The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE PAUL VI
AU CARDINAL STEPHANOS Ième SIDAROUSS

 

Monsieur le Cardinal et Cher Frère dans le Christ,

La visite que Nous a faite l’an dernier Sa Sainteté Shenouda III, Pape d’Alexandrie et Patriarche de la Prédication de Saint Marc, devrait être le commencement d’une nouvelle époque dans les relations entre l’Eglise Catholique et l’Eglise Copte Orthodoxe. Les Catholiques d’Egypte sont conscients de l’importance de ces démarches qu’ils ont accompagnées de leurs prières, et ils sont préoccupés de discerner quels en seront les effets réels tant dans la vie de l’Eglise en Egypte que pour la progressive réconciliation entre les chrétiens.

Examinant avec notre illustre visiteur «les moyens concrets de surmonter les obstacles existant sur la voie d’une réelle collaboration », nous avions ensemble rappelé que «la vraie charité est un élément essentiel de cette recherche de la communion parfaite». Assurés de votre collaboration et de celle des Evêques de votre Synode, nous avions continué notre déclaration commune en rejetant, au nom de cette charité, «tous les agissements par lesquels des personnes cherchent à troubler les communautés des autres en recrutant parmi elles de nouveaux membres par des méthodes ou avec des états d’esprit contraires aux exigences de l’amour chrétien et à ce qui devrait caractériser les relations entre Eglises».

Nous avons voulu, en réaffirmant ces principes, créer l’atmosphère sereine nécessaire à un travail fructueux de la commission mixte établie entre nos Eglises par Nous et par l’amba Shenouda III lors de notre rencontre. Nous savons gré aux catholiques de votre pays de la collaboration qu’ils ont déjà donnée à cette commission. Elle vient de recommander la création d’un comité mixte local qui aurait pour tâche d’assurer les contacts entre les catholiques et les coptes orthodoxes en vue de rechercher les voies qui mènent à une collaboration plus grande et plus fraternelle entre frères chrétiens, et qui aurait aussi à examiner et à s’efforcer de surmonter les difficultés qui ne manqueront pas de s’opposer à cet effort. Sachant que Votre Béatitude est d’accord avec cette proposition de la commission, de tout coeur Nous approuvons la formation de ce comité et Nous voudrions recommander son travail à votre sollicitude pastorale et à celle des membres de votre saint Synode et de tous les ordinaires catholiques d’Egypte, dont Votre Béatitude préside l’assemblée. Nous espérons que ce comité pourra contribuer efficacement au travail de réconciliation et de croissance dans la communion qui est maintenant entrepris et qui exigera parfois, de part et d’autre, un renouveau de certaines attitudes et de certaines pratiques pastorales en vue de les adapter à la situation nouvelle qui se crée progressivement et qui sera le fruit de cette profonde conversion du coeur que le Deuxième Concile du Vatican nous dit être une des conditions premières du progrès dans l’unité (Cfr. Unitatis Redintegratio, 7).

Que l’Esprit Saint, qui suscite et guide cet effort des chrétiens, inspire le travail de ce comité et qu’il donne à ses membres le courage de la fidélité et de la docilité.

Animé de cette espérance, Nous vous redisons, Béatitude et très cher Frère, nos sentiments de profonde charité dans le Christ Jésus.

Du Vatican, le 12 Septembre 1974

PAULUS PP. VI

 

top