The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE PAUL VI
À JOSEPH MARIE TRIN-NHU-KHUÉ, ARCHEVÊQUE D’HANOÏ

 

A Notre Vénérable Frère Joseph Marie Trin-Nhu-Khué
Archevêque d’Hanoï

Il y aura cent ans, au cours de ce mois, que Monseigneur Paul Puginier, nommé à trente-trois ans Vicaire Apostolique du Tonkin occidental, commençait dans vos régions son fécond épiscopat. Ce prélat, qu’animait, outre un zèle vraiment évangélique, une profonde dévotion envers la Très Sainte Vierge, voulut qu’un des premiers actes de son nouveau ministère fût la consécration solennelle de son Vicariat à la Mère de Dieu, et il y procéda, à Ké-So, en la fête liturgique de la Présentation de Marie au Temple, le 21 novembre 1968.

Cet anniversaire Nous fournit une heureuse occasion pour vous manifester, ainsi qu’à tous Nos chers Fils, Evêques, prêtres et fidèles du Vietnam du Nord, les sentiments que Nous nourrissons à votre égard, et dont il Nous est souvent bien difficile de vous faire parvenir l’expression.

Si les circonstances y avaient été plus favorables, c’est de bon cœur, soyez-en sûrs, que Nous Nous serions rendu personnellement parmi vous, pour vous encourager dans vos dures épreuves et vous faire sentir de quel cœur Nous les partageons. Nous voudrions du moins par ce message être en quelque manière présent à vos côtés, estimant que c’est envers ceux qui sont dans la tribulation que Nous sommes en premier lieu redevable de l’assistance de notre ministère. La circonstance qui motive ce message Nous apparaît, au milieu de vos souffrances passées et présentes, comme une source d’espérance et de joie surnaturelle pour tous. Elle est en effet un appel, une invitation à attendre aide et secours de la Très Sainte Vierge Marie. Et il Nous semble que chacun d’entre vous peut reprendre à son compte aujourd’hui les termes de la formule, pleine de foi et d’amour, par laquelle Monseigneur Puginier vous consacrait tous d’avance à Celle qui est et qui restera pour les siècles le « Secours des Chrétiens »: « Etoile de la mer, soyez mon guide dans toutes mes voies, mon secours dans ma faiblesse, ma consolation dans mes misères et mes afflictions . . . Soutenez les faibles, assistez ceux qui sont tentés, secourez ceux qui sont en péril pour l’âme et pour le corps . . . Dirigez toutes les œuvres de cette mission . . . Sauvez-nous! . . . ».

Nous connaissons assez votre foi et votre attachement à la Mère du Rédempteur, pour être sûr que ces paroles trouvent, à distance d’un siècle, un profond écho dans vos âmes, et que la ferveur avec laquelle vous, à l’occasion de ce centenaire, une toute particulière protection de vos devanciers.

Aussi est-ce avec une grande espérance que Nous invoquons sur vous, à l’occasion de ce centenaire, une toute particulière protection de la Vierge Marie. Qu’elle vous obtienne surtout, par sa puissante intercession, de conserver intact le précieux dépôt de la foi catholique, qui a soutenu jadis vos pères au milieu de leurs épreuves, et qui rendra aussi vos âmes fartes et sereines dans les difficultés de l’heure présente, et constantes dans la fidélité à Dieu et à son Eglise.

En formant ce voeu, Nous invoquons de grand cœur l’abondance des divins réconforts sur vous d’abord, Vénérable Frère, et sur Nos Vénérables Frères les Evêques du Vietnam du Nord, sur vos prêtres, religieux et religieuses et sur tous vos fidèles, et Nous vous accordons à tous, avec une particulière affection, Notre Bénédiction Apostolique.

Du Vatican, en la fête de la Toussaint, le 1er novembre 1968.

PAULUS PP. VI

 

top