The Holy See
back up
Search
riga

LETTRE DU PAPE PAUL VI
AU MINISTRE GÉNÉRAL DE L'ORDRE DES FRÈRES MINEURS

A notre cher Fils Constantlno KOSER Ministre général de l'Ordre des Frères Mineurs

L'insigne honneur missionnaire et apostolique de l'Ordre des Frères Mineurs sera de nouveau tout entier illuminé d'un nouveau rayon et son zèle — c'est ce que nous souhaitons — sera renforcé par un nouvel essor quand, au mois de juillet s'accomplira le quatrième centenaire de l'arrivée des quinze premiers frères mineurs abordant au rivage des Iles Philippines, découvertes depuis peu. C'est là qu'au cours de ces quatre siècles mémorables la même communauté religieuse n'a pas cessé de se manifester par de nombreux exemples de sainteté et par les initiatives salutaires de son activité pastorale.

C'est pourquoi nous sommes très touché, d'une part, par la connaissance de cette longue histoire passée, par les mérites accumulés pendant ce temps, par la multitude des missionnaires franciscains — frères, sœurs, laïcs fidèles — et, d'autre part, par la conscience que nous avons de l'action qui s'exerce également aujourd'hui dans ces mêmes îles grâce à la famille franciscaine. Nous voulons donc en même temps, à l'occasion de l'anniversaire de cet événement, vous communiquer nos félicitations et notre joie à vous d'abord, cher fils, puis, par votre intermédiaire, à tout l'Ordre confié à votre gouvernement et qui nous est très cher, et aussi puiser dans la conduite si honorable et fructueuse des membres de votre Congrégation une raison valable de les féliciter et une occasion opportune de les exhorter. Autant nous sommes heureux de cette renommée séculaire du Vicariat des Philippines, autant nous sommes désireux, et le souci des temps à venir nous presse, de voir l'œuvre prospère produite jusqu'ici se poursuivre avec non moins de persévérance et d'efficacité de la part des missionnaires.

Sans doute le très grande mérite des Frères Mineurs pendant ces quatre cents ans passés à travailler au milieu du peuple philippin vient, à notre avis, de ce que, avec une volonté infatigable, ils ont su unir, avec une très grande sagesse, d'abord la prédication de Jésus-Christ et du royaume des cieux à tous les habitants de ce pays et ensuite le souci des besoins terrestres de ce peuple bien-aimé, de son éducation et de son développement, de sa santé et de son agriculture, au moyen d'institutions efficaces et de l'aide sociale. En agissant ainsi avec discernement, ils ont beaucoup contribué à ce que l'annonce évangélique de la paix, de l'espérance et du salut prenne de plus profondes racines dans le cœur des baptisés. Ils ont fait que la doctrine chrétienne façonne plus pleinement les mœurs de la société et les habitudes religieuses de ce pays - et ceci jusqu'à une période très récente -. Et enfin grâce à eux, l'Eglise catholique construite sur les très solides fondements de la vérité, de la charité, de la justice et de la sainteté, s'est épanouie ensuite dans le cours des âges, en sorte que, à son tour, la cité des Iles Philippines est devenue comme une lumière qui brille alentour dans cette région du monde.

Donc c'est à bon droit que la famille franciscaine, en ces jours solennels, se glorifie de si nombreuses actions, souffrances, et résultats obtenus, des constructions faites du nombre et de l'efficacité de ses missionnaires parmi lesquels on compte des saints et des bienheureux que ce soit dans le premier, le second ou le Tiers Ordre ainsi que parmi les laïcs des Iles Philippines au cours de ces quatre siècles. On peut donc souhaiter à bon droit que cette commémoraison d'un temps passé illumine les temps futurs, confirme les coeurs et les projets des ouvriers qui travaillent aujourd'hui dans cette vigne choisie, soutienne et fortifie leur apostolat quand ils dispensent les sacrements et la catéchèse ainsi que dans leur oeuvre de rénovation et de justice sociale.

Ce sont les voeux, chers fils, que nous adressons, avec une grande confiance à l'Ordre des Frères Mineurs. C'est ce que nous demandons à Dieu Tout-Puissant dans une grande supplication. C'est enfin l'objet de nos félicitations pour vos missionnaires des Philippines de toute condition sur lesquels nous implorons la lumière et la force en leur accordant notre bénédiction apostolique, en témoignage de notre participation à leur joie.

Fait au Vatican, le 30 mai de l'année 1978, quinzième de notre pontificat

PAUL VI

 

top