un charme incomparable.

Essayons de dégager quelques-uns des motifs de cette attraction. Le premier motif est d'ordre historique et nul ne saurait se soustraire à son action si, visiteur intelligent, il se rend finalement aux preuves apportées par les études les plus scrupuleuses et les plus récentes et aux conclusions de l'examen des découvertes archéologiques relatives à la tombe de l'Apôtre Pierre. Oui, un motif historique : la preuve historique a été acquise, non seulement qu'il s'agit bien de sa tombe, mais aussi de ses très vénérables restes mortels. Pierre est ici, où l'analyse documentaire, archéologique, indiciaire et logique nous l'a finalement indiqué.

Nous avons ainsi la consolation d'avoir un contact direct avec la source de la tradition apostolique romaine la plus digne de foi, celle qui nous donne l'assurance de la présence physique à Rome du Chef du Collège des premiers disciples de Jésus-Christ. Il a ainsi transplanté dans la principale cité de l'empire romain l'Eglise naissante de Jérusalem et Antioche comme pour en faire son héritier et substituer à l'idée d'unité civile et politique celle propre à la religion chrétienne, universelle, celle-ci, et éternelle, capitale spirituelle du monde (cf. Dante, Enf. 2, 22-24). Ici le contact devient, peut-on dire, physique et il force notre attention à un intérêt tout particulier, celui que l'on réserve aux lieux et aux choses qui déterminent des événements de générale et suprême importance. L'histoire se fait actuelle et se rattache facilement au réseau des faits et des places ayant des rapports avec ce foyer central qui reflète sur eux son importance. Nous ne nous trouvons pas seulement sur une tombe d'exceptionnelle importance mais sur un "trophée", comme disaient les anciens, un monument qui rappelle le passé et défie l'avenir et qui entraine l'esprit, du cycle de l'expérience sensible vers la sphère du monde surnaturel.

Fils et Frères, faisons en sorte que notre piété religieuse ait, si Dieu le permet, quelqu'expérience spirituelle de ce royaume des cieux, dont le Christ a donné les clés mystiques à l'Apôtre dont nous avons l'heureuse fortune de pouvoir vénérer les reliques humaines dans le saint mausolée que la foi des siècles a érigé pour leur gloire et pour notre dévotion religieuse. Et ici, sur sa tombe, sur ses reliques encore existantes, demandons avec pieuse humilité au Père céleste, qu'il nous fasse demeurer solidement fondés dans la foi de Pierre, lui, la pierre de notre foi.

Avec notre bénédiction apostolique.

***

Aux Directeurs diocésains des Œuvres Missionnaires Pontificales

Nous aimons adresser également un salut affectueux au groupe nombreux des directeurs diocésains des Œuvres Pontificales Missionnaires, réunis actuellement à Rome pour méditer et étudier ensemble le thème : "Le ministère de la coopération missionnaire : de rengagement individuel au service ecclésial".

Nous voulons, avant tout, très chers Fils, vous dire notre satisfaction reconnaissante pour votre présence. Nous savons que depuis longtemps vous désirez vous rencontrer avec nous pour nous démontrer votre dévotion inconditionnelle dans l'accomplissement du service missionnaire qui est l'âme de votre vie.

Et nous voulons aussi vous encourager, vous éperonner dans cet apostolat, si fondamental et souvent si ardu, en vous rappelant que l'amour des Missions est amour de l'Eglise. "A chaque disciple du Christ incombe le devoir, quand c'est possible, de répandre la foi": comme vous le sa vez c'est la Constitution dogmatique Lumen Gentium, qui le dit. Il n'est donc pas de chrétien qui puisse se refermer sur lui-même, mais chacun doit s'ouvrir aux besoins spirituels de ceux qui ne connaissent pas encoré le Christ. Et ils sont des millions! Vos prières, vos initiatives, vos sacrifices seront certainement accueillis par Dieu et ils auront, dans la mystérieuse circulation du Corps mystique, une bénéfique influence sur les âmes qui attendent le Christ.

Tout en invoquant sur les travaux de votre assemblée et sur votre activité en faveur des missions la lumière et la force de l'Esprit Saint, nous vous donnons de tout cœur notre bénédiction apostolique.

Aux Membres d'un pèlerinage du Nigeria

Nous avons, pour la seconde fois ce mois-ci, le plaisir de recevoir la visite d'un pèlerinage nigérien venu à Rome pour vénérer les tombes des deux grands Apôtres Pierre et Paul. Nous les disons grands car leur foi et leur amour étaient forts, authentiques et universels. Puissent leurs prières vous obtenir la grâce de partager avec eux cette foi et cet amour toujours plus fortement, plus authentiquement et universellement. De tout cœur nous vous bénissons, vous-mêmes et votre pays,

Aux Participants à un cours «d'aggiornamento» pastoral

Nous sommes heureux de pouvoir adresser notre salut paternel et nos vœux aux participants à la 28ème Semaine d'Aggiomamento pastoral organisée par le Centre homonyme et qui consacre sa réflexion à un sujet très important "Communauté chrétienne, paroisse, territoire".

Approfondir le sens et la valeur de la communauté chrétienne veut dire toucher aux racines mêmes de l'Eglise qui se nourrit de la même foi en la Parole du Seigneur et de la même grâce et, en outre, croit dans l'exercice de la charité. Quant à la paroisse, nous répéterons sans nous lasser, qu'elle doit constituer le premier et vrai siège de l'unité ecclésiale et, grâce au lien d'une responsable obéissance au curé et à l'évêque, elle doit être une Eglise vivante et, en conséquence, une chaire de la Parole de Dieu, un centre d'action liturgique, une arène des vertus chrétiennes.

Nous ne nous cachons pas les difficultés de l'entreprise ; mais, tout en vous invitant au courage de la foi, nous vous assurons que nous nous souviendrons de vous dans nos prières: que la lumière de l'Esprit Saint éclaire vos esprits et que notre bénédiction apostolique en soit le gage.

Aux Aumôniers-assistants des Soeurs Missionnaires de la Royauté du Christ

Nous adressons également un salut tout particulier au groupe des Prêtres - Assistants des "Missionarie della Regalità", qui célèbrent actuellement leur IIIème Congrès International.

Vous avez désiré très chers fils, faire place dans votre programme à cette rencontre avec le Vicaire du Christ voulant ainsi souligner les sentiments de sincère dévotion qui vous lient à la Chaire de Pierre et au Magistère, divinement garanti, qui en découle. Nous désirons vous exprimer notre vive satisfaction pour un geste si délicat et, en même temps, nous tenons à vous exhorter à raviver en vous la conscience de la nature et de l'importance de la communion ecclésiale qui, dans l'Eglise de Rome, a son centre catholique et, dans les Evêques qui président aux diverses Eglises particulières, ses articulations essentielles. Il vous appartient de faire pénétrer dans les âmes qui font partie de l'Institut la joie de se savoir filles de l'Eglise, la fierté d'avoir été appelées à en répandre dans le monde la connaissance et l'amour, le désir d'assumer en personne ses problèmes, ses anxiétés, ses fatigues, ses espérances.

En vous consacrant avec un dévouement généreux et éclairé à cette tâche, vous contribuerez efficacement a maintenir vivant dans l'Institut l'esprit dont l'ont imprégné le Révérend Père Gemelli et Mademoiselle Armida Barelli desquels tombent cette année le centenaire de la naissance du premier et le 25ème anniversaire de la mort de l'autre. Vous accompagnent notre prière et notre bénédiction apostolique.

Aux Sœurs du Rosaire de Jérusalem

Nous souhaitons la bienvenue aux Sœurs du Rosaire de Jérusalem qui viennent ici pour la première fois. La région dans laquelle vous travaillez a deux titres spéciaux à l'affection des chrétiens. C'est la terre où Jésus a vécu et est mort pour nous. Et à présent le caractère fragile de la paix et les souffrances de si nombreuses personnes appellent les prières et les soins affectueux de tous ceux qui veulent être les disciples du Christ. Votre travail est de la plus haute importance et nous invoquons sur lui l'abondance des grâces du Seigneur.

A des pèlerins de Haute Volta

Dès que nous avons su votre intention de vous arrêter à Rome, sur la route du retour de Terre Sainte, nous avons pensé: il faut recevoir ce groupe, il faut que ce pèlerinage s'achève par une rencontre avec le Pape, il faut leur exprimer notre affection et les encourager. C'est vous dire combien nous sommes heureux de vous accueillir ce matin.

Il nous semble, en vous voyant tout près de nous, que vos regards brillent d'un éclat particulier, d'une sorte de lumière intérieure. Ce n'est pas étonnant: vous venez de faire l'expérience la plus profonde et la plus riche que puisse faire un chrétien, en vous mettant dans les pas de Jésus, sur les lieux mêmes où il a vécu.

Très peu nombreux sont vos compatriotes qui ont eu, jusqu'ici un tel bonheur. Il y a donc pour vous comme une invitation spéciale du Christ à devenir, maintenant, de meilleurs disciples, et à rendre témoignage de tout ce que vous avez vu et entendu (cf. 1 Jn 1, 1). N'oubliez jamais cet appel ! C'est le souhait que nous formons, en espérant aussi que votre bref passage à Rome fortifiera votre amour de l'Eglise et votre désir de la servir, de toutes vos forces, auprès de vos frères voltaïques que nous bénissons de grand cœur avec vous.

Aux Membres d'un Chœur mixte japonais

Nous remercions le Fukushima Mixed Chorus pour leur présence ici et pour leur chant. Profonde en effet est la joie qui provient de la musique sacrée qui met en lumière les caractéristiques de la sainteté, de l'art véritable et de l'universalité. Nous vous sommes réellement très reconnaissant et nous vous encourageons, avec les mots empruntés à la Sainte Ecriture, à continuer "à chanter et à célébrer lie Seigneur de tout votre cœur" (Ep 5, 19).

Que Dieu vous bénisse tous !

 

top