The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE PAUL VI
AU CARDINAL LEO JOZEF SUENENS

A notre Vénérable Frère
Le Cardinal Leo Jozef Suenens
Archevêque de Malines-Bruxelles

Vous nous avez fait part, Vénérable Frère, de votre intention de célébrer le 50ème anniversaire de la mort des ces deux grands pionniers de l’œcuménisme que furent le Cardinal Mercier, votre illustre prédécesseur, et le Père Fernand Portal, prêtre au grand cœur et fils de Saint Vincent de Paul. Vous désirez aussi commémorer, par la même occasion, la dernière des «Conversations» qui se tinrent a Malines B partir de 1921, et qui prirent fin en 1926.

Le Cardinal Mercier et le Père Portal entreprirent, avec clairvoyance, de poser les jalons d’une réconciliation, en un temps de discorde, en un temps où beaucoup acceptaient la division entre chrétiens et en prenaient leur parti, bien que, des 1923, notre prédécesseur Pie XI eût approuve et encourage la deuxième Conversation de Malines.

Un regard sur le passe, cinquante ans après nous fait constater que nous vivons a présent des jours plus propices. Le mouvement œcuménique, dont le Cardinal Mercier et le Père Portal ont été des précurseurs, est maintenant une réalité qui est entrée dans la vie des chrétiens. Le Second Concile du Vatican a engage l’Eglise catholique a participer pleinement au travail et a la prière pour l’«Unitatis Redintegratio», la restauration de l’Unité. C’est pour cela que nous rappelons avec gratitude le souvenir de ces deux personnalités pour lesquelles la recherche de l’Unité prenait sa source principale dans l’amour. La semence de réconciliation, jetée par eux, et, avec et après eux, par bien d’autres encore, a porté ses fruits. Comment ne pas évoquer a côté de ces deux grandes figures catholiques une autre figure, non moins digne de souvenir, anglicane celle-là, Lord Halifax? Leurs trois noms sont indissolublement liés.

Cette reconnaissance ne doit pas seulement se traduire en évocations rétrospectives. Méditant sur les fruits d’un amour retrouve et du dialogue entre chrétiens qui en est résulté - comment ne pas penser à la visite que Nous fit à Rome, il y a dix ans, celui qui était alors Archevêque de Cantorbéry, Michael Ramsey? -, il nous faut dans la prière et l’effort progresser aussi rapidement que possible sur la voie indiquée par le Second Concile du Vatican vers cette unité dans la foi et dans l’amour que le Christ donna a son Eglise. Cette commémoration, Vénérable Frère, est donc une invitation a continuer sur les traces de tels prédécesseurs, et a l’occasion de cette célébration nous ne pouvons oublier la contribution que la Belgique, depuis bien des années, a donnée au mouvement œcuménique. C’est donc de grand cœur que Nous envoyons, a vous, Vénérable Fère, à l’Episcopat belge réuni autour de vous et à tous nos Fils de l’Eglise catholique présents a cette célébration, une particulière Bénédiction Apostolique, et que Nous implorons sur les autorités et les fidèles de I’Eglise anglicane et des autres Eglises qui participent a ces cérémonies, les dons du Saint-Esprit.

Du Vatican, le 7 Juillet 1976

PAULUS PP. VI

 

top